in

Inde: une nouvelle loi exclut les musulmans

Le Parlement a adopté le texte sur la citoyenneté, qui prévoit les modalités d’accès à la nationalité indienne pour les réfugiés de longue date, mais exclut du dispositif les candidats de confession musulmane. Il s’appliquerait donc aux migrants venus du Bangladesh, du Pakistan ou encore d’Afghanistan, et contrevient à la laïcité inscrite dans la Constitution.

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Assalamou ‘alaïkoum, drôle ou pas drôle, Zarathoustra trouve que dans le cas de l’Inde, la thèse de Bharjava est à considérer, donc laïcité adaptée dans le contexte culturel. On aimerait bien comprendre la différence profonde quand des Musulmans disent la même chose autrement, la madaniya, autrement dit la civilité, non il n’aime pas ça parce que c’est estampillé Arabo-Musulman, mauvaise étiquette quoi. Et son ami Indien est très très droitier, vrai fâchiste là en l’occurrence. Donc dans certains pays la laïcité genre Française protège des guerres dites de religion tandis qu’en Inde non? Je regrette mais la madaniya est supérieure aux thèses de son penseur, parce qu’exempte de cette lamentable culture des castes, assez singulière à l’Inde sauf erreur. Que les gouvernements Musulmans anciens de l’Inde n’aient pas aboli les castes ne démontre rien, en fait, la culture des castes a même essaimé dans des pays de Musulmans voisins comme le Pakisthan. Je me souviens d’un étudiant Pakisthanais, un ancien camarade qui me soutenait que l’Islam contient le principe des castes, un réfugié de référence plutôt Marxiste ou gauchiste, plus à gauche que Benazir Butto, mais les castes ça lui tenait à cœur, et comme j’insistais, il me reprochait de lui faire mal au cœur en niant que l’Islam contienne rien des castes. Et pourtant, c’est Ibnou-Rouschd/Averroès qui l’affirme, écrivant en substance que les Indiens sont une nation comme nous mais ils ne sont pas égaux, tandis que nous sommes égaux.

    L’Inde est bien un des rares pays où un Français égalitariste, chose essentielle dans l’identité Française aurait du mal à faire sa vie, y fut-il marié et de riche métier, le spectacle des castes est insupportable.

    Croissant de lune.

  2. Il y a à peine quelques années, l’harmonie eurasiatique semblait pourtant à portée de main…Car actuellement, l’Inde est aussi en proie à de violentes querelles avec la Chine …

    Alors reste à savoir quels intérêts protègent vraiment le si belliqueux d’extrême droite Narendra Modi (à l’insu du peuple qui n’y voit que du feu… espérons pas trop quand même)…
    En effet, quelques année plus tôt seulement, tout semblait sinon serein, du moins les développements pacifiques du voisinage asiatique de Modi sur la bonne voie, y compris vis-à-vis de la Chine et même avec le Pakistan …
    L’Inde de Narendra Ghandi tente-t-elle de changer de camp ?
    Etant passé d’un véritable soutien d’une résolution pacifique des litiges frontaliers entre l’Inde et le Pakistan d’une part, l’Inde et la Chine d’autre part, dans un esprit de bonne volonté et de collaboration … Vers la querelle ?
    En lieu et place d’une guerre entre les États-Unis et la Chine, il y aurait plutôt une guerre entre l’Inde et la Chine par-dessus l’Himalaya ?

    https://www.mondialisation.ca/linde-de-narendra-modi-a-t-elle-change-de-camp/5604451

    What else !

    • Salam ma sœur Loulou1, tu es surprise des politiques Indiennes qui sont hors de l’harmonie Euro-Asiatique ? Mais tu as cru que ça pouvait marcher avec l’Inde ? La culture, voire la religion ou les religions Indiennes avec cette lamentable culture des castes ne sont pas apropriées au temps présent. Si des Musulmans Islamisent la modernité que d’autres modernisent l’Islam, je doute que la culture Indienne soit modernisable ou que la modernité soit Indianisable.

      Moi, je n’ai jamais cru à l’Euro-Asiatisme, à cause de l’objection Indienne justement, voire l’objection Chinoise. Ils sont plus ou moins alliés de la Russie, mais à l’avenir, une alliance plus naturelle n’est qu’avec des Musulmans. Pas aujourd’hui, puisque les Musulmans sont si faibles, si faibles qu’ils sont loin de la situation d’alliés eux qui n’ont pas d’amis. Il nous suffit de voire que, bien qu’il y ait des rivalités entre ces pays, bien qu’il y ait des contentieux avec l’Amérique voire de l’hostilité, les Musulmans, ne sont pas capables de mettre à profit ces rivalités pour monayer juste leur neutralité, capitale pour la Chine, voire pour la Russie, voire pour l’Inde après tout. Dépourvus de vraie force militaire et de gouvernance panislamique, ce sont les autres qui agissent sur nous sans rien nous céder ni même éviter de persécuter les Musulmans tandis que nous autres, fétus de paille, nous sommes loin de pouvoir et peut-être de vouloir agir sur les autres. Penses donc, l’Arabie a refusé l’accès de son sol aux réfugiés Rohingias, et quand ils y sont arrivés, l’Arabie les a tenus en situation carcérale. C’est l’absence de force ou l’absence de volonté de force qui nous expose à des légitimes épreuves, si nous sommmes piétinés et méprisés, c’est parce que nous ne nous affirmons pas, contrairement aux idées reçues qui atribuent aux Musulmans du violentisme et volonté de puissance notre grande réalité est le défaitisme, c’est pour ce défaitisme que nous sommes légitimement méprisés. Qu’avons-nous fait pour devenir forts et fiers, pour nous protéger et nous nourrir ? Sinon rien, au moins peu de choses, nous n’avons pas payé le prix de la force c’est-à-dire de la liberté.

      Croissant de lune.

      • Salem Croissant,
        La plupart des dirigeants des États ne sont malheureusement pas mus par des idéaux, mais par leurs seuls intérêts … Sans compter les pressions, chantages en tous genres …
        C’est ce qui explique en partie les foules dans les rues qui se soulèvent et le discrédit de beaucoup de politiques …
        Le divorce entre le peuple et l’élite …
        Pour l’Inde, pas de surprise, c’était prévisible vu les enjeux dans cette région du Monde, le changement de cap radical est révélateur du phénomène et ne fait que le confirmer …
        Pour autant, c’est sûr que la culture des castes est difficilement concevable et même inadmissible … Mais cela n’empêche pas qu’on peut toujours choisir une orientation politique et/ou fabriquer un consentement : les gens peuvent toujours mettre en avant leurs points de convergence pour faire avancer le schmilblick c’était alors le sens du développement des relations pacifiques de l’Inde avec la Chine ou le Pakistan, ou focaliser les divergences pour faire croire aux peuples et faire avancer les intérêts des élites en douce sans rencontrer de résistance populaire toute occupée à se concentrer sur le bouc émissaire désigné … Un foulard par çi, une caste par là et tant d’autres choses…
        What else !

        • Ma sœur Loulou1 salam. Il y a les affinités profondes, le principe des castes convient beaucoup au différencialisme Anglo-Saxon, la société Britannique tenant beaucoup à l’aristocratie avec tout un système d’honneurs et de mépris qui vont avec. Ainsi selon Emmanuel Todd, les Anglo-Saxons ont des affinités profondes avec l’entité Sioniste, qualifiée chez lui de démocratie ethnique, l’Inde est dans le même camp voire est le sommet de l’élitisme, l’Inde malheureusement véritable ignore le sentiment d’égalité citoyenne. Nous parlons d’un pays où il y a des milions d’enfants esclaves, de l’infantisside féminin dans le Nord ou avortement sélectif, un pays où les veuves qui refusent de se suscider quand meure le mari sont chassées de leurs foyers, réduites à la plus misérable mendicité. Je le sais par une patiente qui s’occupait d’une ONG destinée aux veuves Indiennes, et quand je lui demandais pourquoi spécialement, elle m’a révélé des choses que je croyais passées depuis longtemps mais qui sont très actuelles hélas. Un pays de miséreux et de gens très riches et puissants, un pays aux masses inconscientes et résignées, apparemment paisibles et non-violentes si on s’en tient aux apparences. Pourquoi n’y a-t-il pas une équipe nationale Indienne de football ? C’est un fait révélateur de masses populaires résignées, dépourvues de volonté et de combattivité même sportive. En revanche, les hautes castes dépensent sans compter et poussent leurs fils aux plus hauts niveaux d’étude. C’est le pays où les ravages sociaux des technologies destructrices de travail humain et donc de vie humaine peuvent aller plus loin qu’ailleurs puisque les pauvres ne comptent presque pas, les miséreux paient la faute de leurs ancêtres. Rien d’étonnant à ce que l’Inde ait des atomes crochus avec le Sionisthan, entité ethniciste et confessionaliste et inégalitariste s’il en fut, rien d’étonnant à ce que l’Inde cultive quelques affinités avec les Anglo-Saxons, invraissemblable qu’elle cultive longue amitié avec la Chine et la Russie égalitariste. Je sais par des gens qui s’y sont rendus pour affaires qu’on ne peut y voyager seul, aussitôt on est suivi d’une foule d’enfants mendiants loqueteux si d’aventure on s’y déplace sans en aviser la sécurité, la même chose ne se produit pas en Russie où on peut se promener à son gré. Or, les Indoux savent que les autres ne supportent pas leur culture, en ont grande aversion. Ce n’est pas parce que les grands médias Français n’en disent aucun mal que le Français de base n’en conçoit pas incompattibilité avec sa personne. Ce n’est pas un pays qu’on aime, culture contrariante.

          Croissant de lune.

  3. Malheureusement, si le Califat indien l’avait remporté avec Gandhi, l’Inde n’en serait pas là et l’union Musulmans-Hindous sous un Califat multiculturelle l’aurait rendue heureuse. Voilà à quoi mène un État laïque (soutenu par les anglo-saxons) quand le nationalisme fait rage.
    En France également, le danger est présent où certains attendent impatiemment que MLP passe pour se déchaîner.

  4. FINI l’époque de l’ancien président de l’Inde (2002-2007), Avul Pakir Jainulabdeen Abdul Kalam musulman, qui avait été le premier représentant de la société civile à accéder à la fonction suprême. Ingénieur aéronautique, il était surnommé “Missile Man” pour avoir participé aux essais nucléaires qui permettront à l’Inde de se doter de la bombe atomique, en 1998!!!
    L’époque du populisme, du nationalisme, dans tous les pays s’est bien installée dans notre ère! Un populisme si idiot tel qu’on peut s’en apercevoir à travers trump aux usa, la famille lepen ici…etc

  5. “Si on a inventé la laïcité, c’est précisément pour mettre fin aux guerres de religions, et à la mainmise des religieux sur l’exécutif.” La laïcité a été inventé par les tenants d’une autre religion : les francs-maçons qui ont la main-mise sur l’exécutif.
    “Partout où des religieux sont aux manettes, les droits de l’homme sont bafoués. ” : effectivement, voici quelques adeptes de la religion maçonique célèbres et leurs œuvres : Georges Washington esclavagiste patenté, Albert Pike un des fondateurs du KKK, Jules Ferry : “les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures”, ….

    • @Mohamed

      On peut reprocher aux maçons leurs rituels ridicules et leurs combines financières, mais difficile de critiquer leur lutte pour les droits de l’homme. Accessoirement, le fait que des laïcs puisent être racistes ne prouve pas que la laïcité est condamnable. Rappel, c’est juste un principe qui vise à autoriser toutes les religions tout en leur interdisant d’inférer dans les affaires de l’état.
      Je n’aime pas trop les francs maçons, qui ne sont ni francs ni maçons, mais surtout pas à cause de leur lutte pour la liberté de conscience. Si Modi appliquait ces principes, le carnage s’arrêterait dans la seconde.
      Enfin, ne pas confondre la laïcité de gauche et celle de Marine le Pen. La laïcité de gauche, c’est Mélenchon, lequel n’est nullement islamophobe. Jules Ferry était tout sauf un homme de gauche. Et Washington était raciste. (et de droite). Je vous concède quand même que Jaurès a dit pas mal de conneries au sujet des bienfaits supposés de la colonisation.

  6. Je vous rejoins patrice. un certain nombre de musulmans en Asie ( Inde, Birmanie, Chine ,..) sont en train de subir les conséquences de la montée de l islamophobie dont les précurseurs et premiers responsables ne sont d autres que ces ” héros ou martyrs de la juste cause de l’islam “.

    En effet étant musulman je doit dire que j ai beaucoup de chance de vivre dans une vrai laïcité, qui n ai pas seulement écrite dans les papiers…

    • La situation de l’Inde est complexe. Plusieurs choses s’empilent.
      D’un point de vue historique, les hindous ont subi une double colonisation impérialiste. D’abord la colonisation musulmane. Ensuite la colonisation britannique qui y a mis fin. Ce que n’ont jamais accepté certains musulmans. Au moment de l’indépendance, les identités religieuses sont exacerbées. Les musulmans – minoritaires au sein d’une Inde majoritairement hindoue dans laquelle émerge un retour à une tradition pré-islamique plus ou moins ajustée – poussent à la partition. Par ailleurs, se pose également la question du modernisme qui conduit notamment à une remise en cause du système de castes hindou, qui n’a pas été abrogé durant la domination musulmane. Au niveau politique, côté hindou, on a notamment 3 visions contradictoires : Gandhi, qui a une approche relativement traditionnelle mais de haute caste (gujarati et jaïne) et ne recourt à la laïcité que pour maintenir la paix, Nehru qui a une approche européenne passant par la laïcité, la modernisation et l’industrialisation du pays, Ambedkar, leader des Intouchables, qui promeut la citoyenneté individuelle pour mettre fin aux inégalités inscrites dans la religion et le droit.
      Toujours est-il que l’indépendance fut une boucherie. Suicides collectifs de femmes et massacres à la pelle. Sans compter la suite. Le Pakistan qui essaie d’annexer le cachemire autonome. Cette dernière région est sans doute devenue potentiellement la plus explosive du monde avec 3 puissances nucléaires qui peuvent s’affronter, en comptant la Chine. Autant dire que le conflit israélo palestinien, puisqu’on ne cesse d’en parler ici, est à relativiser pour l’heure. Si l’un des protagonistes dans le conflit cachemiri déclenchait le feu nucléaire, certains considèrent que c’est la fin du monde assurée, compte tenu des systèmes d’alliance. Je ne sais même pas comment l’Inde va s’en sortir. L’escalade conduit à l’affrontement entre des extrémistes religieux de tout bord.

      Pour en revenir à la laïcité, je partage dans le principe les points de vue de djeser et de Patrice. Maintenant certains penseurs politiques indiens mettent en avant une vision spécifiquement indienne de la laïcité. Je pense en particulier à Rajeev Bhargava. J’aime beaucoup son analyse même s’il ne va pas dans mon sens, en critiquant la laïcité à la française. Il explique en substance que la vision de la laïcité indienne (ou plutôt le sécularisme indien) se perd car ce sont les valeurs fondatrices qui ont été oubliées, qu’elle repose comme toutes formes de laïcité sur des composants élémentaires universels mais que la séparation de l’état et du religieux ne peut être interprétée comme en Occident, en l’absence de clergé dans l’hindouisme et compte tenu de l’importance du pluralisme religieux et plus généralement culturel. Il introduit ainsi les notions de laïcité contextuelle et de distance de principe de l’Etat vis-à-vis des religions. Au nom des valeurs qui fondent la laïcité, l’Etat peut ainsi intervenir dans les religions.

      Considérer la thèse de Bhargava, c’est au final reconnaître que la laïcité s’adapte au contexte culturel. Donc si la laïcité à l’indienne ne doit pas être diminuée en la réduisant à la laïcité occidentale, la laïcité à l’anglo-saxonne et la laïcité à la française ne doivent pas être diminuées non plus. Elles ont également un sens dans un contexte culturel et une histoire spécifiques. Notamment le risque de guerres religieuses est à toujours à considérer dans tous les cas, comme le met en avant Patrice.

      Article de Bhargava donc chaudement recommandé pour ceux qui veulent sortir un peu du cadre habituel de pensée sur la laïcité : https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2007-2-page-121.htm?contenu=article

  7. Ce qui se passe en Inde est révoltant, et je suis content qu’on en parle, puisque je défend l’idée que l’état d’Israël est loin d’être le pire persécuteur de musulmans. Ne prenez pas cette remarque comme une excuse à la politique de monsieur Bibi.
    Le note cependant le fait qu’il est rare de voir des musulmans manifester en faveur de la laïcité. Comme quoi les “laïcards” n’ont pas tous les défauts. Si on a inventé la laïcité, c’est précisément pour mettre fin aux guerres de religions, et à la mainmise des religieux sur l’exécutif. Partout où des religieux sont aux manettes, les droits de l’homme sont bafoués. Je ne trouve pas d’exception à cette règle, qui s’applique aussi aux religions profanes, comme le communisme, qui a transformé le chef du parti en dieu vivant.
    Ces remarques ne visent pas à minimiser la gravité du génocide des musulmans en Inde, qui constitue un nouveau crime contre l’humanité. Hélas, comme déja indiqué, personne n’est en mesure de sanctionner un tel monstre économique, au risque de pénaliser les entreprises occidentales trop contentes d’exploiter des ouvriers pays au lance-pierre. Qui achèterait un smartphone fabriqué en France?
    Enfin, on a aussi confirmation du fait que la démocratie n’est pas forcément garante du respecte des droits humains, entre autres quand les électeurs sont des imbéciles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Commentaires

0 commentaires

Présidentielle en Algérie : abstention record et manifestations de masse

France 2, relais du pouvoir marocain?