in

Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou : l’éclairage d’un intellectuel rare sur l’état de « l’Empire »

L’empire contre-attaque-t-il, renaît-il de ses cendres, ou amorce-t-il une mutation dans la continuité ?

L’éclairage d’un intellectuel rare, dont les trop rares apparitions télévisées agissent comme une bouffée d’air frais dans une médiasphère polluée par des oracles interchangeables, est précieux, notamment quand il s’agit de comprendre la complexité du monde.

Invité de l’émission « Ce soir ou Jamais », jeudi dernier, face, entre autres, à la politologue, pro-atlantiste par excellence, Nicole Bacharan, Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou, politologue et ancien ministre des Affaires étrangères de Mauritanie, dont les contributions intellectuelles sur Oumma.com sont toujours riches d’enseignement, a éclairé le débat à la lumière passionnante d’une analyse qui décèle certes un “empire en mutation“, mais échouant à faire table rase du passé, loin de l’utopie “Obamanienne” du renouveau .

L’hégémonie, avide de conquêtes, qui mène le monde a toujours le même point d’ancrage, Washington, et sans tomber dans la mise à l’index de la première puissance mondiale, l’expert avisé déplore une continuité belliqueuse qui laisse les idéaux dans les antichambres de la Maison Blanche, pour marcher sur les pas d’un impérialisme toujours aussi vivace.

Auteur prolifique de nombreux ouvrages, qui démystifient une pensée unique insidieuse, dont « Understanding Al Qaeda : the transformation of war », Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou vient de rédiger une nouvelle préface dans le cadre de la réédition du livre «  Contre-croisade : origines et conséquences du 11 septembre  », tout en mettant le point final à un essai intitulé « L’Archéologie de la soumission », traitant des anciennes et nouvelles formes de domination mondialisée. Ouvrages que nous aurons grand plaisir à décrypter avec l’auteur prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’islamophobe G. Wilders entame une tournée nord-américaine contre le péril islamique

Requiem pour la laïcité