in ,

Chloroquine en Algérie: un laboratoire estime couvrir la totalité des besoins du pays

L’Algérie  a fait le choix de la chloroquine pour traiter les cas les plus graves des personnes atteintes par le coronavirus. Des patients commencent d’ailleurs à être traités avec ce produit à  l’hôpital El Kettar, spécialisé dans les maladies infectieuses à Alger.

Dans un entretien accordé au quotidien Le Soir d’Algérie, Hakim Bouzid, PDG de CPCM Pharma, seul fabricant algérien d’hydroxychloroquine, affirme  que « Notre stock nous permet de couvrir l’ensemble des besoins de l’Algérie. Nos stocks dépassent les besoins de certains pays confrontés à une grave crise de Covid-19 comme l’Italie et la Chine. Le nombre de doses disponibles au sein de la Pharmacie centrale des hôpitaux peut couvrir tous les cas qui sont dans nos structures de santé. « 

Répondant à une question  de savoir s’il a eu un retour sur  l’efficacité de cette molécule dans le traitement de malades algériens,  le PDG CPCM Pharma a répondu « sincèrement non » . « En qualité de fabricant, nous avons effectué un transfert de propriété. Nous mettons juste le produit à disposition des professionnels de la santé. J’ai vu que les premiers cas ont commencé à être traités à l’hôpital El-Kettar. Il est nécessaire d’attendre l’avis des comités scientifiques » a-t-il précisé.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Chloroquine et dépistage: lettre ouverte à Macron de la part d’un médecin qui a « mal aux tripes »

5 ans avant la crise du coronavirus, un reportage montrait l’efficacité de la recherche des équipes de Didier Raoult