in

Plenel dénonce l’humiliation collective affligée aux lycéens de Mantes-la-Jolie

Sur France 5, le directeur de Mediapart  Edwy Plenel, est revenu sur l’humiliation  collective affligée aux lycéens de Mantes-la-Jolie (passage à partir de la 10 ème minute.)

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Est ce le rôle de “gamins” d’aller manifester … la plupart ne sachant même pas pourquoi , alors qu’il savent à peine écrire , lire , n’ont aucune culture , hormis celle de leur HiPhone et “tablettes” !!! Mais il est vrai que cela leur permet de “sécher” les cours et de se défouler … Quant aux parents et autres crétins qui leur donnent raison , ils feraient mieux de s’occuper de leur éducation , s’il en sont capable , car le niveau moyen du Français moyen s’effondre au fil du temps passé en contemplations de série tv débiles et autres niaiseries !!! Mais cela leur fera des souvenirs pour plus tard quand ils raconteront , tout fiers , leurs actions héroïques contre la dictature de l’éducation nationale ..! Mais à ce moment là , la France n’existera plus , et sera un vaste “merdier” , et l’école sera réservé aux élites qui gouverneront … lesquelles , mystère ………….!

  2. Tout est dit par Titi . J associe aux gilets jaunes tous nos compatriotes qu’elles que soient leurs origines religions étc un peuple digne qui travaille et souffre de pauvreté . Unissons nous tous sans murs pour faire trembler un gouvernement légal mais pas legitime

  3. Patrice, qui ne voulez surtout pas qu’on ose remettre en cause la légitimité du thaumaturge menteur qui a pris l’Elysée, vous aviez probablement constaté de quelle façon il est parvenu aux rênes ; avec l’aide des neuf oligarques qui contrôlent la presse… Et comment il fait mine d’être innocent des politiques précédentes, comment il a verrouillé l’indépendance de la justice et les libertés de base, comment il a cassé le droit du travail, comment il voue la majorité des français à l’appauvrissement dans le sixième pays le plus riche du monde…
    Non, l’élection dans sa version hexagonale de démocratie n’est pas sacrée, et l’est encore moins quand une flopée d’opportunistes à la botte du premier de cordée se contentent d’appliquer ses oukases au lieu de défendre à l’Assemblée les intérêts de leurs électeurs.
    Le droit d’exprimer un désaccord avec la politique menée est plus sacré qu’un miracle électoral, à mon avis. Même en France.

    • @CHB

      Inutile de me rappeler les tares de la politique macroniste, vu que ça n’est pas le sujet.
      Macron a été élu régulièrement, et il n’appartient à personne de contester sa légitimité.
      C’est d’autant plus évident que, si l’actuel président était “dégagé” par la force, ce serait selon toutes probabilité au profit de MLP.
      S’agissant de la mainmise des multinationales sur les médias, petit rappel. Il existe aussi des journaux objectifs et honnêtes, comme le Canard et le Monde Diplo. Ces journaux ne subissent aucune censure. Le Canard est vite lu, et permet de s’informer correctement pour 1.20E par semaine.
      On est en république, c’est à dire qu’on lit les journaux de son choix, et on vote pour le candidat de son choix. Si le candidat élu ne donne pas satisfaction, inutile de faire la révolution pour le renverser. Il suffit de voter Ruffin aux prochaines élections.
      Il me semble particulièrement stupide et incohérent de vouloir écourter le mandat de Macron 18 mois après l’avoir plébiscité avec 65% des voix. Le programme qu’il applique est celui qu’il avait annoncé. Il est calqué sur celui de Juppé, qui était le favori des présidentielles avant de se faire gicler par les militants UMP au profit de Fillon.
      Le système démocratique n’est pas parfait, mais il est censé garantir la paix civile. L’alternative, c’est la révolution violente qui débouche sur la dictature. L’exemple des printemps arabes permet de mieux comprendre les tares de l’option dégagiste.
      Enfin, quand le peuple choisit un mauvais candidat, il n’est pas fondé à se plaindre. Il l’a voulu, il l’a eu. Quand les turcs votent Erdogan, ils ont Erdogan. Quand les américains votent Trump, ils ont Trump. A cause de Fox News? Non!! A cause de la connerie des gens qui regardent Fox News. Ils ont des milliers de chaines de TV, mais ils regardent cette merde. C’est la vie.

      • voir ci-dessous mon point de vue sur les concepts légitimité, légalité dans :
        Plippe
        12 décembre 2018 à 18 h 40 min
        Désolé mais les humains sont à observer au ras de pâquerettes comme des mammifères et non en utopie comme des vertébrés gazeux.
        Je vous le concède rêve et utopie sont de belles choses pour trouver le sommeil mais hélas !!!!!

      • OK, Patrice, faisons abstraction un moment de l’impopularité actuelle du président, en l’admettant conjoncturelle. Et souvenons-nous qu’il a été le président par défaut.
        En effet, quand Emmanuel Macron était élu par 43,6% des électeurs inscrits, le total abstention + votes blancs et nuls atteignit 34%. Parmi les électeurs qui lui ont été favorables (selon un sondage Ipsos), 43% disaient avoir voté pour lui « pour faire barrage à Marine Le Pen » ; 33% « pour le renouvellement qu’il représente » ; seulement 16% « pour son programme » et 8% « pour sa personnalité ». Les 65 % de la victoire sont ainsi ramenés à… 19 % d’approbation. Sa personnalisation extrême du pouvoir est donc agréée par un citoyen sur cinq : quelle légitimité ?
        Vous évoquez à raison les déboires de Juppé puis de Fillon, sans lesquels le pas encore quadra n’aurait jamais été « LE recours contre le fascisme », encore appelé « vote utile ». On peut penser aussi à la déconfiture de la gauche : sans Hamon, qui n’est resté au PS que le temps de ramasser les miettes, Mélenchon était au 2° tour.
        Les législatives à la suite ont montré aussi une désaffection record pour cette fausse démocratie.
        Légitime, maintenant ? Comme garant de la sérénité et de la continuité des institutions, E. Macron a été inutile pendant ses trois semaines de retrait, voire néfaste à la paix civile qu’il est censé permettre, puisque le mouvement s’est envenimé en violences en ville, provocations et errements policiers. Quant à la solution qu’il a proposée lundi (lui tout seul, sans y croire), elle ne plaît guère qu’au 1%.
        On se souvient des Kadhafi, al Assad ou Ianoukovytch, que nos bonnes âmes ont taxés précipitamment d’illégitimité pour appuyer les putschistes : à cette aune, que faire d’E. Macron, et de son pays ? Ne seraient ils pas ‘légitimes’, la Russie, la Turquie, l’Inde ou la Chine (ou les USA???) s’ils décidaient par ‘souci humanitaire’ d’écourter le mandat, et d’offrir leur soutien armé aux gilets jaunes contre les ‘milices du régime’ ?… Brrr.

  4. BIEN VU Chenu !!! Pitoyable ? Vous devriez être un peu moins fier ,je vous rappelle tout simplement que vous avez 450 établissements bloqués dans ce pays alors au lieu de donner des leçons ,vous devriez demander des excuses !!! BOUM dans la gueule Blanquer ! Regardez sa tete à 2,45 on dirait qu’il est décomposé : un mort-vivant !ET un grand bravo également à Plenel qui a raison de rappeler cette arrogance et ce comportement hallucinant de policiers indignes qui humilie notre jeunesse . En effet il serait bon de ne pas faire d’amalgame entre casseurs et manifestants paisibles .LE vrai pb qui m’a été expliqué par un ami policier c’est le manque d’effectif qui ne permet pas de faire le distingo entre les uns et les autres ! Ce qui donne le résultat des genoux à terre et des mains sur la tete que vous avez vu .

  5. Boutin, pas évident le moonwalk! Perso, je n’y arrive pas.
    Sinon, ce sujet aborde plusieurs problèmes…
    – La punition des élèves de Mantes. Mouais. Très années 50. Au coin avec le bonne d’âne. Mais ridicule d’assimiler ça à la répression en Corée.
    – Les gilets jaunes devraient présenter une liste. Ben oui! Ca leur permettrait de savoir ce qu’ils réclament, vu que, pour l’instant, ça n’est pas le cas.
    – La légitimité de Macron. Elu avec 65% des voix, sans le moindre trucage électoral, Macron est parfaitement légitime. Son mandat est de cinq ans. Fallait voter Mélenchon, les mecs, ou Adolfine. Comme on dit en Normandie. “Nos a payi, faut qu’nol bève. Tant pis si nos en crève”.
    – Ca n’interdit pas aux gens de manifester contre lui. Un échec total aux élections, ou une grève générale, entraîneront, soit, un changement de politique, soit une démission. Pas de problème avec ça. Mais le président élu est légitime à ce poste, pour une durée de 5 ans.
    – La rue ne décide pas de la politique des gouvernants qu’elle a élus. La rue pèse sur les décisions, et surtout, dégage l’élu qui ne convient pas en votant contre lui. Dans un système démocratique; on n’ôte pas aux électeurs le pouvoir de choisir. Si 500 000 personnes sont mécontentes, et même, approuvées par 65% de la population, ces personnes ne sont pas pour autant légitimes à gouverner. Il y a un processus électoral pour ça.
    – Le pouvoir de la rue, c’est juste le pouvoir de nier la démocratie, sauf dans une dictature. Déjà en 68, j’insupportais le slogan: “Elections, piège à cons”. Sauf que dans les pays où il n’y a pas d’élections, ils y a des camps de concentration.
    – Bref, que les gilets proposent un programme. S’ils gagnent les européennes, ils pourront espérer gagner les présidentielles. Pas besoin de faire appel à un très hypothétique coup de force militaire, qui se traduirait par une dictature fasciste. Si, vous qui me lisez, vous êtes arabe, vous comprenez sans doute le danger. Il est gentil, Dupont Lajoie, mais faut quand même s’en méfier.
    – Voila.

    • Macron n’est pas légitime …. il est “légal” énorme nuance !.
      Macron n’est pas légitime, il a été légalement élu dans le cadre d’une Constitution élaborée par un petit groupe autour de de Gaulle dans le climat insurrectionnel généré par la guerre d’Algérie.
      75% des citoyens en âge de voter n’ont pas adhéré à son programme, ne confondons pas motivations des votes du 2ème tour et motivations des votes du 1er tour.
      La République ne se résume pas à la Vème, avant elle il y eut la IVème et après il y en aura une autre.
      La notion de légitimité est éphémère et transitoire, elle se mérite chaque jour.
      La notion de légalité se plie à la Force qui crée la légalité. Tous nos régimes depuis la nuit des temps sont issus de coups de force.
      Espérons que notre Immature 1er par sa mauvaise gouvernance ne nous entraîne pas vers un Régime Noir/Brun il fait tout ce qu’il faut pour !

    • Quel mépris pour les gilets jaunes (les Dupont Lajoie). Décidément on va d’outrance en outrance. Ces gens là ne sont pas assez cultivés pour toi? doivent-il avoir ton autorisation pour manifester? Le fascisme dont tu as plein la bouche c’est quand on dé-légitime l’autre pour des raisons de niveau social ou culturel.
      Macron a été élu avec 66% des votants peut être mais face à un épouvantail et surtout faute de combattant. Dans les faits il a été élu avec à peine 24% des voix de la population pouvant voter. Le gagnant véritable est le vote blanc.
      Tu parles de démocratie, Quelle démocratie? Des élections-arnaques ou l’élu n’est pas élu mais nommé par défaut contre la majorité de la population. Un pouvoir illégitime remis entre les mains d’un seul individu sans aucune garantie ni contrôle.
      Des soi-disants représentants du peuple qui vont à la “gamelle” et s’écrasent devant le pouvoir exécutif. Des serpillères. Ils ne servent à rien sinon entériner les décision de “Jupiter”.
      Le seul pouvoir que le peuple ait, c’est le pouvoir de dire aïe, c’est tout.

      Voir les gilets jaunes défiler, c’est une des seules fois où j’ai ressenti une certaine fierté d’appartenir à un peuple qui sait relever la tête.

      C’est la France de Ferrat:

      Celle du vieil Hugo tonnant de son exil
      Des enfants de cinq ans travaillant dans les mines
      Celle qui construisit de ses mains vos usines
      Celle dont monsieur Thiers a dit qu’on la fusille
      Ma France

      Qu’elle monte des mines descende des collines
      Celle qui chante en moi la belle la rebelle
      Elle tient l’avenir, serré dans ses mains fines
      Celle de trente-six à soixante-huit chandelles
      Ma France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laurent Nuñez: “La motivation terroriste de l’acte n’est pas encore établie”

Algérie: appel au boycott de la banane devenue beaucoup trop chère !