in

Le garde du corps de Chalghoumi se tire dessus par erreur

C'est le journal Le Parisien qui révèle l'affaire. L'histoire, malgré la gravité, va en faire rire plus d'un. Selon le quotidien, jeudi 29 janvier au matin, un fonctionnaire rattaché au service de la protection d'Hassan Chalghoumi, l'imam préféré des médias mais honni par la majorité de la communauté musulmane se serait tiré dessus par accident !

Les faits sont survenus alors que le fonctionnaire se trouvait sur le parking du commissariat de Drancy (93). Selon les informations dont disposent nos confrères du Parisien, il aurait actionné par erreur son pistolet-mitrailleur MP5, qui se trouvait dans un sac, avant de se tirer une balle dans la cuisse

Rapidement pris en charge par les secours, il a été évacué vers l'hôpital le plus proche mais ses jours ne sont pas en danger. « La balle a traversé la jambe sans toucher l'artère, confie une source proche de l'affaire. Il semble que le tir soit parti alors qu'il n'avait pas enclenché le cran de sûreté de son arme ». Ce matin, sur les réseaux sociaux, ils étaient plusieurs à revenir sur cette affaire rocambolesque. Hassan Chalghoumi est régulièrement raillé par les internautes. En plus de son positionnement politique (on lui reproche sa proximité avec le pouvoir, en plus d'être un carriériste); il est souvent traité "d'idiot". 

L'imam de Drancy, arrivé pourtant en France en 1996 de Tunisie, excelle dans son incapacité à s'exprimer dans un français correct. "Il est censé représenter les musulmans de France et il comprend à moitié les questions des journalistes", peste Mourad.

"Juste après l'attentat contre Charlie Hebdo, Hassan Chalghoumi avait déclaré qu'il était "triste pour Charles et sa famille", prenant le journal satirique pour une famille à part entière !", rappelle de son côté Myriam, qui aimerait "voir d'autres personnes que lui à la télé". "Il nous fout la honte", lâche-t-elle. "Ils l'ont bien recruté ce fonctionnaire. L'imam et lui doivent bien s'entendre !", raille de son côté Abdelkrim.

Nadir Dendoune

Source : Le Courrier de l'Atlas 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les premiers fruits amers de l’unité nationale : Guerres, peurs, humiliation, mises sous surveillance

Réquisition de prison ferme pour le milicien LDJ Steve Bismuth