in

L’émouvant récit de son pèlerinage à La Mecque par une actrice philippine

Submergée par l’émotion, l’actrice philippine d’origine australienne, Queenie Padilla, 26 ans, moins connue sous son vrai nom Kylie Nicole Sicangco Padilla, tente de mettre des mots sur le bonheur indicible que lui a procuré l’accomplissement du Hajj, le 5ème pilier de l’islam, en Terre sainte.

Convertie très jeune à l’islam, dix ans avant d’être projetée sous les feux de la rampe, elle est revenue totalement métamorphosée de ce grand voyage placé sous le signe de la fraternité lumineuse et de l’infinie dévotion.

Pleinement imprégnée de la ferveur religieuse qui règne à la Mecque et bouleversée par le rayonnement planétaire de l’islam, elle s’est livrée à cœur ouvert devant la caméra, en révélant notamment que sa carrière dans le show-business était désormais derrière elle.

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Chérie tu n’es qu’un calomniateur et qui plus est bien naïf. Tu crois vraiment les médias et leurs mensonges sur les pays musulmans. Tu n’as pas seulement calomnié sur un homme mais un gouvernement. j’espère pour toi qu’ils te pardonner tu et que tu n’auras pas à leur donner tes hissant le jour dernier. Sache que c’est le sort qui est réservé aux calomniateurs et si t’es hassanats ne suffiront pas alors ceux sur qui tu as parlé te donneront leurs mauvaises actions. Au lieu de croire comme un mouton les infos, as-tu vu de tes propres yeux le gouvernement saoudiens faire ce dont il est accusé. A vrai dire même les moutons sont plus intelligents que ça.

  2. Merci infiniment pour la vidéo,
    J’aimerais tant –même si je ne me fais pas beaucoup d’illusions-, que pour une fois ce fil sur une plateforme musulmane, avec cette vidéo par une musulmane et adressée à des musulmans, ne soit pas envahi par des gens au cœur scellé n’en ratant pas une, pour poster leurs désagréabletés habituelles. Ce n’est pas un fil à débat où ils auraient toute leur place, c’est un fil parlant de pèlerinage et de rapport au divin de croyants et c’est à des croyants qu’il s’adresse, merci.
    Deux témoignages sur le hadj m’ont marqué, celui d’une amie de la famille qui nous a avoué avoir passé plusieurs jours au début à éviter du regard la kaaba et à regarder par terre lors des prières à l’intérieur du haram avant de pouvoir enfin, lever les yeux et regarder la kaaba, un peu comme un enfant pris sur le fait et tout à fait incapable de soutenir le regard de l’adulte, celui de l’autorité… et le témoignage d’un homme aisé et dans une situation particulière lui évitant de passer par le tirage au sort et qui a donc eu l’occasions d’effectuer plusieurs pèlerinages de suite. La première année il n’a quasiment fait que pleurer tout le temps, ça descendait tout seul rien à faire, la deuxième année moins, celle d’après moins encore que la précédente, un peu comme s’il était d’année en année plus léger avec moins de lest sur le dos, comprenne qui voudra.
    Perso et je ne suis pas le seul, ça fait des années que je m’inscris au tirage au sort et toujours rien alors quand je lis au moindre écart des saouds, des gens qui ont parfaitement la possibilité de faire le pèlerinage depuis l’europe en particulier appeler au boycott du hadj qui n’a rien à voir avec le pouvoir en Arabie, j’ai juste… du mal à comprendre pareil aveuglement.

  3. Il aurait fallu lui demander quelle était sa sensation lorsqu’elle avait su que les dirigeants de l’Arabie Saoudite assassinent leurs sujets et coupent leurs corps à la scie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une ex-Miss Moscou, convertie à l’islam, épouse le roi de Malaisie

Royaume-Uni : le long calvaire d’un jeune syrien à l’école. Son agresseur, âgé de 16 ans, a été inculpé