in

Londres : deux jeunes femmes voilées brutalisées, l’une d’elles a eu son voile arraché

Acte odieux qui s’accompagne souvent de violences verbales et physiques, l’arrachage de voiles en plein jour, au détour d’une rue, semble être devenu un vrai sport national ici et ailleurs, sur un Vieux Continent gangrené par l’islamophobie, où gronde l’orage du populisme.

Le 28 septembre, dans le nord de Londres, la promenade agréable et paisible qu’effectuaient deux jeunes femmes voilées a été troublée par la brutalité de l’attaque qui les a prises par surprise.

Surgissant dans leur dos, deux sombres énergumènes se sont rués vers elles afin de les bousculer et de les rudoyer, l’un d’eux s’acharnant à dévoiler l’une de ses proies sans défense avec une agressivité inouïe. Les deux comparses détalèrent comme des lapins, une fois leur rage assouvie et leur forfait commis, laissant derrière eux leurs victimes pétrifiées.

Alors que la police de Londres recherche activement ces deux individus d’apparence « méditerranéenne », âgés entre 20 et 30 ans, dont les motivations racistes ne font aucun doute, la nature de leur agression suscite un profond accablement, car elle reflète une hostilité anti-voile farouche qui a gagné du terrain, d’une rive à l’autre de la Manche, et passe désormais à l’acte.

Ainsi, selon le Conseil de l’Europe, les attaques anti-musulmans de ce type sont sur la courbe dangereusement ascendante, leur extrême lâcheté n’ayant d’égal que leur sauvagerie, en tout point indignes d’une société dite « civilisée ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trump ridiculisé en direct par des tweets envoyés par des musulmans

Pour François Hollande, “La femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain”…