in

Les nouvelles révélations sur la conversion à l’islam de Jean-Luc Delarue

Le grand déballage sur la fin nimbée de mystère de Jean-Luc Delarue aurait pu faire l’objet d’un de ses fameux débats de société qui ont fait sa gloire. Mais si l’animateur se plaisait à discuter de tout, aurait-il apprécié que « ça se discute » publiquement, et aussi férocement, autour de son inhumation secrète, teintée d’une conversion à l’islam, tantôt affirmée, tantôt démentie ?

Avec en toile de fond la bataille qui fait rage autour d’un fabuleux héritage, les dernières révélations de Paris Match font état d’une source médicale qui prétend que son épouse « Anissa,  aurait décidé de l’inhumer selon le rite musulman. Elle aurait fait venir un Imam à l’Hôpital américain, qui l’aurait converti sur son lit de mort, après son décès, ce qu’elle démentira par la suite ». Mais faire prononcer la Shahada à un mort n’est pas chose aisée, et embrasser l’islam, lorsque l’on a rendu son dernier soupir, n’est pas très orthodoxe ni très crédible…

Néanmoins, en dépit de ces invraisemblances qui reflètent peut-être la vérité au nom de considérations bassement matérielles, l’article assure que le pionnier  de la démocratie télévisuelle participative  a été « veillé selon le rite funéraire musulman, dans trois draps blancs. Le vendredi 24 août au matin, moins de 24h après son décès, Jean-Luc Delarue est enterré dans l’un des discrets carrés musulmans de l’immense cimetière de Thiais, à quelques kilomètres de l’aéroport d’Orly. »

On apprend également que son épouse a exigé le silence de la part du personnel du cimetière, et qu’une dalle en béton anonyme recouvre la tombe du défunt, dans la perspective d’accueillir ultérieurement un « monument ». Cette discrétion absolue s’est accompagnée de l’exclusion totale des membres de la famille de l’animateur lors de son enterrement.

Jean-Luc Delarue a quitté la scène de la vie, peut-être musulman, de son plein gré ou non, cédant la place à son entourage, scindé en deux clans antagonistes, qui est en pleine guerre des nerfs et bientôt juridique. Un scénario dont Paris Match assure que la star du petit écran, bien que «complexe et très exposée», aurait désapprouvé la surmédiatisation sordide, et cela ne souffre aucune discussion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un enfant palestinien dans l’enfer carcéral israélien

Fichu foulard ( Strip-Tease ) sur France 3