in

Migrants en Algérie : 25 000 personnes expulsées du pays

La journaliste Julia Pascual  a réalisé  dans Le Monde une série de reportages sur les conditions d’expulsion des migrants subsahariens d’Algérie et le retour au Niger de certains d’entre eux.

Publicité

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. en france certaines personnes gueulent ONT EST CHEZ NOUS dans certains mitings ;ba nous ont fait comme eux ONT EST CHEZ NOUS en ALGERIE ; que les pays qui ont amenes le cahos dans ces pays ;
    prennent leur responsabilites ;qu ils arretent de proteger des presidents fantoche pour mieux les soudoyer et piller les richesses a moindre frais et ca ira beaucoup mieux ,l ALGERIE na pas a subir les
    desastres de la politique d autres pays .ONT EST CHEZ NOUS depuis 1962

  2. Le pire c’est que ces pauvres gens ont probablement échappé à une mort certaine par noyade -provisoirement en plus, car ils reviendront comme ils l’ont déjà fait après d’autres reconductions à la frontière-, car ne vous y trompez-pas, ils sont en transit en Algérie ils n’y viennent pas pour s’installer mais juste pour gagner suffisamment en mendicité de quoi payer des passeurs maghrébins vers leur destination finale, l’Europe. Ce sont eux qui le disent à chaque fois qu’ils ont un micro qui leur est tendu pas moi.
    Quant à ceux qui changeraient d’avis sur place et essaieraient de travailler plutôt que de mendier, ils se heurteraient à une législation algérienne des plus intransigeantes des plus verrouillées en matière d’emploi de ressortissants étrangers et pour cause depuis la décennie noire du terrorisme, le pays n’a pas eu d’autres choix que de se protéger (obligation d’entrer sur le territoire avec un visa de travail puis permis de travail limité dans le temps, délivré sous des conditions strictement réglementées puis sévèrement contrôlé sur site etc).
    Je ne prétends pas avoir la solution à la misère et à la précarité mais ce qui est sûr c’est qu’aucune solution durable ne peut faire l’économie d’actions d’alphabétisation de grande envergure directement dans les pays d’origine (7 analphabètes sur 10 au Niger et au Mali), en sus des aides économiques.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Un Emirati, qui a emprisonné des ouvriers indiens dans un clip, se retrouve derrière les barreaux

Australie: une jeune musulmane choquée par l’inertie générale, après avoir secouru une femme voilée violemment agressée