in

Voici pourquoi les touristes chinois s’intéressent à la destination Algérie.

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Problème de Visa … l’Algérie parte du principe de la réciprocité .. c’est pas comme la Tunisie et le Maroc pas de visa pour les étrangers..voilà c’est pas un problème d’infrastructure … excusé moi je m’exprime mâle en français

  2. arrêter de mentir aux gens içi les gens on a envier de faire la guerre aux criminels qui sont les médias menteurs, le pouvoir, la france et les usa, mais ca va péter inchaallah, mieux la guerre que de voir ouled kadour ou chakib khallil et toute la clique s’emparer de nos richesse, nous nous leurs ferons la guerre a eux et a leurs enfants a cette racaille destructrice de notre pays nous les auront tôt ou tard…

  3. Il y a sur YouTube des quantités de vidéos de touristes étrangers qui se sont rendus en Algérie cet hiver et qui livrent leurs impressions enthousiastes sans retenue. Car ils étaient tellement accablés de propagande qu’ils pensaient trouver le Bengladesh, la Somalie et l’Afghanistan réunis et cela même parmi les visiteurs arabes. Ce qui est absurde car l’Algérie étant un pays pétrolier et gazier a les moyens de développer des infrastructures modernes et après la décennie de sang a rattrapé tous ses retards, en attendant la suite .
    Au hasard du surf sur Internet, j’ai trouvé aussi des récits de voyage d’Européens ou d’Américains qui sont venus visiter l’Algérie ces deux dernières années, des préjugés plein la tête et qui sont étonnés de l’hospitalité des Algériens, à croire qu’ils s’attendaient à les trouver le couteau entre les dents. Il suffit de chercher Algérie tourisme et de cliquer, en français ou en anglais. Tripadvisor est aussi une bonne source de renseignements.

    Depuis cette année l’Algérie s’ouvre pleinement au tourisme, chute du prix du pétrole oblige. Toutes les villes et monuments sont en cours de restauration et cela fait déjà un bon moment que cela a commencé, l’Algérie se soigne. L’ Algérie n’est pas un désert touristique, c’est simplement qu’elle n’éprouvait pas le besoin de développer à outrance un tourisme low cost qui ne l’intéressait pas. Et qui ne l’intéresse toujours pas, l’objectif étant de développer le tourisme culturel où elle a largement de quoi, pas le tourisme balnéaire déjà bien investi par les locaux.

    Petite idée rapidement trouvée sur le Net, à vous de poursuivre:
    https://www.alg24.net/tourisme-algerie-top-destinations/

    http://www.emerging-africa.org/fr/article/actualite/l-algerie-a-le-vent-en-poupe-capitale-tendance-en-2018-grace-a-ses-merveilles-naturelles

  4. Salam,

    en tout cas j’aimerais bien parler chinois comme certains parlent anglais ou français…

    A ce que je sais l’Algérie est un très beau pays de la méditerranée aux paysages variés, aux cultures diverses avec un riche passé historique qu’elle partage avec tout le bassin de mare nostrum, c’est dommage que les Européens ne s’y rendent pas davantage (sauf si c’est pour faire n’importe quoi et agir en colons) mais si les chinois ouvrent la voie pourquoi pas…j’irais volontiers mais de ce que j’ai entendu mieux vaut être accompagné par des locaux pour visiter….je ne sais.

    Pourquoi l’Algérie est-elle si peu ouverte au tourisme ? Volontés politiques ? Manque d’infrastructure ? Peurs ? Passé encore trop douloureux (des deux côtés) ?

    Enfin, un peu sceptique cependant quant à l’intérêt soudain des chinois pour cette destination ; il semblerait qu’ils font office de “scouts”, qu’ils partent en reconnaissance pour des raisons économiques et d’investissements futurs comme c’est le cas dans de nombreux états d’Afrique. Ou peut être déjà de la famille qui y travaille dans le bâtiment par exemple….

    Des avis d’Algériens ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Inde envisage de déchoir quatre millions de musulmans de leur nationalité

Les Émirats arabes unis et la Tunisie perdent des rencontres de judo pour avoir refusé de faire flotter le drapeau israélien