in

Le prophète Mohammed (SAW)

On sait peu de chose de l’histoire du Prophète de l’islam avant sa révélation. Né à La Mecque vers 570, Muhammad appartenait à une importante tribu de commerçants : les Quraysh. Il a perdu son père et sa mère peu après sa naissance et a donc du se débrouiller tout seul. Il aurait d’abord été berger, puis fut embauché par une riche veuve appelée Khadija pour conduire des caravanes. La Mecque, où vivait Muhammad, était alors un grand centre commercial et religieux et l’on venait de partout pour y faire des affaires et pour adorer l’une des trois cent soixante idoles qu’aurait compté la ville à l’époque. Après quelques années, Khadija, tombée amoureuse de Muhammad, le demanda en mariage. Il accepta malgré leur grande différence d’âge (il avait alors vingt-cinq ans et elle quarante !)

A cette époque, lorsqu’il ne travaillait pas, Muhammad avait pour habitude de se retirer dans le désert ou dans une grotte pour méditer. Un jour, vers l’an 610 de notre ère, dans une caverne d’une montagne proche de La Mecque, l’archange Gabriel (Djibril en arabe) lui est apparu. Il lui annonce alors que lui serait révélée la parole de Dieu. Muhammad devra attendre ensuite deux longues années avant que, vers l’an 612 de notre ère, ne reprennent les révélations pour ne plus jamais s’arrêter jusqu’à sa mort en 632. Après avoir raconté ce qui lui était arrivé, sa femme et ses amis proches l’ont tout de suite soutenu, rejoints par quelques Mecquois, ceux de conditions modestes, séduits par la parole de Dieu qui prenait la défense des plus démunis. Au début, les grandes tribus de La Mecque regardaient ces nouveaux « illuminés » avec étonnement voir avec amusement.

Vers 620, Muhammad perdit en même temps sa femme Khadija et son oncle Abu Talib. Ce dernier était alors à la tête du clan de Hâshim, d’où était issu Muhammad, et son remplaçant, Abu Lahab, était pour sa part l’un des plus grands ennemis de Muhammad. C’est à ce moment que commence une véritable persécution des premiers musulmans (en arabe « muslimûn », ceux qui remettent leur âme à Dieu.) Muhammad et les siens vont alors entrer en contact avec la ville de Yathrib (la future Médine) à 350 km au nord de La Mecque, et leur demander l’asile. En juillet 622, commence alors l’hégire (en arabe « hidjira », émigration) et c’est avec une petite centaine de ses nouveaux fidèles que Muhammad va gagner la ville de Médine vers le mois de septembre. Une fois sur place, il est pris comme arbitre dans le conflit qui oppose les deux tribus rivales de Médine. C’est à cette occasion que le Prophète va révéler de grande qualité de meneur d’hommes et c’est sous son autorité que les Médinois vont lancer plusieurs attaques contre les caravanes de La Mecque. Muhammad remporte plusieurs victoires décisives et pendant ce temps, continue régulièrement à réciter la parole de Dieu.

Devenu très puissant, il finit par faire plier les grandes tribus de La Mecque qui vont d’abord accepter qu’il s’y rende en pèlerinage pour finalement se rendre à son autorité vers l’an 630 de notre ère. Deux ans plus tard, vers l’âge de soixante ans, Muhammad malade allait rapidement trouver la mort, laissant derrière lui quatre filles et de beaux problèmes de succession en perspective…

Notes

&

&

&

&

&

&

&

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le principe de ’lecture totale’ du Coran

Portrait du cheikh Missoum Abdelmadjid CHAOUI