in

Les étudiants manifestent dans toute l’Algérie contre le 5e mandat de Bouteflika

Après les marches du week-end dernier, c’est désormais au tour des étudiants de manifester  contre le 5ème mandat de Bouteflika. Des manifestations ont lieu ce mardi dans plusieurs villes d’Algérie : Alger, Sétif, Djelfa, Ouargla, Médéa Bouira, Boumerdès, Béjaïa, Tizi-Ouzou (voir vidéo ci-dessous).

Face à cette contestation qui prend de plus en plus d’ampleur, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a réagi hier devant les députés. « Chacun a le droit de défendre ou d’être contre un autre candidat, mais le dernier mot revient aux urnes. L’élection présidentielle aura lieu dans moins de deux mois et c’est aux urnes de trancher cette question», a-t-il déclaré. Ce qui signifie clairement que la candidature de Bouteflika est maintenue.

Publicité

احتجاجات لطلبة كلية الحقوق بالجزائر العاصمة ضد العهدة الخامسة

احتجاجات لطلبة كلية الحقوق بالجزائر العاصمة ضد العهدة الخامسة

Publiée par El Djazairia One sur Mardi 26 février 2019

 

Publicité

مباشرة من مقر الولاية

Publiée par ‎مختار بولجنت‎ sur Mardi 26 février 2019

Publicité

 

 

Les étudiants de l’ENP et de l’EPAU ont brisé les cordons de police et se rejoignent. Ils commencent à marcher. Direction Bab Ezzouar

Publiée par Lila Bouchenaf sur Mardi 26 février 2019

من أمام جامعة طاهري محمد. #بشار

Publiée par ‎جام بني ونيف j'aime Bèni Ounif‎ sur Mardi 26 février 2019

#مباشرة #بجاية #جامعة_بجايةأساتذة وطلبة جامعة بجاية الأن يخرجون ضد العهدة الخامسة وللمطالبة بتغيير النظام.مسيرة سلمية حاشدة الأن من قطب تارڨة أوزمور نحو مقر الولاية ضد العهدة الخامسة وللمطالبة بتغيير النظام.الجميع رفعوا شعارات تطالب بالتغيير ورفض العهدة الخامسة وضرورة إحترام مؤسسات ودستور الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية.

Publiée par ‎بجاية كن المراقب Béjaia Sois l'observateur‎ sur Mardi 26 février 2019

 

Oran, les étudiants disent NON au 5eme mandat

Publiée par Akram El Kébir sur Mardi 26 février 2019

Publicité
Publicité
Publicité

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. il est temps que le système change .Ce n’est pas boutef en soi qui est décrié mais la mal vie avec un système qui est ménopausé qui ne décolle pas de la rente pétrolière tarie .Le chômage endémique des jeunes les pousse à la drogue et à la harga vu les horizons bouchés et la corruption qui gangrène toutes les sphères …………………avec tout ce cocktail il ne faut pas se voiler la face .
    A mon avis Boutef est bon à l’international mais en interne il faut une plus grosse pointure .

    • Le peuple Algérien ne veut plus de ce système pourris et de ces sbires !
      NON À BOUTEFLIKA !
      NON À OUYAHIYA !
      NON À GAYED SALAH !
      Algérie Libre Démocratique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Omar Benderra : quelques clés pour comprendre les manifestations du 22 février 2019 en Algérie

L’Alabama exécute un détenu musulman en lui refusant l’assistance d’un imam