in

Le clip de campagne d’Abdelaziz Bouteflika déclenche une cascade de réactions

Rien de tel qu’un petit clip promotionnel ou plutôt de propagande pour se refaire la cerise, faire avaler de grosses couleuvres au bon peuple et tenter de faire taire la clameur de contestation citoyenne qui monte dans la rue et les réseaux sociaux, le revenant Abdelaziz Bouteflika, soutenu à bout de bras par ceux qui ont intérêt à ce que sa longévité présidentielle soit éternelle, a donné le coup d’envoi de sa campagne dans un film à sa gloire de 55 secondes, véritable carte postale de l’Algérie qui affiche, elle, une santé éclatante…

Appelés à glisser le bon bulletin dans les urnes en reconduisant sur son trône, pour son quatrième mandat consécutif, un président de 77 ans qui n’est plus que l’ombre de lui-même, les électeurs algériens sont exhortés à « rester soudés et à faire le bon choix » dans ce tour d’horizon panoramique alternant des vues d’Alger, de monuments, avec l’image d’une petit fille algérienne, des Fennec en liesse après avoir obtenu leur visa pour la Coupe du Monde au Brésil, et de Bouteflika lui-même qui n’y apparaît pas qu’en subliminal.

Diffusé sur Facebook, le clip intitulé « Construire aujourd’hui l’Algérie de demain » a produit son petit effet, générant pas moins de 2 000 commentaires, et parmi eux, le quotidien El Watan, qui a reconnu la musique du film « Intouchables », a osé faire un parallèle très politiquement incorrect entre le handicap du premier rôle interprété par François Cluzet et l’état de santé du fantôme d’Alger.

Clip contre clip, c’est tout naturellement en paroles et en musique que le rappeur algérien, Lofti Double Kanon, a fissuré cette belle vitrine de l’Algérie qui construit, qui entreprend, qui se projette dans l’avenir en souriant, pour dénoncer une autre réalité, nettement moins idyllique sous le titre qui ne fait pas rêver : « Kleouha », « Ils ont mangé l’Algérie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un racisme à peine voilé (documentaire)

Lionel Messi et Cristiano Ronaldo soutiennent la cause des enfants syriens