in

L’Inde envisage de déchoir quatre millions de musulmans de leur nationalité

Il est loin de faire consensus et cristallise les vives inquiétudes de la communauté musulmane qui sait pertinemment qu’elle en est le bouc-émissaire tout désigné, le projet de loi, présenté lundi, en faveur de la déchéance de la nationalité de 4 millions de personnes dans l’Etat d’Assam fait redouter le pire en Inde.

Alors que des voix s’élèvent pour dénoncer les basses manœuvres des nationalistes hindous, dont le Bharatiya Janata Party (BJP) fait régner sa loi dans la région de l’Assam depuis 2016, et alerter sur un recensement pernicieux qui légaliserait une politique de discriminations et de représailles contre la minorité musulmane locale, les autorités indiennes s’arc-boutent sur leur position. Elles réaffirment leur volonté de juguler l’immigration illégale en provenance du Bangladesh voisin.

Le très controversé Registre national des citoyens (NRC) est ainsi sorti du chapeau, avec pour objectif fort peu louable de recenser les habitants dont la présence dans l’Etat d’Assam remonte à la période antérieure à 1971, documents officiels à l’appui. L’année 1971 ayant été marquée par l’afflux de millions de réfugiés en provenance du Bangladesh, alors en proie à une guerre d’indépendance.

                       Narendra Modi

Fief des nationalistes hindous dont le leader, Narendra Modi, tutoie les cimes du pouvoir en sa qualité de Premier ministre de l’Inde, l’Assam est ainsi le seul Etat du pays à dresser une liste nominative de citoyens.

Décrié par des organisations de défense des droits de l’homme, le sombre projet de déchéance de nationalité porté par le gouvernement indien ne présage rien de bon pour la communauté musulmane. D’aucuns établissent un parallèle avec le sort tragique des Rohingyas qui, privés de leur nationalité birmane en 1982, sont devenus la plus grande population apatride du monde, mais aussi l’une des plus déshumanisées et persécutées qui soient.

33 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Et nous lisons l’antienne selon laquelle le boudhisme et donc les boudhistes seraient paisibles et pacifistes. Sauf qu’il s’agit de paix personelle, intérieure, le boudhisme n’est ni pacifiste ni militariste, en fait, le boudhisme ne légiffère pas et n’organise pas la société. C’est une espèce de quiettisme populaire, consolateur sans doute, la Chine se gouvernait plutôt par doctrine Confucéiste de référence. Le boudhisme fait promotion d’alimentation végétale, bon, mais dans la Chine ancienne, l’anthropophagyte, je ne dis pas le canibalisme mais la consommation de la chair humaine comme n’importe quelle autre chair est attestée, certains restaurants servaient de l’homme vieux, de la jeune femme etc. Une autre façon de désigner l’homme en Chine ancienne, on le désignait comme mouton à deux pattes.

    Et jusqu’à aujourd’hui, malgré le boudhisme pacifique, on torture inutilement les animaux en Chine, on ne prend même pas la peine de les tuer pour les consommer, il y a des restaurants où les bêtes sont amenées vivantes. Je le sais par témoignage d’une patiente qui a séjourné en Chine. Contrairement à nous, nous nous pensons que la chair de l’animal sera probablement meilleure au goût s’il souffre moins, eh bien il y a visiblement des Chinois qui pensent juste le contraire, plus l’animal souffre meilleur est son goût.

    S’agissant des Indoux, cette patiente participait à une ONG dédiée aux femmes veuves en Inde. Je lui demandais pourquoi cette action spécifique? Elle m’a répondu en substance que les femmes veuves sont considérées comme responsable de la mort de l’époux. Le bûcher funéraire où la survivante est invitée à monter n’a pas disparu. En pratique, elles se donnent elles-mêmes la mort avant le bûcher, elles n’y montent pas vivantes ou ça doit être rare. Mais, si elles s’y refusent, elles sont chassées de chez elles, réduites à mendier sans beaucoup de succès parce qu’elles portent la faute dirait-on de leur veuvage. Voilà pourquoi il existe des organismes de secours spécifiquement dédiés à ces femmes.

    Le système des castes, l’indifférence sociale inscrite dans la culture donnent aux Indoux du peuple cette apparence de gens résignés, de masses inertes, le sentiment de révolte est à peu près absent. Rien au monde n’est plus contraire à la culture Française que le vécu Indoux, il s’accorde bien en revanche avec l’état Sioniste intrinsèquement inégalitaire.

    Question à un certain Occidentaliste qui comprend les épreuves des Rohingias parce qu’une fois il est arrivé une situation de viol, donc un Rohingia a violé une femme boudhiste, très bien, sensément c’est pour ça en gros qu’ils les ont chassés, le traumatisme était grand n’est-ce pas, de très grande dimension. Bon, mais n’y a-t-il jamais eu le cas contraire d’un boudhiste ou d’ethnie dominante, par exemple un militaire qui ait abusé de femmes Rohingias? Et si c’est le cas, pour moi, à suivre ce raisonnement spécieux, les Rohingias sont fondés à chasser les boudhistes, non? La nobélisée Aung San Suu Kiu fait partie de ce gouvernement et dépend clairement de la jubnte, c’est byzare mais elle ne dira rien contre les généraux. En fait, cette femme a un parcours différent de tout ce qu’on raconte, elle est fille de général, qui était parmi les officiers qui ont gouverné le pays, mais j’ignore pour quelle raison ses pairs l’ont tués, rivalité sans doute. En ce cas, sa fille pourrait bien être moins militante des droits de l’homme que revendicatrice d’une espèce de droit dynastique au pouvoir. Je me demande, j’ai une intuition, ne serait-elle pas lointaine descendante de la princesse Byrmane qui reçut le voyageur Ibnou-Battouta? Celle-ci portait des atours couverts de pierreries qui valaient autant qu’une année entière d’impôts levés sur ses sujets. Pour se refaire, pas 36 sollutions, ou bien elle restreignait ses propres dépenses et remettait une partie de ce qu’elle a extorqué, mais ça, elle n’y pensait même pas. Donc pressurer davantage, mais il y a des limites, un plafond. Elle était tentée d’une aventure guerrière, elle voulait livrer une guerre à l’Inde, elle s’en ouvrit à son hôte, sollicitant son avis. Que devait-il ou que pouvait-il répondre pour seulement ne pas terminer son voyage ce jour-là et s’en rev”enir vivant et entier à son pays natal, le royaume de Fez? Pour garder sa tête sur les épaules il approuva le projet de la princesse guerrière. Elle se présentait au voyageur comme quasi-Musulmane ou en devenir, escomptant probablement que le lettré ferait propagande favorable dans les cours où il étair reçu, mais notre voyageur n’en était pas dupe, quand il décrit la réception, on a l’impression que la princesse l’a reçu dans une salle dépourvue de statues et figurines, mais ça sentait l’artifice. Comme quoi, la Byrmanie est militariste depuis très longtemps, comme quoi, une femme qui gouverne n’est pas forcément paisible ou pacifiste.

    Croissant de lune.

  2. Vrai que les musulmans ne posent aucun problème en Inde !
    Les musulmans ont toujours vécu en bonne entente avec les hindous !
    D’ailleurs pourquoi le Pakistan a fait scission avec l’Inde ?

  3. Vous continuez de jouer la victimisation, mais vous oubliez volontairement de regarder ce qui se passe dans le monde musulman en ce qui concerne le traitement réservé aux minorités non islamiques. Les exemples sont pléthore parmi les 57 pays où l’islam est majoritaire et donc “religion d’Etat”: Algérie, Bangladesh, Égypte, Indonésie, Irak, Iran, Libye, Malaisie, Mauritanie, Pakistan, Soudan, Somalie, Turquie, Yémen, Syrie, Nigeria, sans parler de la Palestine et des pays du Golfe. Dans tous ces pays règne la bonté, la convivialité, le respect de la diversité et des différences, etc, etc. N’est-ce pas? Vous allez jusqu’à nier les massacres commis par l’islam tout au long de son Histoire, que ce soit en Afrique du Nord ou en Afrique subsaharienne (la traite négrière musulmane, ça vous parle?), en Europe et en Asie (connaissez-vous l’histoire du Massacre du Hindi-Kouch, par hasard?).
    Connaissant la conception islamique du dialogue, je sais d’avance que vous n’oserez pas publier mon commentaire.

    • On a tout de même nous occidentaux un track-record bien plus impressionnant… Mais où doit vous mener votre propagande anti-musulmane? C’est eux qui ont massacré les indiens d’Amérique et colonisé toute la planète? L’esclavage transatlantique encore les musulmans? C’est toujours les élites à la tête de l’occident qui dirige le monde mais vous nous faites un caca nerveux parce que 4 millions de musulmans en Inde ne veulent pas se faire discriminer comme les Rohingas? Le problème avec les cons c’est que ça osent tout… alors ils sont facilement détectable.

      • J’ai lu dernièrement que le Coran n’interdit pas l’esclavage des non-musulmans, et que l’islam se serait répandu dans certaines zones africaines, du fait que des personnes s’y convertissaient pour échapper justement à des marchands d’esclaves musulmans (voir par exemple https://fr.wikipedia.org/wiki/Esclavage_dans_le_monde_arabo-musulman entre autres). Il semblerait donc qu’aucune religion ne soit innocente, sur ce sujet, non?

        • On ne trouve aucun texte dans le Coran et la Sunna qui véhicule l’ordre de réduire des gens à l’esclavage. Bien au contraire, ils comportent des dizaines de textes qui exhortent à la libération et à l’affranchissement des esclaves.

          Avant l’Islam, ‘esclavage avait des sources nombreuses, notamment la guerre, les rapts, la pauvreté et la dette écrasante…, et les voies et moyens d’y mettre fin quasiment inexistantes. L’Islam a limité les sources de l’esclavage qui existaient avant et n’en a retenu qu’une seule, à savoir la captivité consécutive à une guerre.

          Dans ses dispositions législatives, l’Islam a inversé la vision (traditionnelle) des choses, multiplié les moyens libération des esclaves et fermé les portes qui conduisaient à l’esclavage et émis des recommandations dans ce sens.

          Les bases du traitement islamique de l’esclave renferment justice, bienveillance et clémence.

          – Assurer la nourriture et l’habillement dans les mêmes conditions que les maîtres
          – La sauvegarde de leur dignité
          – Traiter l’esclave avec équité et bienfaisance
          – L’esclave peut passer avant l’homme libre dans certains cas
          – Il a la possibilité de se racheter

          Parmi les moyens de libération figurent l’affectation d’une partie de la Zakate au rachat des esclaves, la dépense sur ce chapitre des recettes générées par les expiations consécutives aux homicides involontaires, au zihar (injure consistant à assimiler sa femme à sa propre mère pour ne plus avoir un rapport sexuel avec elle) à l’abjuration, à l’acte sexuel commis dans une journée du Ramadan. A quoi s’ajoute un appel adressé à tous pour l’affranchissement des esclaves afin de complaire à Dieu.

          Le résultat de l’application de ces recommandations est que l’esclave devient souvent l’ami de son maître. Mieux, il lui arrive d’être traité comme un fils.

          Tout cela est documenté : https://islamqa.info/fr/94840

          Dans son ouvrage intitulé: La civilisation des Arabes (p.450-460), Gustave le Bon écrit: “Ce que je crois vrai, c’est que l’esclavage chez les musulmans est meilleur que ce qu’il est chez les autres , et le statut des esclaves en Orient est meilleur que celui des domestiques en Europe, et les esclaves en Orient font partie de la famille (du maître) et ceux d’entre eux qui veulent recouvrer leur liberté l’obtiennent dès qu’ils en manifestent le désir. Mais il ne font pas usage de ce droit.”

          Concernant “des personnes s’y convertissaient pour échapper justement à des marchands d’esclaves musulmans”, c’est peut être anecdotique.

          Hadith sacré : «Au jour de la Résurrection, je serai l’adversaire de trois personnes. Et quiconque est mon adversaire sera vaincu…” Parmi les trois personnes, Il a cité “un homme qui a vendu une personne libre et utilisé son prix.” (Rapporté par al-Boukhari,2227)

          • La vérité des uns n’est pas forcément celle des autres.

            1° “On ne trouve aucun texte dans le Coran et la Sunna qui véhicule l’ordre de réduire des gens à l’esclavage”

            Ma réponse:
            Il est impossible de lister exhaustivement tout le contenu de la littérature islamique dans ce domaine. Les écrits de très grands ulémas (comme Tabari, ibn Hichem, ibn Ishaq ou ibn Kathir) basés sur la Sunna et l’interprétation des versets coraniques, sont explicites sur le sujet. Je me permets juste de rappeler 2 versets du coran parmi les vingt-cinq qui traitent explicitement de l’esclavage:

            – 30:28 Il vous a cité une parabole de vous-mêmes : Avez-vous associé vos esclaves à ce que Nous Vous avons attribué en sorte que vous soyez tous égaux [en droit de propriété] et que vous les craignez [autant] que vous vous craignez mutuellement ?

            – 24:58 : Ô vous qui avez cru ! Que les esclaves que vous possédez vous demandent permission avant d’entrer, ainsi que ceux des vôtres qui n’ont pas encore atteint la puberté, à trois moments : avant la Salat de l’aube, à midi quand vous enlevez vos vêtements, ainsi qu’après la Salat de la nuit ; trois occasions de vous dévêtir.

            2° “l’Islam a inversé la vision (traditionnelle) des choses, multiplié les moyens libération des esclaves et fermé les portes qui conduisaient à l’esclavage”

            Ma réponse:
            L’islam n’a fait que modifier les règles préexistantes de la Jahiliya concernant la possession d’esclaves, la seule limite quant au nombre qu’on peut avoir en sa possession étant une limite financière. Par exemple: on octroie aux esclaves une possibilité de s’affranchir, c’est de se convertir à l’islam. Pour les esclaves sexuelles, la seule possibilité est la maternité.

            Autre exemple: asservir un musulman est un acte de mécréance, mais il est possible (c’est même la règle qui prévaut) d’asservir les prisonniers chrétiens et juifs (pour les autres religions, le seul choix est la conversion à l’islam ou la mort). Pour ce qui est des moyens donnés à l’esclave de s’affranchir, en plus de la possibilité citée ci-dessus, Mahomet a imposé une règle: l’esclave peut racheter sa liberté contre une certaine somme d’argent. Petit problème: quand on est esclave, on ne possède rien par définition. Comment donc récolter l’argent du rachat, et en outre une somme suffisamment importante pour que le maître puisse compenser cette “perte”?

            Est-ce cela que vous appelez “multiples moyens de libération”? Ou “fermeture des portes de l’esclavage”?

            3° Concernant “des personnes s’y convertissaient pour échapper justement à des marchands d’esclaves musulmans”, c’est peut être anecdotique.

            Ma réponse:

            Sans oublier l’Histoire des Blancs réduits en esclavages (par exemple Syriaques, Byzantins, Mamelouks, femmes Berbères, Européens (Miguel de Cervantès esclave de la Régence ottomane d’Alger), etc, demandez donc à Tidiane N’Diaye ce qui ressort de ses études sur le génocide des noirs d’Afrique et la traite négrière par le monde arabo-musulman.

            C’est peut-être également du domaine de l’anecdotique: chez les Berbères musulmans d’Afrique du Nord, le mot “Akli” est synonyme de Noir (Nègre), d’esclave et de boucher, ce métier étant jugé par les “fiers Amazighs tueurs de lions” comme une activité dégradante juste bonne à être effectuée par un Noir.

            4° Les bases du traitement islamique de l’esclave renferment justice, bienveillance et clémence.

            Ma réponse:

            Le statut juridique de l’esclave selon la Sunna est: l’esclave est propriété absolue de son maître, qui en dispose comme il l’entend et qu’il peut vendre au marché aux esclaves comme et quand il le désire.

            Puisque les humains sont tous des créatures d’Allah et que l’islam est “justice, bienveillance et clémence”, pourquoi le coran n’a-t-il pas tout simplement aboli la monstruosité qu’est l’esclavage?

            En conclusion: c’est ainsi qu’encore aujourd’hui, si les pays musulmans membres de l’OCI ont aboli l’esclavage, aucun d’entre eux n’a inscrit l’abolition dans sa Constitution et, de ce fait, cet état perdure sous une forme édulcorée dans de nombreux pays comme les Maldives, Brunei, les Emirats du Golfe, la Mauritanie… tous de très bons modèles concernant l’application de la Sunna.

            Le reste n’est que bavardage et babil destiné à anesthésier, chloroformer, endormir les naïfs mécréants.

            Plus:
            http://www.lisapoyakama.org/le-role-de-lislam-dans-la-traite-negriere-arabe/
            https://www.africavivre.com/afrique/a-lire/essais/le-genocide-voile-de-tidiane-ndiaye.html
            https://www.sunnisme.com/article-islam-et-abolition-de-l-esclavage-117274327.html/
            https://www.youtube.com/watch?v=UILbon45n6c
            https://kabyles.net/islam-et-esclavage/
            http://apostat-kabyle.blogspot.com/2014/06/le-coran-lislam-et-lesclavage_8.html
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Esclavage_dans_le_monde_arabo-musulman

      • Bien sur que l’occident n’est pas tout blanc!! donc ça excuse le reste?? je crois que c’est vous qui à court d’argument revenez sans cesse sur le passé!! au jour d’aujourd’hui en 2018 ou en est on de la colonisation? de l’esclavage transatlantique,?? les USA ont même eu un président noir (bon je crois qu’ils regrettent) la colonisation? en quel état est l’Algérie? les pays d’Afrique? Connaissez vous un pays musulman ou la liberté de culte soit respectée?
        Les gens comme vous me font toujours rire!!! vous jugez du haut de votre piédestal.
        vous savez quoi si vous les aimez tant prenez les chez vous!!! et vous changerez vite d’avis.

        • On peut parler du présent si vous voulez, dernièrement je n’ai pas vu d’armée musulmane envahir et détruire un pays chrétien … comme les russes l’ont fait en Tchétchènie (300 000 civiles tués) les Américains en Irak depuis 1991 (500 000 enfants tués d’après Madelaine Albright elle-meme) …. mais quand les proches des musulmans déchiquetés par les bombes des occidentaux se radicalisent , ça accuse la religion musulmane ….

          cessez de vous victimiser alors que les guerres de civilisations pour l’instant ne de déclenchent que depuis vos capitales

          • yukof je suis complètement d’accord avec vous, moi au gouvernement, j’investirais des milliards d’euros dans la recherche d’énergie alternative. Tout simplement pour me passer des fournisseurs de l’opep ou je ne sais comment les nommer. Car le fond du problème c’est le pétrole!!!
            et par la suite je romprais toute relation diplomatique avec les 57 pays musulmans qui composent la planète. Et là on verras bien quelle civilisation évoluera. !!

          • “dernièrement je n’ai pas vu d’armée musulmane envahir et détruire un pays chrétien …”

            Ce n’est pas faute d’avoir essayé sous l’empire arabe puis l’empire turc.
            Mais maintenant les Arabo-musulmans ou les Turcs n’en ont tout simplement plus les moyens, bien que l’envie subsiste. Ah la nostalgie d’une religion de paix et de tolérance…

            Pour attaquer ses ennemis, il ne faut pas dépendre d’eux et ne pas acheter leurs armes. Il faudrait les fabriquer, mais la civilisation musulmane ne le peut plus. Et puis elle est tellement pacifique qu’elle n’y pense même pas.

      • Douze années d’analyse du coran et de ses exégèses, d’examen de différentes Sira an-Nabaiya et de décryptage de nombreux hadiths (principalement parmi ces auteurs: Ahmad ibn Hanbal, Abu Dawed, Tirmidhi et Bukhari), m’ont un peu ouvert les yeux, je vous conseille donc de bien vous renseigner sur le contenu véritable de ce dogme.
        Mais d’ores et déjà, je vous donne quelques pistes à explorer concernant la traite négrière des musulmans:
        – procurez-vous le livre de l’historien Tidiane N’Diaye “Le génocide voilé” ou consultez les pages web qui s’y rapportent, vous y apprendrez que, d’une part, les plus grands esclavagistes ont été les musulmans et que, d’autre part, le dernier marché aux esclaves a été fermé par les Autorités françaises du Maroc en 1912,
        – que ce sont, dans la plupart des cas, des musulmans qui vendaient les Noirs aux Européens https://www.youtube.com/watch?v=UILbon45n6c
        – concernant la traite négrière et l’esclavagisme, vous pouvez aussi vous procurer le livre “L’esclavage en terre d’Islam” de quelqu’un qu’on ne peut soupçonner d’être anti-musulman, Malek Chebel,
        – toujours concernant l’esclavage, vous devriez savoir qu’aucun des pays musulmans membre de l’OCI ne l’a formellement aboli constitutionnellement et que certains de ces pays le pratiquent encore de manière déguisée, comme la Mauritanie, les pays du Golfe persique, le sultanat de Bruneï ou les Maldives.
        – concernant les Rohingyas, les organisations internationales ne montrent qu’une facette du problème, par ailleurs bien plus complexe que ce que vous pouvez penser. Les Rohingyas ont eux aussi leur part de responsabilités et un des éléments qui ont envenimé la situation a été le viol puis le meurtre d’une jeune femme bouddhiste par un musulman https://asialyst.com/fr/2016/10/17/birmanie-les-racines-de-la-violence-entre-bouddhistes-et-musulmans-du-rakhine/

        Enfin, concernant la contextualisation (par exemple: “on n’est pas en mesure de comprendre le coran”, ou bien “le coran ne prône le djihad que contre les agresseurs”, etc), prenez par exemple n’importe lequel des 114 versets du sabre ou n’importe quel verset concernant les juifs et allez chercher l’exégèse qui y correspond, par exemple dans le Tafsir d’ibn Kathir http://bibliotheque-islamique-coran-sunna.over-blog.com/article-le-commentaire-tafsir-complet-du-coran-d-ibn-kathir-sourate-1-a-30-121170381.html

        En conclusion, avant de parler de propagande, assurez-vous que ce n’est pas vous qui en êtes la victime, essayez d’en apprendre un peu plus!

        Un dernier mot à propos de vos insultes gratuites: on est toujours le con de quelqu’un d’autre! Contrairement à votre citation, qui est de Michel Audiard, celle-là est de moi, mais je vous autorise à en faire votre credo. Sans nous faire de caca nerveux, et en évitant de faire trop de fautes d’orthographe, d’accord?

        • Ainsi, “le meurtre d’une bouddhiste par une musulmane” justifierait le massacre des Rohingas? Il existe une grosse différence entre condamner les guerres de religion, et, de ce fait, les religions, et approuver implicitement les génocides, au prétexte que les génocidés seraient des fanatiques.
          Ca me fait un peu penser à la blague: “Il n’y a plus de cannibales chez nous, on a mangé le dernier hier”.
          La vérité est hélas que l’humanité est un peu merdique, et ça vaut pour tout le monde, votre serviteur y compris.
          Mais sûr que les hindous, avec leur système de castes, entre autres, ne représentent pas ce qu’il se fait de mieux en termes de respect des droits de l’homme. Ca n’empêche personne d’acheter leurs chemises pas chères, ou leurs smartphones bradés.
          En fait, on s’en fout.

          • Personne ne peut justifier les massacres, quels qu’ils soient. Ni implicitement, ni explicitement. J’ai simplement dit que c’est bien plus complexe que ce que les médias nous disent et montrent. Question à se poser: comment expliquer que des bouddhistes, d’ordinaire si pacifiques, en sont arrivés à commettre ces exactions en étant, en outre, dédouanés et absous par Aung San Suu Kyi, toute auréolée de son Prix Nobel?

        • “Douze années d’analyse du coran et de ses exégèses.” > Etes-vous analyste ? Ou juste un effort intellectuellement biaisais ?

          “quelques pistes à explorer concernant la traite négrière des musulmans” > Des références sur mesure, selon votre envie. Pour faire simple: https://islamqa.info/fr/94840

          “concernant les Rohingyas, les organisations internationales ne montrent qu’une facette du problème” > Un viol, vrai ou pas, et hop ! Tout est permis.

          “concernant la contextualisation… n’importe lequel des 114 versets du sabre ou n’importe quel verset concernant les juifs et allez chercher l’exégèse qui y correspond” > Il n’y a pas 114 versets “du sabre” (douze années d’analyse vous dites ?!). Et les exégèses sont nombreuses, peuvent se tromper, et parfois contradictoires.

          “En conclusion, avant de parler de propagande, assurez-vous que ce n’est pas vous qui en êtes la victime, essayez d’en apprendre un peu plus!” > Vous aussi !

          “Sans nous faire de caca nerveux, et en évitant de faire trop de fautes d’orthographe, d’accord?” > L’arrogance, la suffisance et le mépris me semblent inutiles, voire nuisibles.

    • Hé bien ils l’ont publié est aussi commenté…. je vous dit juste de regarder votre histoires. L’histoire du monde occidental et les horreurs que la chrétienté à fait aux autres chrétiens aux arabes aux musulmans et aux noirs. 2 milles ans de guerres d’occupations et d’esclavages. l’occident à fait sa fortune sur le dos de tout ce monde. Ce que les Musulmans que vous cité ce ne sont que des musulmans de nom. Lisez la vis du prophète et ses proches califes. Le reste cultivez-vous on profondeur avant de faire des commentaire de ce genre qui ne sont fonder que par la haine.

    • @François Alexandre 1 août 2018 à 12 h 05 min
      ——————————————————————————————————————————————–
      S’agissant de l’Algérie je ne puis laisser passer. Rappel : Une minorité ramassis de tous les miséreux d’Europe a profité de l’annexion de l’Algérie musulmane en 1848 pour tenter d’effacer Coran et langue arabe, nous étions tellement avilis en 19062, illettrés, pouilleux, sans économie endogène. La minorité dont vous parlez descend des criminels barbares qui prétendaient apporter la civilisation. Malgré les actes en Algérie de ces chrétiens barbares, je vous renvoie à l’acte admirable de l’émir Abdelkader qui en Syrie a sauve d’un massacre certain des milliers de chrétiens, sans doute avez-vous l’étoffe de ce Musulman là et que vous allez accourir au secours des Musulmans de l’Inde ?

  4. Et dire que notre pays n’a pas retenu la terrible leçon ou Pétain salué Hitler et quant je vois Macron ou Sarkozy ou Hollande serré à bras le cœur touts c’est nationalistes extrême droite netanyahu Victor Orban ou modi ect je me dis que notre pays a perdu beaucoup de valeur au détriment de argent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le président Erdogan salue la “bravoure et la détermination” de la “soldate Ahed Tamimi”

Voici pourquoi les touristes chinois s’intéressent à la destination Algérie.