in

Le Maroc et le Qatar condamnent une photo truquée de Mohammed VI

Depuis dimanche, la cote de popularité du roi Mohammed VI a grimpé en flèche au Qatar où il effectue une visite officielle, mais c’est à une photo truquée que le monarque marocain doit le soudain engouement qui s’est cristallisé autour de sa personne, en l’espace de quelques heures seulement…

On ignore si son souverain orgueil en a pris un coup, en revanche, on sait que cette image falsifiée, le montrant en train de brandir une écharpe blanche où était inscrit en toutes lettres son soutien à l’émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al Thani, a créé une forte agitation dans son entourage proche, ainsi qu’au sommet du puissant petit émirat du golfe Persique, mis en quarantaine par ses voisins.

« Vous avez le monde, nous avons Tamim ». Tel était le vrai faux slogan mis en exergue sur le photomontage spécieux qui a valu à Mohammed VI d’être couverts de fleurs par des internautes qataris dont il avait conquis le cœur, à son insu.

Publicité

Prompt à démentir l’authenticité de l’image, le conseiller du roi Yassir Zenagui a été catégorique : c’est un « grotesque montage », s’est-il insurgé. « On est étonné par cette image, car il s’agit d’une image et non pas d’une photographie. J’ai été présent à côté de Sa Majesté pendant tous ses déplacements publics, lors de ce voyage, et à aucun moment, il n’a tenu ou ne s’est photographié avec une écharpe », a-t-il renchéri. (source HuffPost).

A l’unisson du Maroc, le Qatar a clamé sa désapprobation la plus vive, par la voix du directeur de la communication du gouvernement Cheikh Saif bin Ahmed al Thani, lequel a d’abord tenu à exprimer son regret concernant la « photo fabriquée ».

Cette tromperie est « inacceptable et ne pourra pas entraver la visite du roi », a-t-il martelé, tout en précisant qu’une enquête sera diligentée pour retrouver le ou les falsificateurs qui ont tenté « d’influencer l’opinion publique et d’offenser les symboles des deux pays ».

Publicité

Petit rappel : l’Arabie saoudite, l’Égypte, Bahreïn, le Yémen et les Émirats arabes unis ont rompu leurs relations avec Doha l’accusant de “soutien au terrorisme”. Le Maroc a assuré rester neutre dans ce rapport de force diplomatique.

Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La visite historique du patriarche maronite en Arabie saoudite

Le Parisien dévoile une ancienne conversation privée entre l’islamologue et Henda Ayari