in

Le dessinateur suisse Chappatte témoigne de l’horreur de Gaza dans une BD

De retour de Gaza, Chappatte a utilisé son mode d’expression de prédilection, la BD, pour illustrer le crime contre l’humanité dont a été victime la population civile. Ou comment un dessinateur devient un vrai reporter de guerre, dénonçant à travers la force évocatrice et narratrice d’une BD un génocide contemporain.

Son reportage est à voir et à lire sur le site du Temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’ultra islamophobe , Geert Wilders, renvoyé à la « case départ »

Arabie saoudite : Saint Valentin sous étroite surveillance