in

Nouveaux éléments troublants sur la mort de Zineb Redouane: “Pourquoi m’ont-ils tiré dessus ?” disait-elle avant de mourir.

Décédée le 2 décembre 2018, lors d’une opération chirurgicale, elle avait reçu la veille une grenade lacrymogène en plein visage, lancée par la police, alors qu’elle était en train de fermer sa fenêtre au 4ème étage de sa maison. Elle était domiciliée au 12 rue des Feuillants, dans le quartier Noailles à Marseille.

“Pourquoi m’ont-ils tiré dessus ?” disait Zineb Redouane avant de mourir. Aujourd’hui, Le Média vous révèle de nouveaux éléments qui montrent que toute la lumière n’a pas été faite sur cette affaire.

Publicité
Publicité
Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Une dame âgée est décédée suites à des violences ou volontaires ou involontaires.
    Une famille la pleure.
    La qualification pénale n’est pas la même entre volontaire et involontaire.
    Au plan médico-légal l’existence d’un état antérieur (maladies de la victime) ne change absolument rien : elle est décédée suite à la violence qu’elle a subi.
    L’intervention chirurgicale est une conséquence de cette violence.
    Peu importe le média qui en parle !

  2. Publicité pour Le Média, donc il faut écouter Le Média, c’est ça? Je l’ai soutenu en 2018, mais c’est un média faible, gauche extrême si on veut mais gauche FDS, excusez-moi ou ne m’excusez pas. Oui, il faudrait que tout aille mieux, de l’ouvriérisme Franchouillard, bon, pas grand-chose en 2018 en fait d’informations renversantes. Je n’ai pas continué à le soutenir, bien m’en a pris quand tout récemment, il s’est révélé n’être qu’un média classique à vomir, après qu’ils aient piégé Etienne Chouart. Non pas que j’aime Etienne Chouart plus que ça, ni que je sois un soutien zélé des Gilets Jaunes, tout le monde ici le sait, mais je n’aime pas la tortuosité journalistique, le communiste Denis Robert n’a rien mais rien d’un révolutionaire. Et ça ne pouvait arriver que sur Le Média, ailleurs, Etienne Chouart eut été plus méfiant, ou lui eut-on tendu pareil piège, l’organisme d’information qui eut tendu le piège eut été moins crédible. Le Média joue sur la corde raide entre les médias du système et les dissidents, ce qui revient à dire que Le Média est dans le système et partisan du système. Partisan pa exemple de la centralité des chambres à gaz et de la légitimité de certaines lois mémorielles qui défendent le débat et défendent d’ailleurs de répondre à ce genre de question glissante et visqueuse. Si vous répondez en tant qu’homme public que vous validez tout ce qui est dit sur les chambres à gaz, vous gagnez le droit d’aller sur les grands plateaux mais vous perdez en popularité parmi ceux qui militent, et si vous répondez différemment, chose que toute personne hnnête devrait répondre, si vous répondez que vous n’avez aucune certitude sur le sujet, ni dans un sens ni dans un autre, vous vous grillez envers les grands médias et en tant qu’homme public. Ceci arrivant peu de temps après l’affaire de Christine Angot qui a déprécié le malheur Noir, sauf qu’elle n’est pas mise à l’indexe et continue de sévir sur les plateaux si peu intéressantes soient ses contributions. Ce clou dans la croix d’Etienne Chouart, ce piège préconçu et volontairement tendu ressemble assez beaucoup à la situation créée par Finkiel Kraut à Paris, qui sourait parce qu’il discréditait le mouvement. C’était plus grave semble-t-il, dans ce pays malade que d’atteindre à l’Arc de Triomphe et saccager la boutique du tombeau du soldat inconnu, c’est ainsi dans cette France hypocrite et lâche qui tremble devant les moindres coups de menton du mouvement Sioniste. Un mouvement et une influence privilégiée que Le Média n’attaque pas trop. Si le site de la Oumma ne me censure pas mais daigne me publier, je voudrais bien qu’un tenant de Le Média m’apporte la contradiction, à quoi servez-vous, pour qui roulez-vous?

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Tunisie : après un malaise, le président Béji Caïd Essebsi dans un état “très critique”

Fusillade à la mosquée de Brest : le tireur a prétexté vouloir faire une photo pour piéger l’imam El Jay et un fidèle