in

Les musulmans américains recueillent des fonds pour les victimes du terrorisme au Sri Lanka

Quatre jours après les attaques à la bombe sanglantes, revendiquées par l’Etat islamique, dont la violence des explosions a soufflé trois églises et trois hôtels de luxe à Colombo, au Sri Lanka, entraînant la mort de 359 personnes, dont 45 enfants – un lourd bilan macabre à l’aune d’une tragédie absolue – une forte déflagration émotionnelle s’est fait ressentir aux Etats-Unis, au sein de la communauté musulmane.

Littéralement dévastés par l’horreur du terrorisme qui a anéanti des enceintes sacrées chrétiennes, tué et blessé des centaines d’êtres innocents, autochtones et touristes, soit en train de se recueillir en ce dimanche de Pâques funeste, soit en train de prendre leur petit-déjeuner à leur hôtel, les responsables de Muslim Aid USA n’ont pas tardé à réagir.

Publicité


Sous le choc de ces nouveaux attentats meurtriers qui, comme à chaque fois, portent gravement atteinte aux valeurs humanistes de l’islam, victime collatérale de la barbarie des « djihadistes » qui s’en réclament, ils ont battu le rappel des troupes pour lancer une grande collecte de fonds.

« Alors que le Sri Lanka, ravagé, compte et pleure ses morts, et que différentes communautés souffrent dans leur chair et leur âme et sont confrontées à la perte cruelle d’êtres chers, le moins que nous puissions faire est d’offrir notre soutien à ceux qui ont été blessés et qui ont besoin de soins urgents », pouvait-on lire dans le communiqué publié sur la page Launchgood par Muslim Aid USA, qui oeuvre de concert avec l’Eglise catholique, le Conseil chrétien national, l’Eglise méthodiste et l’agence catholique Caritas d’Outre-Atlantique.

« L’identité des auteurs n’a pas encore été confirmée. Les attaques visaient non seulement à infliger un maximum de dégâts le jour où les églises seraient les plus peuplées, mais également à attiser la violence intercommunautaire », ont grandement déploré les responsables de l’association humanitaire islamique.

Plus de 27 000 euros ont été récoltés à ce jour. La mobilisation des musulmans américains ne cesse de s’amplifier, d’autant plus que l’arrivée prochaine du mois sacré de Ramadan est une belle invitation à faire le bien autour de soi et à apaiser les maux de l’humanité.

Publicité

 

 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Dans l’histoire du Sri Lanka on a parfois eu recours à ce genre de chose pour faire diversion et accaparer le pouvoir la droite est coutumière de ce genre de choses…
    En 83 il y a eu des pogroms anti- tamouls, massacres initiés et activement soutenus par la droite pour se maintenir au pouvoir à n’importe quel prix…
    C’était le même gouvernement et le premier ministre actuel en était le plus jeune membre
    Le Sri Lanka est à la veille d’élections que la droite pro-américaine doit perdre en principe…
    Le plus simple est de prendre une carte géographique pour comprendre l’enjeu que représente ce pays…
    Le Sri Lanka île de l’océan indien est dans une position idéale sur la route commerciale maritime menant de la Chine au moyen orient et à l’Afrique …
    Mais chut :
    Les terroristes n’ont pas laissé cette fois sur place leur carte d’identité…

    On a coutume de dire que s’il y avait un paradis sur Terre ce serait le Sri Lanka… Mais re-chut !

    NB : d’où qu’ils viennent puisque pour l’heure (bien que le gouvernement ait été informé et n’ait rien fait) et même si l’origine n’est pas revendiquée. Il convient de condamner (quelles qu’elles soient) et d’être de tout cœur avec les familles des victimes en totale amitié et en prières.

    • Loulou 1: Je vous trouve très choquant, il suffit, qu’ une provocation pour une histoire de voile, pour que demandiez a tous les musulmans, de mettre en place toutes sortes de boycott, mais c’est vrai, qu’ au Sri Lanka, ce sont des musulmans, qu ont assassinés des infidèles, alors là, vous allez chercher je ne sais quels justifications, en faisant porter sur d’ autres, votre propres incurie ! Vous êtes un être lamentable !

      • Cheyenne
        Il est confirmé que dix jours auparavant les services secrets américains et indiens avaient informés les autorités sri lankaises qui ont reconnu…
        Elles ne pouvaient faire autrement puisque
        CNN a révélé l’existence d’une note de l’adjoint de l’Inspecteur General de la Police à Colombo adressé à différents services y compris ceux du ministère de la défense ou était évoqué le projet d’une attaque suicide revendiquée par Mohamed Saharan, le dirigeant du « Nation’s Thwahid Jaman ».
        On aurait donc laissez- faire ? Mais qui et pourquoi ?
        Loin de contribuer à faire la clarté, les rivalités au sein de l’élite politique allaient rendre les choses encore plus confuses en raison de l’approche électorale.
        Selon plusieurs membres du gouvernement le Président hostile au Premier Ministre était informé mais n’aurait rien fait. En voyage à l’étranger, il n’aurait pris aucune dispositions pratiques, oublié de réunir le Conseil National de sécurité, laissé vacant ses responsabilités en matière de défense. Quant au ministre de l’économie et homme dévoué aux américains Mangala Samaraweera, l’ancien président de centre gauche et chef de l’opposition Mahinda Rajapaksa, chercherait à exploiter la situation.

        Face aux interrogations et aux questions qui pleuvent ! Le Président et le Premier Ministre ont annoncé sans tarder la mise place d’une commission d’enquête. « Si vous voulez enterrer un problème, nommé une commission » avait l’habitude de dire Georges Clemenceau ! A la recherche d’un bouc émissaire et pour faire bonne mesure, le pouvoir a exigé la démission de l’Inspecteur General de Police (IGP), haut fonctionnaire pourtant sous la responsabilité du gouvernement.
        Inquiétude également perceptible chez leurs protecteurs américains pour qui le Sri Lanka géré comme une extension des Etats Unis est dirigé en fait depuis l’Ambassade des Etats-Unis avec la collaboration de US Aid, des Peacecorps au budget impressionnant, avec l’appui de l’Open Society de Georges Soros, d’ONG et de nombreuses fondations tentaculaires comme la société du Mont Pellerin[15]à laquelle appartient Ranil Wickremesinghe et qui s’héberge directement dans les bureaux du premier ministre.
        Auparavant, le massacre anti-Tamoul de 1977 du Sri Lanka soutenu par le parti de droite pour se maintenir au pouvoir mais voyez par vous-même :
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_anti-tamouls_(1977)

      • Ouf ! vous me rassurez. Un moment j’ai cru que Daech, c’était des musulmans passionnés par leur religion.
        Voyez un psychiatre quand même.

  2. Encore un coup maussade. Le terrorisme islamophobe fait des ravages. Ils tuent majoritairement des musulmans dans les pays à majorité musulmane et tuent majoritairement des non musulmans dans les pays à minorité musulmane pour augmenter l’islamophobie et au clash contre les musulmans.
    Faut pas nous prendre pour des cons. Vous êtes grillés les manipulateurs de l’ombre.

  3. Enfin un article sur le sujet ! Au fait les djihadistes se réclament de l’islam parce qu’ils sont musulmans. Ce n’est pas eux qui ont inventé le jihad. Jihad comme effort ou guerre sainte, “majeur” ou “mineur” tout ça vient du Coran et de Mahomet. C’est là le problème des musulmans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

L’économie iranienne asphyxiée un peu plus par les sanctions américaines

Une peinture murale, à l’effigie de la Première ministre néo-zélandaise, embellira bientôt Melbourne