in

La visite historique du patriarche maronite en Arabie saoudite

Visite du patriarche maronite en Arabie Saoudite.

Visite historique d'un haut dignitaire catholique libanais en Arabie saouditePrincipale figure chrétienne au Liban, le patriarche maronite Béchara Raï a rendu visite au roi saoudien Salman, les 13 et 14 novembre. C'est la première fois qu'un haut dignitaire catholique faisait escale en Arabie saoudite, répondant à l’invitation inédite du monarque et de la figure montante du royaume : le prince héritier Mohammed bin Salman. Désireux de promouvoir le dialogue islamo-chrétien, le cardinal libanais a effectué ce déplacement officiel dans un contexte très épineux..Peu après l’annonce de sa visite, le Premier ministre libanais Saad Hariri démissionnait… depuis Riyad, où il se trouve toujours.C’est sur fond de crise entre son pays et la monarchie wahhabite que le patriarche maronite a rendu « un vibrant hommage au roi Salman, ainsi qu’au prince héritier Mohammad bin Salman pour l’attention qu’ils portent aux Libanais installés au royaume ».« Dans trois ans, nous célébrerons le centenaire du Grand-Liban. Cet anniversaire signifie surtout que le Liban ne va pas disparaître, un Liban où chrétiens et musulmans continueront de coexister ».La volonté du patriarche Béchara Raï de ne pas politiser sa visite et de prôner la tolérance religieuse a rassuré ses concitoyens qui redoutent la menace d’une guerre. Pour de nombreux Libanais, cette visite exceptionnelle en Arabie saoudite constitue, malgré tout, une avancée notable.

Publié par Oumma.com sur mercredi 15 novembre 2017

Principale figure chrétienne au Liban, le patriarche maronite Béchara Raï a rendu visite au roi saoudien Salman, les 13 et 14 novembre. C’est la première fois qu’un haut dignitaire catholique faisait escale en Arabie saoudite, répondant à l’invitation inédite du monarque et de la figure montante du royaume : le prince héritier Mohammed bin Salman. Désireux de promouvoir le dialogue islamo-chrétien, le cardinal libanais a effectué ce déplacement officiel dans un contexte très épineux..Peu après l’annonce de sa visite, le Premier ministre libanais Saad Hariri démissionnait… depuis Riyad, où il se trouve toujours.C’est sur fond de crise entre son pays et la monarchie wahhabite que le patriarche maronite a rendu « un vibrant hommage au roi Salman, ainsi qu’au prince héritier Mohammad bin Salman pour l’attention qu’ils portent aux Libanais installés au royaume ».« Dans trois ans, nous célébrerons le centenaire du Grand-Liban. Cet anniversaire signifie surtout que le Liban ne va pas disparaître, un Liban où chrétiens et musulmans continueront de coexister ».La volonté du patriarche Béchara Raï de ne pas politiser sa visite et de prôner la tolérance religieuse a rassuré ses concitoyens qui redoutent la menace d’une guerre. Pour de nombreux Libanais, cette visite exceptionnelle en Arabie saoudite constitue, malgré tout, une avancée notable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A New York, une Barbie voilée a été créée en l’honneur de l’escrimeuse américaine Ibtihaj Muhammad

Le Maroc et le Qatar condamnent une photo truquée de Mohammed VI