in

Le Maroc ne criminalisera pas le viol conjugal

Pomme de discorde au sein du gouvernement marocain, chapeauté par Abdel-Ilah Benkirane, le dirigeant du Parti de la Justice et du Développement, le projet de loi sur le viol conjugal, deux fois remis sur le tapis en l’espace d’un an après moult tergiversations, et à nouveau reporté à des calendes grecques, s’est heurté de plein fouet à de sérieuses résistances internes, peu enclines à criminaliser un secret d’alcôve délictueux.

Cet abus de pouvoir, sexuel et psychologique, qui se passe derrière les portes closes de l’intimité des foyers des deux côtés de la méditerranée, ne tombera pas sous le coup de la loi au Maroc, comme le précise le quotidien Akhbar Al Yaoum, qui rapporte qu’il ne serait plus inscrit à l’agenda du pouvoir exécutif, alors même qu’il ne manquait plus que le feu vert du chef du gouvernement pour qu’il franchisse le seuil du Parlement et soit soumis à délibération.

Le projet de loi qui fâche, portant sur une violence dans la sphère privée qui dérange et crée des dissensions intestines, a été confié à un comité interministériel qui a vainement planché sur son élaboration, aucun angle de traitement lié à son caractère hautement répréhensible ne faisant l’unanimité. Le viol conjugal est-il voué à n’être qu’un projet de loi éternellement à l’étude, faute de consensus pour sanctionner ses auteurs à la hauteur du crime reproché?

On peut le supposer, alors qu’un acte crapuleux lui a volé la priorité, ne souffrant, lui, aucun débat : il s’agit du vol entre époux qui fera encourir au mari, dilapidateur des biens de sa moitié, de trois mois à deux ans de prison ferme.

Entre le viol et le vol qui ne font qu’une seule et même victime, la femme, l’épouse et la mère, il y a bien plus qu’une seule lettre qui sépare ces deux crimes abjects, mais l’un semble plus facilement condamnable que l’autre dans le royaume de l’Atlas, sans oser imaginer que le premier serait plus tolérable que le second…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Médine viendra chanter pour FREE PALESTINE samedi !

L’islamophobie touche également les hommes