in

Le Japon veut attirer les touristes musulmans

Soucieux d’attirer les touristes venant d’Asie du Sud-Est, notamment les Indonésiens, premier pays musulman au monde qui compte plus de 200 millions de fidèles, le Japon a décidé de s’adapter à cette clientèle.

L’aéroport international du Kansaï situé  au  sud  de la ville d’Osaka, dont la spécificité est  d’avoir été construit sur une île artificielle  vend désormais des repas halal via sa célèbre boutique de nouilles japonaise  Udon Sanuki, qui se targue  d’avoir   obtenu le label halal.

Une décision qui s’est immédiatement traduite par une augmentation de plus de 43,1% de touristes indonésiens durant le premier semestre 2013.

Pour faire face à la  redoutable concurrence d’autres pays de la région  qui courtisent également  la classe moyenne  indonésienne, comme  la Thaïlande qui commercialise des repas halal dans ses aéroports, sans compter la Corée du Sud qui multiple la construction de salles de prière dans les lieux touristiques, l’aéroport  Kansai International, considéré comme une plaque tournante du trafic aérien en Asie,  compte ouvrir plus de 16 restaurants halal,  ne vendant ni porc, ni alcool,  ainsi que  plusieurs  salles de prière.

Affichant  des objectifs pour le moins ambitieux, le Japon espère attirer plus de 2 millions de  touristes  indonésiens en 2016. Dans cette optique, le "pays du Soleil- levant" a publié un guide touristique spécifique aux musulmans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des Américains disent stop aux subventions à Israël

Bombardement de la Syrie : La guerre d’après