in

Anthony Kavanagh en a assez de la mauvaise image de l’islam véhiculée dans les médias

Lorsque le rideau tombe et que les rires se taisent, l’humoriste Anthony Kavanagh change diamétralement de registre, préférant aux facéties et aux sketches désopilants, le coup de gueule contre l’inacceptable banalisation de l’islamophobie.  

En représentation à Saint Raphaël, c’est avec ses tripes que la bête de scène de « Show Man », son dernier spectacle, a parlé à Nice Matin, confiant sa foi dans l’humanité tout en déplorant vivement que l’image de l’islam soit continuellement noircie dans les médias, au détriment de ses « bons côtés » sciemment occultés.

On "nous bourre le cerveau d’infos inutiles et nous inonde de mots-clés et d’images choc", s’est-il exclamé, avant de reprocher vertement aux faiseurs d’opinion et autres éditocrates interchangeables du parisianisme : "Mais l’on parle très peu des bons côtés de l’humanité. Le cas des extrémistes est un bon exemple. On pointe toujours du doigt des ‘criminels’ et ‘voyous’, mais l’on ne parle pas de ces Français de confession musulmane qui réussissent et œuvrent pour la France".

A quand une parodie, pleine de causticité, pour dénoncer l’hypocrisie sans nom de ces grands pourfendeurs de l’islam qui sévissent continuellement, à tous les micros, à toutes les tribunes, devant et derrière les caméras ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aïda Touihri “extrêmement choquée” par un dessin de Charlie Hebdo sur la mort du petit Aylan (vidéo)

Sceaux : une professeure de droit humilie deux étudiantes voilées et refuse de faire cours