in

M. Aubry est effrayée de savoir que les réfugiés ont une perception négative de la France (vidéo)

Martine Aubry, la maire de Lille, s'est exprimée lundi après avoir rencontré des réfugiés dans un train en revenant de Paris. Elle a discuté avec eux, leur a demandé où ils allaient, d'où ils venaient, et pourquoi ils ne voulaient pas rester en France. "Ils ont l'impression que la France n'a pas d'emplois pour les accueillir et, surtout, et cela m'a fait beaucoup de mal, que la France n'est pas hospitalière. Ces jeunes nous ont dit: 'La France ne veut pas de nous' et j'ai trouvé cela effrayant parce que quand on dit aux gens ce qu'ils ont vécu, ils sont là les Français", a-t-elle expliqué aux journalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le maire qui exhortait à “interdire l’islam” désavoué par les urnes dans les Bouches-du-Rhône

Christian Estrosi gâche un mariage niçois à la consternation des familles des époux