in ,

Chloroquine en Algérie: un laboratoire estime couvrir la totalité des besoins du pays

L’Algérie  a fait le choix de la chloroquine pour traiter les cas les plus graves des personnes atteintes par le coronavirus. Des patients commencent d’ailleurs à être traités avec ce produit à  l’hôpital El Kettar, spécialisé dans les maladies infectieuses à Alger.

Dans un entretien accordé au quotidien Le Soir d’Algérie, Hakim Bouzid, PDG de CPCM Pharma, seul fabricant algérien d’hydroxychloroquine, affirme  que “Notre stock nous permet de couvrir l’ensemble des besoins de l’Algérie. Nos stocks dépassent les besoins de certains pays confrontés à une grave crise de Covid-19 comme l’Italie et la Chine. Le nombre de doses disponibles au sein de la Pharmacie centrale des hôpitaux peut couvrir tous les cas qui sont dans nos structures de santé. “

Répondant à une question  de savoir s’il a eu un retour sur  l’efficacité de cette molécule dans le traitement de malades algériens,  le PDG CPCM Pharma a répondu “sincèrement non” . “En qualité de fabricant, nous avons effectué un transfert de propriété. Nous mettons juste le produit à disposition des professionnels de la santé. J’ai vu que les premiers cas ont commencé à être traités à l’hôpital El-Kettar. Il est nécessaire d’attendre l’avis des comités scientifiques” a-t-il précisé.

Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Chloroquine et dépistage: lettre ouverte à Macron de la part d’un médecin qui a “mal aux tripes”

5 ans avant la crise du coronavirus, un reportage montrait l’efficacité de la recherche des équipes de Didier Raoult