in

Le super-prof marocain qui remet les enfants d’un village à l’école

Dans les zones rurales marocaines, le taux de scolarisation dépasse rarement les 50 %. Pour les enseignants mutés dans ces régions, exercer le métier d’instituteur devient un défi. C’est le cas de Hicham El Faquih. Affecté en septembre 2017 dans le petit village de Tafsast, dans le nord du Maroc, il a décidé de prendre les choses en main et d’égayer le quotidien de ses élèves.

Publicité
Publicité
Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Rencontre avec l’acteur Slimane Dazi, auteur du livre « Indigène de la nation »

Des Allemands musulmans et juifs traversent Berlin à vélo contre la haine et la violence raciste