in

Pour Ben Carson, le Républicain qui monte : “Aucun Musulman ne devrait être autorisé à être président des Etats-Unis”

Un musulman à la Maison Blanche ? Mais vous n’y pensez pas, ou plutôt n’y pensez même pas s’égosille Ben Carson, un neurochirurgien américain de renom, décoré de la médaille de la Liberté par George W. Bush, le sinistre semeur de chaos en Irak et en Afghanistan, qui a troqué sa blouse blanche contre le costume ultra-conservateur de candidat à la primaire républicaine pour la présidentielle de 2016.

Fort de sa notoriété fulgurante acquise après avoir sonné la charge contre Barack Obama en 2013, cette figure conservatrice devenue très populaire au fil de ses prestations télévisuelles retentissantes, ne peut concevoir une perspective qui dépasse son entendement, déniant à l’islam sa compatibilité avec la Constitution. « Non, je ne crois pas que l’islam soit soluble dans la démocratie américaine et compatible avec notre Constitution », a-t-il rétorqué sans ambages lors d’une interview dans l’émission « Meet the Press », en recommandant vivement de « ne pas mettre un musulman à la tête de cette nation ».

Si Ben Carson a le poil qui se hérisse à l’évocation de l’un des pires scénarios catastrophes à ses yeux, à savoir un musulman assis derrière le bureau ovale, présidant aux destinées de la première puissance mondiale, son ton se radoucit légèrement et curieusement à l’idée de voir des sénateurs musulmans siéger au Congrès. "Le Congrès est une autre histoire, mais cela dépend qui est l’élu musulman en question", a-t-il nuancé, en instillant toutefois très sournoisement la suspicion sur la loyauté des Américains musulmans en général.

Une seule divergence de vue semble le distinguer de Donald Trump, son plus sérieux rival au premier tour des primaires républicaines, ce combat de coqs et d’égos interne, c’est l’islamité d’Obama qui lui apparaît totalement fantasmée, tandis qu’elle est constamment alimentée par le volcanique nabab de l’immobilier new-yorkais.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Netanyahu autorise les balles réelles à Jérusalem contre les lanceurs de pierre (vidéo)

Des centaines d’Américains, de toutes confessions, au chevet du Centre islamique de Louisville souillé par des tags islamophobes