in

Maroc : une oasis luxuriante infestée de déchets

Au centre du Maroc, l’oasis de Targua N’Touchka est laissée à l’abandon, transformée à certains endroits en décharge sauvage. Pourtant, ses paysages, ses bâtiments coloniaux et ses sources d’eau pourraient attirer de nombreux touristes.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. pire à moulay idriss à coté de Meknès c’est même la mairie autorise les éboueurs à jeter les détritus dans la rivière juste derrière les maisons à coté d’un bassin ou les jeunes nagent.Une fois j’ai vu le cadavre d’un âne jeté avec l’odeur nauséabond.Pour une ville sainte,l’esprit et la foi ne le sont pas

    • Oued nachef à oujda est une décharge à ciel ouvert, dans la région d’Ahfir Berkane prés de SIdi Mimoun vous avez également des coins magnifiques qui se transforment en déchetterie.
      Comme je le dis plus bas, c’est un problème systèmique qui n’est pas lié uniquement au manque d’information. Vous arrêtez le ramassage des déchets en France pendant 15 jours et on se retrouve dans des situations comparables, tout simplement parce que notre société produit du déchet (qu’elle vend d’ailleurs à prix d’or). Prenons la bouteille de Coca au Maroc regardez le prix au litre dans une bouteille consignée et le prix d’une bouteille plastique vous comprendrez que c’est le citoyen qui paye la bouteille de plastique, d’ailleurs il la paye plusieurs fois puisqu’il paye quand il achète et il la paye d’une manière ou d’une autre pour son traitement ( ramassage, dépollution de l’eau, recyclage…). Et c’est partout pareil.

  2. Malheureusement c’est monnaie courante dans les campagnes Marocaines ou au delà la pauvreté, tout le monde est converti au mode de vie occidental qui a quelques avantages mais aussi de nombreux inconvénients, dont la non soutenabilité de son modèle, la production d’un tas de déchets non recyclables et néfastes aussi bien pour la nature que pour les hommes, la dépendance aux industries pour vivre. Les pays en développement sont les nouvelles proies du capitalisme industriel et immobilier et ils sont en train d’amocher au sens premier du terme des pays entiers : Maghreb, Afrique de l’Ouest, Asie du Sud… Lorsque les gens se reveilleront, il sera sans doute trop tard.
    Pourtant Dieu, nous a prévenu et attirer notre attention sur la tentation du Veau d’or mais notre intelligence collective semble limitée et incapable de résister à certaines tentations millénaires.
    Puisse Dieu éclairer nos vies et celle de nos concitoyens.

  3. RIEN DE NOUVEAU C EST TOUJOURS LA MEME CHOSE, CRASSE, INFECTION, LE MOYEN AGE !!
    pourquoi ils ne vont pas jeter leurs dechets devant la maison du maire ?
    ha oui j oublie un musulman qui fait ses ablutions avec une eau souillee devient l egal du porc

  4. C’est vrai le manque d’informations sur les préjudices que ces déchets causent à la nature et la population bref à l’environnement en général nous devons renforcer la formation et amplifier l’information sur les dégâts qui nuisent à l’épanouissement de l’être humain et celui de la faune et la flore, les autorités locales ne mettent pas les moyens adicouattes (poubelles, camions de transport d’ordures et surtout embaucher un personnel qualifier et responsable quand on se dit défenseur de la nature en sachant que le Maroc avait organisé une cop il doit être à la hauteur de son engagement, nous prions le seigneur pour préserver ce magnifique pays et de le protéger amen…

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Irak : deux nouvelles bases américaines à Al-Anbar

La maison d’Abdelaziz Bouteflika au Maroc détruite