in

Maroc: asséché, le fleuve la Moulaya ne se jette plus dans la Méditerranée

C’est l’un des plus longs fleuves du Maroc, la Moulouya. Autrefois, il se jetait dans la Méditerranée. Mais désormais, il est asséché à cause de la surexploitation de ses eaux et n’atteint plus la mer. Les terres agricoles et la biodiversité alentours sont menacées.

Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Pour ne rien arranger, au Maroc, premier producteur au monde de phosphate et donc nourricier de la planète dans l’absolu et sans contredit possible, eh bien les projets dits d’énergie verte volent la terre paturable, et l’eau nécessaire aux terres paturables et arables, donc il y a un colonialisme vert, oui un colonialisme vert, qui a donc nié le fait impérialiste ici? Que Djeser, notre cher ami et Hakim Fedaoui lise l’article que je dépose plus bas, juste pour savoir ce que l’acharisme a à voire là-dedans.

    https://www.middleeasteye.net/fr/opinion-fr/maghreb-environnement-colonialisme-vert-pillage-ecologie-maroc-tunisie-algerie

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Un leader musulman polonais au chevet des milliers de migrants refoulés par la Pologne et la Biélorussie

L’Etat confronté au «schisme» de l’islam de France