in ,

Le calendrier islamique

Si notre calendrier, celui sur lequel se base l’occident, est fondé sur le cycle du soleil, celui de l’islam est, pour sa part, fondé sur le cycle lunaire. La grande différence, c’est que les années lunaires sont plus courtes (354 ou 355 jours) et si elles contiennent le même nombre de mois, ceux-ci ne comptent que 29 ou 30 jours. Les semaines comptent également 7 jours mais le plus important jour de la semaine est le vendredi (yawm al-jum’a, « le jour de l’assemblée »), c’est le jour où les croyants se rassemblent dans la grande mosquée pour prier ensemble sous la conduite de l’imam, lors de la prière de midi. Durant ce moment, toute activité professionnelle est théoriquement interdite.

Une autre grande différence concerne l’an 00. Pour les musulmans, la naissance de Jésus Christ n’a jamais été considérée comme le début d’une ère nouvelle, c’est pourquoi ils ont commencé à compter les années à partir de l’année d’exil de Muhammad à Médine, en 622 de notre ère.

 

Notes

 

Du temps de Muhammad, le calendrier des Arabes se basait sur l’année de l’éléphant, en souvenir d’une guerre remportée par les Mecquois sur une armée venue de la ville rivale de Sana (Yémen) en tête de laquelle marchait un éléphant. L’histoire veut que ce soit Dieu qui envoya alors des oiseaux armés de pierres pour sauver les habitants de la Mecque.

C’est le calife Umar (644) qui a décidé de fixer le début de l’ère islamique au 16 juillet 622 de notre ère (date présumée du début de l’Hégire de Muhammad vers Médine.) et donc, le 16 juillet 622 est pour les musulmans du monde le vendredi premier muharram de l’an 00 de l’ère de l’islam.

 

Voici le nom des douze mois du calendrier islamique :

 

muharram (muharram signifie « sacré », c’était le mois pendant lequel pillage et guerre étaient interdits)

safar

rabî’l-awwal (les termes rabî signifient « automne »)

rabî th-thânî

jumâdâ l-ûlâ

jûmâdâ th-thâniyâ

rajab

sha’bân

râmâdhân ( signifie « chaleur » c’est le mois de jeûne)

shawwâl

dhû-l-qa’da

dhu l-hijja (hajj signifie « pèlerinage »)

 

 

Le calendrier lunaire a pour avantage comme les croyants de détacher les mois des saisons. Ainsi par rapport au calendrier solaire, la même date va observer un décalage à rebours. Par exemple, si en 1999, le premier ramadan a lieu le dix décembre de notre calendrier, en 2000, il aura lieu le ? ? ? ? De même , le premier ramadan mettra trente deux ans et demi pour retomber un dix décembre.

 

Règle de conversion entre le calendrier grégorien (G), suivi en Occident et le calendrier hégirien (H) :

G=H+622-(H/33)

H=G-622+[(G-622)/32]

Ainsi, pour convertir l’an 2000 en occident :

H=2000-622+[(2000-622)/32]=1421ème année depuis l’Hégire de Muhammad vers Médine.

 

« Oui, le nombre des mois, pour Dieu,

est de douze mois inscrits dans le livre de Dieu,

le jour où il créa les cieux et la terre.

Quatre d’entre eux sont sacrés.

Telle est la Religion immuable.

Ne vous faites pas tort à vous-mêmes durant ce temps. »

 

Sourate 9- verset 36

 

« C’est lui qui a fait du soleil une clarté

et de la lune, une lumière.

Il en a déterminé les phases afin que vous connaissiez

le nombre des années et le calcul du temps. »

 

Sourate 10- verset 5

Le calendrier islamique connaît deux grandes fêtes pour tout les musulmans :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le principe de ’lecture totale’ du Coran

Portrait du cheikh Missoum Abdelmadjid CHAOUI