in

Les universités japonaises proposent du halal à tous les menus

A l’heure de se mettre à table dans les campus, le halal est au menu d’un nombre croissant d’universités japonaises, afin de satisfaire les papilles des étudiants musulmans, en recrudescence dans les amphithéâtres nippons.

En effet, parmi les quelque 140 000 étudiants venus d’ailleurs qui ont choisi de poursuivre leur cursus universitaire au pays du Soleil Levant, 50% sont originaires d’Indonésie, de Malaisie ou du Bangladesh. Une fréquentation sur la courbe ascendante dont se félicitent les autorités, tout en se fixant l’objectif de doubler les effectifs d’étudiants étrangers d’ici à 2020. Pour ce faire, le Japon met les petits plats dans les grands en proposant une offre halal diversifiée à tous les menus.  

L'Université de Yamanashi fait partie des 19 universités qui ont intégré des options "halalisées" dans ses cuisines, selon la Fédération nationale des associations coopératives de l'Université (NFUCA). Chaque repas est préparé avec soin en respectant scrupuleusement la loi islamique, l’université de Tokyo faisant figure de précurseur en la matière, en ayant mitonné, dès 2010, des plats avec de la viande certifiée halal dans sa cafétaria.

Une initiative qui essaima rapidement dans la région, à l’image des quatre universités locales qui lui emboîtèrent le pas, toutes s’approvisionnant auprès de l'Association des coopératives de l'Université de Tokyo pour acheter des poulets et du boeuf halal, dûment approuvés par le gouvernement malaisien pour la région de Kanto, et ce avec l’assentiment bienveillant du gouvernement japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le premier avion léger 100% tunisien

Belgique: campagne contre les discriminations des femmes portant le foulard