in

Philippe Tesson congédié du “Point” suite à ses propos islamophobes intolérables

Son grand âge (87 ans) ne saurait constituer une circonstance atténuante pour l’absoudre de son délire haineux et incendiaire qui a fait frémir les ondes d’Europe 1 mercredi matin, Philippe Tesson, ce pyromane multirécidiviste qui feint l’innocence à chaque fois qu’il embrase les esprits, ne sévira plus dans les colonnes du Point, ainsi en a  décidé Etienne Gemelle, directeur du magazine, qui a mis un terme à leur collaboration vieille de plusieurs années.

Il avait entamé l’année 2014 en fanfare en appelant à placer Dieudonné devant un « peloton d’exécution », Philippe Tesson, qui faisait déjà l’objet d’une plainte pour « incitation à la haine  raciale », a récidivé à l’aube de 2015 de manière fracassante, mais cette fois-ci ce fut la saillie verbale abjecte de trop qui l’a envoyé tout droit vers la maison de retraite !

Voici ce qu’il éructait une semaine jour pour jour après les attentats qui ont glacé d’effroi toute la population française, dont la communauté musulmane au premier chef : "D’où vient le problème de l’atteinte à la laïcité sinon des musulmans ? On le dit ça ? Et bien moi, je le dis ! Je rêve ou quoi ? C’est ça notre problème actuellement, c’est les musulmans qui mettent en cause la laïcité ! C’est les musulmans qui amènent la merde en France aujourd’hui !".

Jouant les vierges effarouchées devant le tollé général, la ligne de défense optée par Philippe Tesson a ajouté à l’ignominie de ses paroles la suffisance du journaliste indéboulonnable, qui se croyait intouchable. Ce temps-là semble révolu pour ce sinistre artisan des peurs, arrivé depuis longtemps au crépuscule de sa carrière et de l’intelligence.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charlie Hebdo : graves violences devant le consulat de France à Karachi (vidéo)

Près de Carpentras, un musulman tué de 17 coups de couteau