in

L’hommage vibrant rendu aux victimes de Chapel Hill à travers une grande collecte alimentaire

Leur souvenir lumineux restera à jamais gravé dans le cœur de leurs coreligionnaires américains qui forment, depuis le 10 mars, une grande chaîne de la solidarité à leur mémoire, afin de perpétuer leur héritage empreint de noblesse, Deah Barakat, son épouse Yusor Abu-Salha, et la sœur de celle-ci Razan Abu-Salha, les trois jeunes victimes musulmanes de Chapel Hill et de la fureur islamophobe de leur voisin Craig Stephen Hicks, sont devenus les icônes posthumes d’une collecte alimentaire d’ampleur nationale.

 

Deah Barakat, arraché cruellement aux siens à l'âge de 23 ans, le 10 février dernier, un futur chirurgien dentiste au grand coeur et promis à un brillant avenir

« Alimenter leur héritage ». A la fois rassembleur et évocateur de trois êtres admirés pour leur grandeur d’âme et leur dévouement envers les plus déshérités et les opprimés (Deah Barakat, le futur chirurgien dentiste d’origine syrienne, étant notamment très investi auprès des réfugiés syriens), le slogan de cette action de bienfaisance regroupe, sous sa bannière de la gentillesse et de la générosité, ignorant la haine vengeresse, des milliers de musulmans, des dizaines d’associations et écoles musulmanes, et plus de 230 mosquées disséminés d’est en ouest, du nord au sud de l’immense Amérique.

"Alors que nous pleurons la perte incommensurable de trois jeunes musulmans américains extraordinaires, assassinés sauvagement le 10 février dernier, nous souhaitons leur rendre hommage en suivant scrupuleusement les enseignements du Coran, qu’eux-mêmes honoraient de la plus belle manière qui soit, en répondant au mal par le bien", a déclaré Tarek El-Messidi, le coordinateur national de l’opération, avec une profonde émotion que les quelques semaines écoulées sont loin d’avoir apaisée.

   

Deah Barakat portant assistance aux réfugiés syriens sur le plan de la médecine dentaire

"Ils ont été tués par un voisin, mais nous avons décidé, bien que submergés par la peine, de saluer leur mémoire en venant en aide à nos concitoyens qui ont faim. Ce faisant, en alimentant les ventres vides des grands laissés-pour-compte de la société américaine, nous alimentons leur héritage en restant fidèles à leurs engagements, à leurs valeurs", a-t-il renchéri, en insistant sur la volonté de donner tort publiquement aux artisans des peurs et des amalgames incendiaires, ceux-là mêmes qui arment le bras de l’islamophobie violente et criminelle, à travers cette action qui porte haut l’esprit d’entraide islamique.

Affluant des quatre coins du pays, mais aussi de nombreuses églises qui se sont empressées d’élargir la belle chaîne de la fraternité « FeedTheirLegacy » pour la plus grande joie de ses organisateurs musulmans, les dons de victuailles ont permis, en l’espace de deux petites semaines, de préparer plus de 60 000 repas pour les plus démunis, soit pour remplir les estomacs, et à cinq reprises, de toute la population de sans-abri de la Caroline du Nord, à jamais marquée par l’horreur de la tuerie de Chapel Hill.

   

L'une des dernières actions en faveur des sans-abris menées par Deah Barakat, quelques jours avant d'être assassiné froidement.

Ce magnifique élan d’altruisme et d’empathie envers son prochain a bouleversé Suzanne Barakat, la sœur inconsolable de Deah, qui, dans son chagrin insurmontable, a entrevu la petite flamme de l’espoir briller à nouveau. "Cette formidable mobilisation me réconforte énormément, et sans sécher toutefois mes larmes, elle me procure une certaine paix intérieure car je réalise combien la courte vie de mon frère, de son épouse et de sa belle-sœur est capable d’inspirer tant de bien", a-t-elle confié, alors que chaque jour qui passe tisse le fil invisible du souvenir d’un frère merveilleux, d’une belle âme.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Coran en version manga, l’idée d’un éditeur japonais est devenue réalité

La moitié des Danois veut limiter le nombre de musulmans qui vivent dans le pays (vidéo)