in

Israël vaincra

En dépit d’innombrables transgressions de résolutions internationales, Israël bénéficie d’une impunité sans égale dans le monde. Cela n’empêche pas Emmanuel Macron de lui assurer un soutien ferme et total. Une raison supplémentaire de faire barrage à sa réélection.

En Macronie, la sélectivité de l’indignation prévaut largement en matière de politique étrangère. On déclare s’opposer à « l’entrisme du salafisme »[1] et on fustige « l’islam politique » du président turc Recep Tayyip Erdoğan, mais on entretient des relations d’intérêts privilégiées avec des tyrans sanguinaires du monde arabe dont l’instrumentalisation politique de l’islam est notoire[2]. Ils sont reçus dans les salons feutrés du Président Macron en personne.

Celui qui, la veille, rendait hommage « au combat pour la liberté »[3], celui dont le ministre de l’Intérieur considère l’islam politique comme « un ennemi mortel pour la République »[4], déroule le tapis rouge au Maréchal égyptien Sissi[5] et au Prince saoudien Mohammed Ben Salman[6], deux des pires despotes du monde arabe[7], placés à la tête de régimes carcéraux où sévissent corruption, emprisonnements, assassinats ciblés et tortures.

Publicité

Ces choix politiques sont lourds de conséquences. Ils entraînent leur lot habituel d’effets désastreux pour la région, au-delà de l’offense infligée aux valeurs de la République. C’est une « carte blanche » délivrée au système de répression massif qui s’abat quotidiennement en Égypte et en Arabie Saoudite à qui la France livre des armes. Et tant pis pour les principes ! Tant pis pour les droits de l’homme (arabe) ! Qu’importent la centaine de milliers de tués, l’assassinat commandité d’un journaliste, les dizaines de millions de civils menacés de famine[8]. Stupéfiant universalisme que voilà.

Gérald Darmanin dénonce les tentatives du « gouvernement turc de s’ingérer dans les histoires françaises, et notamment religieuses »[9] mais se tait sur le cas d’Israël dont les cas d’ingérence manifeste se multiplient ces dernières années dans les affaires intérieures de notre pays sans la moindre protestation du gouvernement français[10]. L’irruption systématique d’assauts inquisiteurs coordonnés entre le gouvernement israélien, son ambassade à Paris et l’organisation communautariste du CRIF est systématiquement suivie d’un silence approbateur. Pire, la moindre critique de la politique israélienne est la cible d’appels à la censure[11], de procès en sorcellerie[12], d’exhortations à abjurer[13], de demandes d’excuses publiques entre autres manœuvres d’intimidations – parfois violentes[14] – visant à instiller « la crainte que quiconque ose critiquer Israël dans les circonstances présentes s’expose à l’accusation d’antisémitisme »[15].

Le silence médiatico-politique entretenu autour de ces immixtions étrangères est d’autant plus frappant quand on se saisit de la nature non démocratique du régime israélien[16] ; de l’impunité sans égale dans le monde dont il bénéficie grâce au soutien inconditionnel des États-Unis depuis près de soixante ans ; des dizaines de transgressions de résolutions internationales ; des poursuites engagées depuis mars 2021 par la Cour Pénale Internationale pour de présumés crimes de guerre commis dans les territoires palestiniens, territoires où sévit le crime d’apartheid, selon l’ONG de défense des droits de l’homme Human Right Watch[17].

Publicité

Sous l’ère Macron, aucun ministre ne s’est jamais offusqué de cet état de fait. Au contraire, le président de la République le cautionne. Une caution illustrée par diverses postures officielles, à commencer par l’accueil en grande pompe de Benjamin Netanyahu à Paris, le 5 juin 2018, au lendemain du massacre de centaines de civils palestiniens commis durant des mois par l’armée israélienne ; puis par l’annonce d’une définition de l’antisémitisme élargie à l’antisionisme[18] participant de fait à un amalgame coupable et entretenu de longue date par le communautariste CRIF[19]. Un amalgame désormais inscrit dans la loi après l’adoption par l’Assemblée nationale d’une proposition de résolution LREM le 3 décembre 2019[20].

Un amalgame instrumentalisé en mai 2021, où un palier de la partialité a été franchi après les assauts meurtriers israéliens de mai 2021 (219 morts dont 63 enfants, 1500 blessés en moins de deux semaines), sur lesquels le président français est resté d’un mutisme complice. « Macron condamne ‘‘fermement’’ les tirs de missiles palestiniens mais ne souffle pas mot sur les centaines de raids effectués depuis plusieurs jours par l’aviation israélienne dans le cadre d’une offensive aérienne qui a vu la participation de pas moins de 160 appareils ! Le Hamas qui a gagné démocratiquement les élections à Gaza à plusieurs reprises devient subitement un groupe « terroriste » au détour d’une phrase choc importée directement du lexique de l’armée israélienne »[21].

Un amalgame de plus pour jeter le soupçon antisémite sur les mouvements de solidarité au peuple palestinien opprimé et faire interdire une manifestation à Paris. « Dans l’atmosphère antimusulmane qui domine actuellement en France, le moindre mot, soutien à la cause palestinienne ou refus de la stigmatisation des musulmans, est désormais systématiquement retenu contre vous, et servira à vous stigmatiser à votre tour. Lorsque vous n’êtes pas « antisémite », vous êtes « islamo-gauchiste », « complice » des terroristes (d’ici ou de là-bas). Une lourde chape pèse sur les citoyens qui souhaitent s’exprimer dans la rue ou dans leurs écrits contre ce qu’ils perçoivent comme un nouvel apartheid. Les manifestations de soutien aux Palestiniens à Paris, mercredi et samedi derniers, ont été interdites pour éviter, nous dit-on, slogans antisémites et actes de violence »[22].

Cette insupportable confusion des plans et des genres doit être dénoncée : l’antisémitisme tient précisément de cet amalgame entre judaïté, judaïsme et État d’Israël qui exploite à des fins politiques et colonialistes les sentiments ethnico-religieux du peuple israélien. Il est d’autant plus impérieux de rejeter ce genre de confusion inacceptable.

Le silence politique qui a suivi l’odieuse agression aux relents antimusulmans et arabophobes dont le géopolitologue Pascal Boniface a été victime à Tel-Aviv, le 23 avril 2018 est, à cet égard, très révélateur du deux-poids-deux-mesures ici exposé[23] quand on se souvient du soutien présidentiel réservé plus tard au chantre d’Israël Alain Finkielkraut, insulté de « sale sioniste »[24]. « Éric Zemmour après son agression a reçu un appel d’Emmanuel Macron. Comme Finkielkraut. Aucun appel – pas même l’ambassadrice – après mon agression à Tel Aviv, plus violente, alors que j’étais en mission pour l’Institut français. Seul le Consul s’est occupé – bien – de moi. »[25]

Ces manifestations de connivence entre les gouvernements français et israélien ne sont pas nées sous Macron. Mais elles font d’autant plus violence à la raison et à la décence qu’elles n’ont jamais été aussi patentes avec celui qui, dès le 16 juillet 2017, adressait un affectueux « cher Bibi » au Premier ministre israélien[26].Que dire devant autant de sélectivités et de partis pris, si ce n’est que la Macronie fait l’aveu de sa duplicité.

Publicité

 

[1] https://www.lepoint.fr/politique/nouvelle-mosquee-a-strasbourg-darmanin-saisit-la-justice-23-03-2021-2419003_20.php

[2]https://www.la-croix.com/Monde/Mohamed-ben-Salmane-renforce-controle-lislam-saoudien-2021-05-05-1201154265; https://www.lefigaro.fr/international/2017/10/23/01003-20171023ARTFIG00300-al-sissi-au-dela-du-monde-arabe-les-djihadistes-s-attaquent-au-monde-entier.php; https://www.liberation.fr/planete/2013/07/02/le-general-al-sissi-un-sauveur-sans-saveur_915473/ ; https://www.courrierinternational.com/article/2014/02/12/sissi-sabre-et-goupillon.

[3] https://www.lepoint.fr/politique/macron-rend-hommage-au-combat-pour-la-liberte-de-samuel-paty-21-10-2020-2397501_20.php

[4] https://www.ouest-france.fr/politique/gerald-darmanin/pour-gerald-darmanin-l-islam-politique-est-un-ennemi-mortel-pour-la-republique-6899381

[5] https://www.mediapart.fr/journal/international/dossier/l-egypte-sous-le-joug-du-marechal-sissi

[6]https://www.lemonde.fr/international/article/2021/03/02/affaire-khashoggi-mbs-vise-par-une-plainte-pour-crimes-contre-l-humanite_6071669_3210.html; https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20210227-affaire-khashoggi-la-déchéance-internationale-de-mohammed-ben-salmane

[7]https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/12/07/visite-de-sissi-a-paris-macron-evoque-sobrement-les-droits-de-l-homme-en-egypte_6062504_823448.html ; https://www.nouvelobs.com/monde/20181201.OBS6401/macron-a-mbs-je-suis-inquiet-vous-ne-m-ecoutez-jamais.html

[8] https://www.franceculture.fr/geopolitique/yemen-la-sale-guerre-seternise

[9] https://www.france24.com/fr/france/20210405-lutte-contre-l-islamisme-radical-en-france-l-organisation-turque-millî-görüş-dans-le-viseur-du-gouvernement

[10] https://www.france-palestine.org/Israel-l-etat-d-ingerence

[11] http://www.inra.cgt.fr/actualites/tracts/CommuniqueCGT_INRA_24mars2017.pdf

[12] https://fr.timesofisrael.com/fatou-bensouda-laccusation-dantisemitisme-de-netanyahu-est-regrettable/ ; https://www.parismatch.com/Actu/International/Furieuse-d-accusations-d-antisemitisme-la-Pologne-se-retire-d-un-sommet-en-Israel-1606415 ;

[13] https://www.acrimed.org/La-propagande-du-Crif-et-de-l-ambassade-d-Israel-contre-France-2

[14] https://www.europe1.fr/politique/hommage-a-mireille-knoll-le-crif-se-retrouve-isole-3611627

[15]https://www.cairn.info/antisemitisme-l-intolerable-chantage–9782707141064-page-97.htm?contenu=resume

[16] Le régime israélien n’est pas démocratique : tous les citoyens israéliens ne jouissent pas d’une égalité de droits et de devoirs selon leur nationalité. https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-de-l-orient-2009-3-page-47.htm

[17] https://www.lemonde.fr/international/article/2021/04/27/kenneth-roth-israel-commet-le-crime-d-apartheid-dans-les-territoires_6078225_3210.html

[18] Le Président Macron s’exprimait en ces termes : « Nous ne céderons rien à l’antisionisme, car il est la forme réinventée de l’antisémitisme ». https://www.la-croix.com/France/Macron-nous-cederons-rien-antisionisme-forme-reinventee-antisemitisme-2017-07-16-1300863258 ; https://www.lepoint.fr/societe/antisemitisme-devant-le-crif-macron-promet-des-actes-21-02-2019-2295131_23.php

[19] https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/178315-180629-france-le-president-du-crif-a-demande-l-interdiction-du-bds-au-ministere-de-l-interieur

[20] https://www.lepoint.fr/politique/antisemitisme-antisionisme-l-assemblee-valide-le-texte-lrem-dans-la-douleur-03-12-2019-2351304_20.php

[21] https://oumma.com/en-soutenant-ouvertement-lagression-israelienne-contre-gaza-macron-seme-les-graines-du-separatisme-quil-pretend-combattre/

[22] https://www.liberation.fr/idees-et-debats/tribunes/qui-demain-osera-encore-critiquer-le-gouvernement-disrael-20210518_5Y6V6R2TK5HXNHQSGCEQNT4LQ4/

[23] https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/israel-palestine/agression-de-pascal-boniface-en-israel-ils-m-ont-bouscule-ils-m-ont-crache-dessus-et-voulaient-me-crever-les-yeux_2720691.html

[24] https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2019/02/16/01016-20190216ARTFIG00186-emmanuel-macron-denonce-les-injures-antisemites-a-l-encontre-d-alain-finkielkraut.php

[25] https://twitter.com/pascalboniface/status/1256625449737818118?lang=fr

[26]https://francais.rt.com/france/41059-cher-bibi-adresse-demmanuel-macron-bibi-netanyahou-twitter

Publicité

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @ Djeser, donc tu défends Macron, ça on l’a compris depuis longtemps. Donc il n’est pas seul responsable, il n’est pas le seul à défendre l’état Sioniste avec acharnement, oui les autres hochent la tête, aplaudissent voire surenchérissent, mais j’ignore comment aller plus loin que Macron. Ah si, il y eut un député, je crois qu’il est mort à présent, Eric Raoult, il était fouttu de dire que l’état d’Israël prévaut en substance sur les retraites des Français.

    Bon mais défends qui tu veux, si le deuxième tour est comme en 2017 moi je ne votte pas, beaucoup de gens ne votteront pas, préférant prendre le risque direct de Marine Le Penn pour militer contre elle et la faire chuter et la combattre dans la rue. Mais c’est vrai que c’est au-dessus de ta petite imagination, comment oserait-on? Tout le monde n’est pas mièvre et tiédasse comme toi!

    Croissant de lune.

  2. Macron, parcequ’il est président, est pour quelques choses dans le blanchisement de l’etat hebreux.

    Macron l’a dit lui meme, l’ennemi du sionisme est l’ennemi de la république,

    Pour représenter la republique , il faut etre sioniste. Marine Le Pen l’a compris depuis qu’elle a remplacé son père, sinon elle passe sa vie au deuxième étage, pardon le deuxième tour.

    Israel a toujour vaincu, l’état hebreux ne vaincra jamais.

  3. Cette passion de kerzazi et non celle du Christ , va t’elle bientot prendre fin ? J’espère qu’il va s’arreter si Macron n’est plus président. Du moins je l’espère , a quoi bon continuer ? A moins que l’auteur n’aura plus d’inspiration ..

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le secret est en nous

Dubaï : un escrimeur koweïtien refuse de croiser le fer avec un Israélien