in

Les jeunes du Fatah demandent la démission de Mahmoud Abbas

Ce ne sont pas seulement tous les autres partis palestiniens (FPLP, Hamas….) qui ont considéré ses condoléances au criminel de guerre comme une "humiliation" et une "trahison", mais aussi le Fatah.

Abbas a eu beau arrêter et emprisonner samedi un officier de police palestinien pour avoir rappelé les massacres commis sous les ordres de Peres, et avoir critiqué sur sa page facebook, son déplacement à Jérusalem — ville annexée illégalement par Israel, inaccessible aux autres Palestiniens de Cisjordanie et Gaza, et où sont démolies quotidiennement des maisons appartenant à des Palestiniens— il n’a pas réussi à faire taire la population.

Les étudiants du Fatah ont rappelé que celui qui vient de se déplacer aux funérailles de Peres, "ne prend pas la peine d’assister à celles des Palestiniens assassinés par Israel et se moque de la souffrance des Palestiniens emprisonnés dans les geôles de l’occupant".

Leurs critiques, ont-ils souligné s’adressent à Abbas en tant que dirigeant du Fatah, de l’OLP et président de l’autorité palestinienne.

En tant que dirigeant du Fatah, il a violé l’article 12 de ce parti "dont l’objectif est la libération complète de la Palestine et la fin de l’occupation économique, politique, militaire et culturelle".

En tant que dirigeant de l’OLP, il a "commis un crime contre le peuple palestinien en mettant le bourreau et la victime sur un pied d’égalité.

Et en tant que président de l’AP, il a fait "un geste absurde ne menant à un aucun progrès politique dans le futur", concluent les étudiants du Fatah qui demandent qu’il s’excuse et donne sa démission.

Source : Maan News Agency

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Palestine : Khaled Mecha’al sur un siège éjectable

L’ onéreuse dépense des Etats-Unis pour réaliser de fausses vidéos d’Al Qaïda