in

Le Qatar relance une campagne appelant les touristes occidentaux à la décence vestimentaire

Il est certaines maximes, sur lesquelles le temps n’a pas d’emprise, qu’il est bon de rappeler aux touristes occidentaux, avides de dépaysement, mais reconnaissables entre mille à leur fâcheuse propension à se croire à l’étranger en terrain conquis et à se vêtir comme bon leur semble : "A Rome, fais comme les Romains !".

Le Qatar, l’une des destinations phares de l’évasion haut de gamme du golfe Persique, où tout n’est que luxe, calme, et volupté pour le gotha mondial qui vient s’y ressourcer ou s’y étourdir, en prenant toujours plus de libertés avec les us et coutumes locaux, avait vu fleurir dans son paysage urbain, en 2012, une grande campagne de sensibilisation aux codes vestimentaires en vigueur dans cette partie du monde.

Elaborée par la Qatarie, Najla Al Mahmoud, et soutenue par un groupe de femmes soucieuses de la préservation de leur culture et des valeurs intrinsèques de l’islam, cette action de communication aspirait à éveiller les consciences des touristes et expatriés, en proie à l’insouciance qui fait perdre tout sens de la mesure et de la décence, pour les exhorter à respecter leur terre de villégiature et sa population, à défaut de se respecter eux-mêmes…

Bien que très explicite et unanimement approuvée par les Qataris, dont le mécontentement n’a cessé de grandir à mesure que les comportements et accoutrements des Occidentaux se sont montrés toujours plus impudiques et offensants, cette campagne n’a pas eu toutefois l’impact escompté, contraignant les autorités de l’émirat à faire une piqûre de rappel, et ce dès le mois de juin, avant la traditionnelle transhumance estivale.

"Nous ne voulons pas que nos enfants soient exposés à ça et en tirent un enseignement, c'est pourquoi nous avons relancé la campagne", clame haut et fort Nasser Al Maliki,  responsable des relations publiques au site Gulf News. 

Rebaptisée « Reflect your Respect », la nouvelle campagne d'affichage met en exergue un slogan d’une clarté limpide et facilement compréhensible dans toutes les langues, sauf pour certains touristes irréductibles qui poussent l’obscénité jusqu’à continuer de sortir dénudés, uniquement drapés dans le souverain mépris à l’égard de principes qui sont gravés dans le marbre de la Constitution du Qatar. En effet, comme le stipule l’article 57 de leur éden paradisiaque : "respecter l'ordre public et la morale, en observant les traditions nationales ainsi que les coutumes établies, est un devoir pour tous ceux qui résident dans l'État du Qatar ou entrent sur son territoire".

Signe des temps décadents, l’adage « autre pays, autres mœurs » risque fort, hélas, de prêcher une fois encore dans le désert, surtout quand il est devenu l’oasis aseptisée à la mode de la jet-set internationale…

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Australie : un collège catholique congédie deux enseignantes stagiaires en raison de leur voile

Canada: le Conseil national des musulmans porte plainte pour diffamation contre le Premier ministre