in

Le parquet de New-York ordonne l’incarcération de DSK

Le refus du parquet de New-York d’accorder à DSK une mise en liberté sous caution, moyennant 1 millions de dollars, conclut une journée rythmée par de nombreux rebondissements.

Arguant du fait qu’elle est « un juge juste », mais craignant un remake à la Polanski, la juge, issue d’une grande lignée de juristes, a donc tranché, ordonnant l’incarcération du directeur général du FMI, tout en précisant que les rapports des experts corroborent les accusations proférées contre un Dominique Strauss-Kahn très abattu, presque hagard, qui dormira ce soir en prison. Une nouvelle audience est programmée ce vendredi.

Alors que son avocat, ténor du barreau américain, a indiqué que DSK niait tout en bloc, le parquet a affirmé enquêter sur une autre affaire de mœurs le concernant, une information officielle qui bat en brèche la thèse fumeuse du complot avancée en France par sa garde rapprochée socialiste, les Cambadélis, Manuel Valls et consorts…, ceux-là mêmes qui sont si prompts habituellement à clouer au pilori les voix conspirationnistes qui osent faire entendre leurs doutes au sujet d’une toute autre affaire : le 11 septembre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DSK : des griffures sur le torse accablantes

« Nous avons marché dans la rue devant les policiers, sans nous faire interpeller »