in ,

Lettre ouverte aux députés français contre la proposition de résolution sur l’antisémitisme/antisionisme

LETTRE OUVERTE DE 39 ONG ET ASSOCIATIONS FRANCAISES
Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine

Le 4 Novembre 2019

Entrave à la liberté d’expression et à l’universalité du combat antiraciste: 

39 ONG françaises demandent aux députés français le retrait de la proposition de résolution Maillard, du nom du député LREM qui l’a déposée : Sylvain Maillard.

39 ONG et associations françaises demandent au président de l’Assemblée nationale et aux présidentes et présidents des Groupes politiques et des Commissions d’écarter définitivement la « résolution Maillard ». Loin de renforcer la lutte contre l’antisémitisme comme elle le prétend, cette résolution menace les libertés publiques françaises par une suspicion généralisée contre toute critique de l’État d’Israël et de ses incessantes violations des droits de l’Homme.

 

Publicité

Monsieur le président de l’Assemblée nationale,

Mesdames et Messieurs les présidentes et présidents des Groupes politiques et des Commissions,

Vous avez la responsabilité d’un choix particulièrement important : remettre la proposition de « résolution Maillard » à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale en transformant la lutte contre l’antisémitisme en un sujet polémique qui divise la France, ou suivre les avis de la CNCDH (Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme) en remettant le combat contre l’antisémitisme au cœur de la formidable mobilisation de la société civile de notre pays contre le racisme sous toutes ses formes.

Nous souhaitons vous alerter sur le caractère très contestable et dangereux de cette proposition de résolution. En effet, l’article unique du projet de résolution « approuve sans réserve la définition opérationnelle de l’antisémitisme » utilisée par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA) ».

Publicité

L’idée même de vouloir définir chaque type de racisme est contestable, et contestée par la CNCDH. Elle risquerait de fragiliser l’approche universelle et indivisible du combat antiraciste, qui devrait prévaloir à l’opposé des revendications identitaires qu’elle risque de favoriser. Elle ouvre de surcroît la voie à une concurrence victimaire entre les différentes formes de racisme et met à mal le vivre ensemble dans notre pays.

Nous, organisations de la société civile en France, formulons ces quatre recommandations :

  • En accord avec l’avis de la CNCDH[1], rejeter la « définition de l’antisémitisme de l’IHRA » qui représente une menace pour toute critique légitime contre l’État d’Israël, régulièrement accusé de la violation de nombreux traités et instruments du droit international dont la France est garante.
  • Protéger l’espace de liberté d’expression et de réunion des associations françaises et militants qui doivent pouvoir continuer de défendre les droits des Palestiniens et critiquer la politique israélienne sans être accusées injustement d’antisémitisme.
  • Suivre les avis de la CNCDH, qui a un rôle de conseil auprès de l’Assemblée Nationale, en remettant le combat contre l’antisémitisme au cœur de la formidable mobilisation de la société civile de notre pays contre le racisme sous toutes ses formes.
  • Écarter définitivement la résolution Maillard, tant qu’elle maintient la référence à l’antisionisme et tant qu’elle n’exclut pas explicitement les exemples associés à la « définition IHRA »

En février 2019, la publication de statistiques sur une augmentation importante des actes antisémites, à laquelle se sont ajoutées des images choquantes d’attaques verbales à caractère antisémite et la profanation d’un cimetière juif, ont provoqué notre indignation.

Nos organisations sont inquiètes de la montée de l’antisémitisme en France et estiment que le combat contre toutes les formes de racisme doit être mené fermement. Nous affirmons aussi le droit de critiquer la politique de tout État, dont l’État israélien quand il commet des violations des droits de l’Homme et du droit international humanitaire. Nous sommes inquiets de l’assimilation entre antisionisme et antisémitisme que la résolution induit et qui revient à remettre en question le droit à la liberté d’expression inscrit dans notre droit français, y compris constitutionnel.

Publicité

Cette « définition de l’IHRA » qu’elle entend faire adopter est particulièrement dangereuse car elle introduit des « exemples » formulés de manière à faire peser le soupçon d’antisémitisme sur toute critique de l’État d’Israël et de sa politique. Ainsi, cette proposition de résolution empêchera nos organisations de critiquer et dénoncer les nombreuses violations du droit et exactions commises par l’État d’Israël à l’encontre du peuple palestinien, ce qui représente une menace sans précédent à la liberté d’expression.

Malgré les formules introduites dans le texte qui cherchent à garantir la libre critique envers l’État d’Israël, l’expérience d’autres pays européens ayant  adopté la « définition IHRA » montre que cette dernière devient un instrument de propagande et d’intimidation, avec des effets dévastateurs sur nos libertés d’expressions.

Car aucune personne, aucune collectivité, ne veut prendre le moindre risque de subir des accusations mensongères et infamantes d’antisémitisme.

Nous espérons, Mesdames et Messieurs les député·e·s, que nos demandes retiendront toute votre attention et nous tenons à votre disposition pour toute information complémentaire.

Signataires : 

  •  François Leroux, président de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine (PFP)

La PFP regroupe 39 organisations et associations de la société civile française.

  •  Bertrand Heilbronn, président de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS)
  • Malik Salemkour, président de la ligue des Droits de l’Homme (LDH)
  • Marlène Tuininga, présidente du Mouvement International de la Réconciliation (MIR-France)
  • Renée Le Mignot, présidente du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP)
  • Mgr Marc Stenger, président de Pax Christi
  • Emmanuel Charles, co-président du réseau RITIMO
  • Dominique Lesaffre, Directeur général de Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement (SIDI)
  • André Rosevègue et Béatrice Orès, présidents de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP)

 

Rappel : 

Des députés français ont déposé le 20 mai 2019 une « proposition de résolution visant à lutter contre l’antisémitisme », approuvant « sans réserve la définition opérationnelle de l’antisémitisme utilisée par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste » (IHRA) et invitant le gouvernement français à la « diffuser auprès des services éducatifs, répressifs et judiciaires ». Contestée car considérée dangereuse pour la liberté d’expression, la définition pourrait être présentée au vote à l’Assemblée nationale à travers la proposition de résolution avant la fin de la session parlementaire.

Le CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France) exige la transposition de la définition dite « IHRA » en droit français depuis plusieurs années, bien qu’un arsenal législatif et juridique existe déjà bel et bien en France pour prévenir et réprimer l’antisémitisme (la loi Gayssot de 1990, la loi de 1972 sur la lutte contre tous les racismes, la loi sur la liberté de la presse de 1881 et le Code pénal).

Le 20 février 2019, au dîner du CRIF, le président Emmanuel Macron déclarait vouloir mettre en œuvre la définition, c’est-à-dire, selon lui, « préciser et raffermir les pratiques de nos forces de l’ordre, de nos magistrats, de nos enseignants, de leur permettre de mieux lutter contre ceux qui cachent derrière le rejet d’Israël la négation même de l’existence d’Israël  ».

Ces mots sont repris dans la proposition de résolution déposée le 20 mai 2019 par le député Sylvain Maillard et d’autres députés français (en majorité LREM). Tout en réaffirmant que «  critiquer la politique menée par les gouvernements israéliens, l’organisation de la société israélienne, émettre des opinions défavorables à Israël s’agissant du conflit israélo-palestinien, ne relève pas de l’antisémitisme », la résolution demande l’application d’une définition elle-même conçue par des lobbies pro-israéliens dans le but de criminaliser les défenseurs des droits des Palestiniens.

Sans oublier que le 28 mai, veille de la date programmée pour le débat sur le projet de résolution, Sylvain Maillard recevait avec d’autres députés des représentants de colons israéliens, en totale contradiction avec la politique de la France opposée à la colonisation illégale du Territoire palestinien, pour discuter notamment de la résolution. La rencontre a été organisée par le réseau d’influence pro-israélien ELNET qui se vante de s’être « particulièrement mobilisé et investi dans l’établissement et le suivi de cette résolution qui sera votée – et adoptée – dans les prochaines semaines par l’Assemblée Nationale ».

Autre paradoxe, la définition censée être non-contraignante, portée dans une résolution non-contraignante qui demande au gouvernement une « diffusion » (par essence non-contraignante) de la définition par le gouvernement a de forts risques d’avoir des effets très concrets et contraignants en pratique, comme cela a pu être observé dans d’autres pays.

Publicité

30 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Assalamou ‘alaïkoum, comment faire la distinction, la différence entre l’anti-Sionisme et ce qu’on nomme anti-sémitisme, que je préfère nommer anti-Judaïsme si on envisage des Juifs de religion, ou anti-Israïlisme si on envisage des gens d’attavisme Juif supposé, et sans rentrer dans les classifications ethniques qui seraient pour le coup inopérante? Mettons, il y a des Juifs de religion, il y a des gens d’atavisme Juif mais qui ne sont pas Juifs de religion, puis il y a le cas important des gens qu’on donne pour chrétiens Sionistes, et il existerait des Musulmans Sionistes. Mais je me limite aux seuls Juifs de religion et aux dits Israïlites pour ne pas m’embrouiller.

    J’ai deux exemples qui me viennent à l’esprit. Stéphane Hessel en premier, peut-être était-il Juif de religion, je l’ignore, mais il était visiblement anti-Sioniste. Je l’ai entendu de mes oreilles à l’antenne d’Europe-1, ça devait être en 2009, une émission où on présente des personnages pour leur parcours et leurs vies, voire leurs livres, leurs actions etc. Je ne m’y attendais pas du tout, j’écoutais, c’était une après-midi, vers quatorze heures trente, envie de sieste, un dimanche d’hiver. A un moment donné, Stéphane Hessel dit en substance que, “voyez-vous, l’aviation Israïlienne est illégale, tandis que l’arme du Hammas est légale”, et il employait bien le mot légal, pas légitime, non légal, d’ailleurs c’est vrai dans l’absolu. Et il maintint son propos malgré le trouble du journaliste interviouveur soucieux que les choses se passent comme d’habitude, émission ronronnante d’après-midi pendant lesquelles normalement, on parle pour ne rien dire. Ben non, Stéphane Hessel a maintenu son propos, puis le journaliste est passé à autre chose. J’ai pensé quelque temps après sa mort, que Stéphane Hessel était anti-Sioniste de tout temps, ancien résistant à l’occupation, mais il s’est enhardi à la fin de sa vie peut-être se savait-il malade, le temps étant venu de ne plus s’embarrasser, de mettre les points sur les I, de ne plus s’occuper d’autre chose que de la sincérité de l’engagement ainsi accrue. Paroles d’un humaniste authentique, pas des hypocrites et humanistes d’étiquette dont nous avons ici des spécimens du genre à Patrice.

    Mon deuxième exemple, c’est la comparaison entre deux personnages également Israïlites, d’atavisme Juif je veux dire, ignorant s’ils sont ou non Juifs de religion, à savoir, Bernard Coutchnert et Rony Braudman, qui se sont succédé à la présidence de “Médecins Sans-Frontières”. D’où vient que je préfère Rony Braudman et de loin à Bernard Coutchnert? Et pas seulement moi mais les volontaires de MSF aussi? Tous deux Israïlites, donc si j’aime l’un et pas l’autre ce n’est pas en raison de l’Israïlisme, enfin l’atavisme Juif, la descendance ou la parentée de Juifs. L’un, le premier étai faux humaniste, utilisait l’humanitaire pour se faire valoir, faisait à partir de l’humanitaire promotion d’ingérances et de guerres destructrices, et en plus, il était corrompu, permettait la corruption de l’organisme de secours qui était mal gerré, tolérait jusqu’à des abus, sexuels et autres, des exactions et des meurtres s’ils passaient sous silence, se moquait du monde avec son histoire lamentable de collecte de riz dans les écoles, pas moyen d’acheminer moins de riz vers la Somalie ni plus coûteux, mieux eut valu demander à chaque élève le prix d’un paquet de riz. Paraît qu’une grande quantité de ce riz s’est perdue, mal stocquée, mal conditionnée, qu’il en arriva peu ou pas en Somalie. Tandis que Rony Braudman lui,, je ne lui connais aucun propos Sioniste, il a remis l’organisme de secours dans sa mission humanitaire, de ce fait, des volontaires, des Musulmans et d’autres ont vcessé de quitter l’organisme, et surtout, MSF n’est plus du tout en cause avec la promotion criminelle du devoir ou du droit d’ingérance, qu’ignore absolument Rony Braudman.

    Voilà des exemples je crois parlants. Je doute d’ailleurs que des Israïlites anti-Sionistes mettent jamais le pied au CRIF. Je connaissais un Juif à Bordeaux début des années 2000, il était militant au PS, c’était pas mon affaire, ça le regarde. Mais une fois, à l’époque, je croyais que le CRIF représentait tous les Juifs à cause de son cigle, donc je lui demandais ce qu’il pense en substance des menées déjà anti-Arabes et anti-Musulmanes du CRIF, il y avait certains livres de ce genre en devanture des librairies, vantés dans les médias, genre, “Anti-sémitisme de banlieues, nouvelles Judéophobies” etc. Croyant que le Cris représentait les Juifs de France, je demandais à cet ancien ami ce qu’il pensait de ses menées. Il m’a répondu en substance que le CRIF ne représente pas les Juifs, il m’a invité à me faire une idée du CRIF qu’il a comparé à un parti politique, il me suggérait en substance que le CRIF c’est comme l’UMP parti de droite de l’époque. Comme quoi certaines étiquettes et cigles sont faux. Je connaissais un autre Juif ou Israïlite à Lyon, pareillement hostile au CRIF, très critique de l’état Sioniste. Emmanuel Todd, un Israïlite apparemment, il n’est pas juif de religion, il disqualifie l’état Sioniste avec une incroyable économie de moyens et de mots, il qualifie l’état Sioniste de “démocratie ethnique”, démocratie mais pas pour tout le monde quoi. Juste ce qu’il faut mais c’est absolument imparable, du petit calibre qui fait de gros dégâts. Voilà un vrai intellectuel connaisseur du sérail Français.

    Si le projet était adopté, je crains que l’anti-Juifs dans le sens pur du mot, Yann Moix mais au contraire très Sioniste et anti-Musulman en diable s’en sorte parfaitement et qu’une Michèle Siboni soit exclue et éloignée des médias, ce qui est déjà largement le cas, voire que si elle persiste dans son anti-Sionisme militant, elle soit condamnée pour, anti-sémitisme.

    Croissant de lune.

  2. @Tarek

    Israël est un pays minuscule, avec une capacité de nuisance très inférieures à celle des USA, de la Chine, de l’Inde, entre autres. Ces deux derniers pays , auxquels on peut ajouter la Birmanie, massacrent d”ailleurs des musulmans à tour de bras, sans que ça n’émeuve l’Oumma plus que ça. Les juifs, et le voile. Voila ce qui intéresse ce site. Si vous estimez que les juifs manipulent les américains, ce dont je doute un peu, mais admettons, vous ne pouvez accuser les israéliens de téléguider les birmans, les indiens, et les chinois. Accessoirement, les sionistes sont majoritairement évangéliques, pour des raisons imbitables en lien avec une prophétie absurde de l’AT. A trop vouloir simplifier, on tombe parfois dans le contresens.

    • @Patrice mais qui dit que les athéegristes chinois, les hindouistes indiens ou les bouddhistes birmans sont des tendres. Nous savons tous ici qu’en dehors de l’islam, il n’y a que des fous prêts à génocider pour des bouts de terre. Néanmoins, la palme d’or revient aux sionistes : des millions de morts musulmans, du jamais vu dans toute l’histoire de l’islam.
      Ceci dit les camps de concentrations athéegristes chinois et les massacres bouddhistes ou hindouistes ne sont pas nouveaux. La Chine croit simplement que le Xinjiang, très riche en ressources, lui appartiendra éternellement alors que l’histoire prouve le contraire. Quant aux hindouistes et aux bouddhistes, rien de nouveau, ce sont simplement des prix Nobel de la paix. Comme Obama en somme ou Aung San Suu Kyi. Mais content que vous découvriez qu’on massacre du musulman à tour de bras.
      Mis à part cela, d’accord avec vous que les sionistes sont en majorité chrétiens “blancs” (selon leur définition hein) évangélistes qui ont décidé de recréer Israël sauf que ce n’est pas le bon endroit. A ce titre, j’invite les juifs à ne pas tomber dans le piège des sionistes juifs et ne pas vivre ou partir en Israël. Ce pays ne tiendra pas longtemps, trop guerrier et trop faible en même temps surtout quand les tarés des évangélistes disent qu’ils seront génocidés sur place pour la venue du Christ qui convertira le restant et le monde. Rappel : les usa ont déjà créé daesh pour massacrer les musulmans. Bref, en dehors de l’islam, vous êtes tous fous et guerriers génocidaires.

      • “en dehors de l’islam, vous êtes tous fous et guerriers génocidaires”
        merci, au moins on ne peut pas vous reprocher de ne pas être claire. Maintenant on comprend le rejet absolue et définitif de tous ce qui ne vous ressemble pas, et lorsque C2L voudra vous défendre, il suffira qu’il relise le post précédent…

      • Kalim, vous êtes un bon musulman sincère mais vous exagérez un peu.
        Sourate 8, verset 55 : “Les pires bêtes, aux yeux d’Allah, sont les incroyants qui s’entêtent à ne pas croire.”
        Il n’est pas question de “fous et guerriers génocidaires”, seulement de “pires bêtes”. A moins que vous ne considériez ces deux expressions comme synonyme. Auquel cas vous restez libre de votre interprétation et n’avez pas à tenir compte de ma remarque.

        • @Leo
          Il y a une virgule à la fin du verset proposé, pas un point et il faut lire celui d’avant pour comprendre de qui parle le verset :
          s8v54
          “Il en fut de même des gens de Pharaon et ceux qui avant eux avaient traité de mensonges les signes (enseignements) de leur Seigneur. Nous les avons fait périr pour leurs péchés. Et Nous avons noyé les gens de Pharaon. Car ils étaient tous des injustes.”
          s8v55
          “Les pires bêtes, auprès d’Allah, sont ceux qui ont été infidèles (dans le passé) et qui ne croient donc point (actuellement),”
          s8v56
          “ceux-là mêmes avec lesquels tu as fait un pacte et qui chaque fois le rompent, sans aucune crainte [d’Allah].”

          Ceci dit, vous avez le droit d’être du côté des injustes, oppresseurs , traîtres et génocideurs dans cette histoire rapportée.

    • Cher Patrice, je crois que Kalim vous a répondu. J’ajouterai juste qu’on a absolument rien contre les juifs qui sont nos frères en religion (fraternité Abrahamique oblige). Vous confondez avec les sionistes, c’était pourtant l’objet de cet article : oui a l’antisionisme et non a l’antisémitisme. Quant au foulard dîtes nous donc qui l’impose régulièrement dans le débat politique et médiatique jusqu’à la nausée ? L’Islam en général est un sujet de prédilection de l’élite politique et médiatique décadente et corrompue qui dirige la France.

      • Merci pour votre précision @Tarek et je confirme, nos soeurs et frères juifs seront toujours les bienvenus et ceci fraternellement. Nous savons faire la différence depuis toujours et nous ne les confondons pas, tout autant que nous savons repérer ces sionistes aussi pervers et malsains puissent-ils être. Et face au fascisme montant qui souhaite leur mettre tous les malheurs du monde sur le dos, comme si la majorité des sionistes étaient “juifs”, ils pourront toujours compter sur nous pour les calmer et les remettre à leur juste place i.e. dans les bas fonds de l’histoire. Plus jamais ça et surtout pas face aux musulmans qui ne sont responsables d’aucun génocide dans toute l’histoire de l’humanité et qui lutteront contre toute forme d’oppression car c’est un devoir divin obligatoire.

        • “en dehors de l’islam, vous êtes tous fous”
          “je confirme, nos soeurs et frères juifs seront toujours les bienvenus”
          vous êtes plusieurs à utiliser le pseudo de Kalim???

    • @ Patrice, l’état Sioniste est minuscule, géographiquement et alors, vous nous prenez pour des sots? D’après des Juifs eux-mêmes, Sionistes ou pas, Israël ne se réduit pas du tout à ses frontières géographiques loin de là. Un Juif m’a dit, ça remonte à environ 15 ans, que c’est l’armée Israïlienne qui est la plus forte au monde à cause de ses considérables capacités de renseignements. Et j’ajouterais moi que la diplômatie de l’état Sioniste est supérieure et de loin à beaucoup d’autres à cause de ses réseaux infiltrés puissants et agissants. C’est comme ça quand on ne ment pas, parce que je suis sûr que vous partagez cet avis parce que vous avez les pieds sur terre, mais vous mentez délibérément, vous n’avez pas l’excuse de l’ignorance.

      Et sa force militaire brutte et nue n’est pas négligeable non plus, ses moyens nucléaires seraient comparables à ceux de l’Angleterre, sans compter d’autres armes massives. Parfois ils font de l’esbrouffe, je me souviens de cette information nécessairement fausse dans les années 1990, ils ont allégué des armes biologiques qui atteindraient les Arabes sans atteindre les Juifs, c’était bien sûr de la propagande pour inspirer la terreur, il me semble que c’est ça qu’on nomme “terrorisme”, non?

      Je crois bien qu’à un moment donné, on pouvait dire que les premières colonies d’Européens sur le continent Américains étaient minuscules, ça n’aurait pas eu de sens, voilà ce que l’hypocrite Patrice essaie d’insinuer. Et pourquoi vous sélectionnez et ne répondez pas aux développements? Est-ce parce que les arguments portent, que vous les validez? Ne mentez plus aussi sottement, je serais là pour déconstruire vos mystifications.

      Croissant de lune.

  3. L’humanité est foutue, avec ou sans israéliens, saoudiens, etc. On est juste trop nombreux. Rendre les juifs responsables de tous les malheurs du monde, c’est désigner, une fois de plus, un bouc émissaire pour les difficultés de l’humanité, qui gagneraient pourtant à être mieux analysées. Explosion démographique, pillage des ressources, pollution en progression exponentielle.

    • Très drôle Patrice, ou pas drôle, donc l’humanité est fouttue, donc personne n’est responsable ou criminel. Oui, comme ça, personne n’y est pour rien, nous sommes juste trop nombreux etc. Donnez vos sollutions, par exemple, si nous sommes trop nombreux à vivre sur terre, il ne tient qu’à vous de diminuer d’un, le nombre des gens vivants en commençant par vous-mêmes, non? Ou bien s’il n’y a pas de sollutions, c’est ce que vous suggérez tout en vous en fouttant en réalité, donc il est dans ce cas moins sensé de se formaliser du mal Sioniste, mais alors pourquoi vous formalisez-vous vous, de tant et tant de choses? Vous choisissez vos indignations, vos accusés, vous avez parfaitement compris, votre manœuvre est dérisoire, vous le faites exprès, vous êtes pas si sot, donc vous êtes hypocrite, quelque chose, je ne sais quoi vous gêne quand il est question de Sionisme. Et ce n’est pas rationel, c’est apparemment affectif et donc mal placé, vos opinions et sentiments personels vous regardent mais ils ne valent pas arguments. Vous qui vous donnez sinon pour rationaliste du moins pour rationel, vous n’exprimez ici que des sentiments et vous obscurcissez le débat au lieu de l’éclairer, il me semble que c’est ça qu’on nommerait ob-scu-ran-tis-me ou plus simplement mystification. Avec moi, ça ne va pas le faire, Tartuffe.

      Car, si donc l’humanité est fouttue, notamment du fait du grand nombre des gens, vous savez très bien quelles sont les sollutions ou issues fatales généralement empruntées quelles fonctionnent plus ou moins ou pas d’ailleurs, la guerre massive, la guerre du fort contre le faible, et il n’y eut jamais sinon rarement autre guerre que celle-là, c’est ce qui arrive pour que certains, certaines gens échappent à la misère générale et touchent des dividondes d’énormes massacres. Qui est aujourd’hui le bouc émissaire désigné en permanence, qui est faible qui a encore des richesses concentrées à saisir, qui peut-on démoniser jusqu’à en justifier l’éradication? Vous le connaissez très très bien, vos dénégations sont sans importance, l’humaniste que vous vous donnez pour être se déshonnorerait en semblables dénégations. Et oui mon vieux, pour garder à vous et vos semblables un standard de vie et confort auquel vous ne voulez pas du tout renoncer ni sacrifier, eh bien, étant donnée la raréfaction des ressources, je crains bien qu’il n’y ait pas 36 possibilités. Ou bien, enfouissez-vous la tête dans le sable et continuez de vous magnifier vous-mêmes et ce que vous représentez en démonisant les autres alors que vous savez que vous les désignés comme sacrifiés. Imposteur!

      Croissant de lune.

      Croissant de lune.

  4. Je me souviens d’un sondage réalisé auprès des Européens qui plaçait Israël et les Etats-Unis en tête des pays qui constituent une menace pour la paix dans le monde, c’était en 2003. Je pense que les français (et les différents peuples dans le monde) ne sont pas dupes et que malgré toute la propagande merdiatique, malgré la soumission totale d’une bonne partie des élites au sionisme, si les français devaient se prononcer à nouveau, ils placeraient toujours Israël en bonne place et à juste titre. Il s’agit d’un état voyou (non respect du droit international), criminel (meurtre de civils désarmés dont des enfants, bombardement au phosphore blanc et la liste est longue…)

    • Tarek : En fait, nous, vois tu, les histoires de l’ état voyou, on s’en fout un peu, on déjà assez a faire, avec des voyous, dans notre état, qui veulent imposer leur communautarisme !
      Avant de s’occuper des affaires des autres, il faut commencer a régler les problèmes chez soi !

  5. Il est en effet nécessaire de préciser la loi, avec comme référence les principes de la DUDH.
    – La critique d’un état, d’un gouvernement, ou d’une religion est légitime.
    – La critique de la politique israélienne ne fait que reprendre les condamnations de l’ONU.
    – Le racisme, la xénophobie, l’incitation à la violence, ou encore la négation de la Shoah sont d’ors et déja pénalisées.
    – Dans le même temps, et la même logique, l’islamophobie est également légale. Car l’Islam est une religion, et il est licite de critiquer les religions.
    – Il est également licite de critiquer, ou moquer, la religion juive, ou la religion chrétienne.
    – Si on change ces principes, on attente à la constitution. C’est possible, mais techniquement très difficile.
    – Il est vrai que l’antisionnisme est récurremment un faux nez de l’antisémitisme, mais difficile de le démontrer. Je suis moi même hostile à la politique israélienne et hostile à l’antisémitisme.
    – En résumé, les principes de la DUDH, et ceux de notre constitution laïque, doivent prévaloir. Et pas question d’accepter des cas particuliers, car la loi est la même pour tous.
    – Léo a parfaitement raison en rappelant le fait que les musulmans ne recourent aux droits de l’homme que quand ça les arrange. (Cf le recours fréquent sur ce site à des termes comme “laïcistes”, ou “laïcards”. Ne pas confondre droits de l’homme et guerres de religions. Cette confusion est le fait des FM et du FN, deux variantes de l’idéologie fascisante.

    • Vous oubliez l’athéisme qui est également une croyance voire une religion. Ceci dit, je ne savais pas que les Franc-Maçons étaient des fascistes, je les croyais plutôt victimes du fascisme. Vous vouliez dire extrêmistes peut-être. Mais sinon je suis d’accord pour dire que la Franc-Maçonnerie est critiquable tout autant que les laïcistes, les athéistes, les judaistes, les christianistes et les islamistes. Ne pas confondre Laïcité avec les laïcistes, c’est comme confondre l’islam avec l’islamisme ou encore l’athéisme avec les athéistes.

      • @Kalim

        Quand un post commence par un non sens, on peut s’attendre au pire concernant la suite. Si l’on peut assimiler le communisme ou le nazisme à des quasi-religions profanes, l’absence de croyance est juste le contraire d’une croyance.
        – Je n’ai rien contre les Francs Maçons, mais je n’en suis pas membre. Et je ne suis pas juif. (Sur ce site, il est hélas nécessaire de le rappeler à chaque post). Mais je n’ai rien contre les juifs, surtout quand ils militent pour la paix en Palestine.
        – Dernier point: Ne pas croire en Dieu n’implique pas la négation de l’hypothèse divine. Ca signifie qu’on en sait rien, et que, si Dieu existe, il est improbable qu’il soit aussi lamentable que celui décrit par les croyants. Quant à la vie après la mort, idem. Je n’en sais rien. Et je ne vois pas pourquoi une religion parmi d’autres serait plus performante que ses concurrentes. Est-ce que Zeus existe? Peu probable, mais sait-on jamais? Les grecs de l’Antiquité en étaient persuadés.

        • À chacun sa religion Patrice. Croire en rien est une croyance. Ne pas savoir est une ignorance. En cela, vous n’êtes en rien différent des croyants à ceci prêt que vous ne croyez qu’en vos savants scientistes et politiques tout en refusant qu’on fasse de la politique quand on n’est pas athée. Quelle différence avec les autres religions? AUCUNE. Je note simplement que beaucoup d’athées croient aux reptiliens et aux ovnis. Bref

          • Kalim : Question reptilien, on est servis, ces derniers temps, ça, c’est sur, les langues de vipères, s’ échauffent avant le 10, lol

          • “beaucoup d’athées croient aux reptiliens et aux ovnis”, vous avez des statistiques, une études? ou c’est juste une remarque gratuite et insultante sortie encore une fois de votre imagination fantasmagorique?

      • si c’est pas beau, “monsieur insulte” qui fait la moral….Kalim, relie tes post méprisant et remplie d’insulte avant de venir reprocher ça à qq d’autre. un peu de réciprocité, cela ne fait de mal à personne

  6. Je vous rassure Leo, toutes ces agitations politiques dans un sens ou dans un autre ne servent à rien.L’islam continue à se propager, l’état d’israêl, l’arabie saoudite et autres pseudo états n’existeront plus dans trente ans maximum et l’humanité toute entière sera complètement différente d’ici un demi siècle au plus tard.Je le dis amicalement sans aucune arrière pensée. Regardez la planète aujourd’hui, c’est l’avenir du vivant qui est totalement incertain.
    Très cordialement.

    • Heureusement que vous n’avez “aucune arrière pensée” ! Sinon on pourrait se demander “quelle est-elle ?”
      Vous dites :
      “c’est l’avenir du vivant qui est totalement incertain”
      mon ex-concierge n’aurait pas dit mieux !

  7. Cette lettre ouverte est en contradiction avec les appelles de bon nombre de signataires qui militent depuis longtemps pour une reconnaissance de “l’islamophobie” comme un racisme envers les musulmans.
    Car enfin, s’opposer à un débat sur la redéfinition des contours d’un racisme particulier c’est fermer la porte à tout autre débat sur le racisme en général et en particulier celui supposé de “l’islamophobie”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Algérie : intervention musclée contre des magistrats (vidéo)

Arabie Saoudite: Le géant pétrolier Aramco en route pour la plus grosse introduction en bourse de l’histoire