in

Marine Le Pen séduit les Français issus de l’immigration pour des raisons sécuritaires

Marine Le Pen récolterait-elle les fruits de l’échec sécuritaire de Nicolas Sarkozy au-delà même de ses espérances, et de son coeur de cible de prédilection ?

Si les politiques doivent dorénavant compter avec la versatilité des électeurs, ils ont aussi intérêt à anticiper de stupéfiants revirements dans les isoloirs, notamment de la part de certains français issus de l’immigration qui, contre toute attente, entendent des voix dans un discours frontiste aux inflexions clairement islamophobes…

La rhétorique ultranationaliste de Marine Le Pen peut multiplier à l’envi les analogies nauséeuses, telles que les prières de rue comparées à l’Occupation nazi, il se trouvera toujours des oreilles arabo-musulmanes très indulgentes pour se laisser bercer par ce chant de sirène strident, dans lequel elles perçoivent des lendemains sereins, et peu importe si ceux-ci sont placés sous très haute protection…

C’est notamment auprès de la gent féminine que la dame du fer du FN fait un tabac, comme le relate un article paru sur le site du quotidien suisse Lematin. Zoubida, une française musulmane voilée, âgée d’une cinquantaine d’années, mère de trois grands enfants, et séparée de son mari, explique son engagement frontiste récent en ces termes : « J’aime cette femme battante, c’est pas du faux ce qu’elle dit, la France, c’est son pays », assurant ne pas se sentir visée par les saillies verbales de sa nouvelle idole, qui sont la marque de fabrique de la dynastie Le Pen.

La préférence nationale prônée par le FN a non seulement galvanisé l’électorat ouvrier, mais plus surprenant encore trouve un écho favorable auprès de femmes, telles Zoubida, ou encore une dénommée Kheira, qui déclare : « C’est le laxisme qui m’insupporte. Si Marine Le Pen gagne la présidentielle en 2012, il y a aura peut-être une petite guerre pendant quelque temps dans les banlieues, mais au moins on aura fait le tri entre les bons et les mauvais. »

L’extrême droite française, qui a inscrit la suppression de la double nationalité à son programme, fera feu de tout bois, n’en doutons pas, et ratissera large, surtout là où on ne l’attend pas, afin de recruter les cautions ethniques –arabes et noirs – susceptibles de brouiller toutes les pistes, dans une course à la présidentielle où tous les coups sont permis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’ Institut Français d’Etudes et de Sciences Islamiques obtient l’autorisation de réouvrir ses portes.

Des colons israéliens incendient une mosquée