in

Le CFCM porte plainte contre Jean-François Copé pour diffamation

« Le pain au chocolat » de Jean-François Copé se voulait sciemment indigeste pour galvaniser son électorat, mais il est resté sur l’estomac non seulement d’une partie des caciques de l’UMP, et également de tous ceux, musulmans ou non, de gauche comme de droite, qui aspirent à la concorde nationale, et rêveraient que l'on redonne ses lettres de noblesse à l'exercice de la politique, si tant est que cela soit encore possible dans la France de l'après-Sarkozy

Le Conseil Français du Culte Musulman considère, à son tour, que cette nouvelle saillie verbale infâme d’un leader Umpiste, qui s’enfonce dans les abîmes de la démogogie de caniveau, encourage l'«islamophobie», et a annoncé jeudi qu’il portait plainte pour diffamation contre l'auteur de cette diabolisation de trop de l'islam et de ses fidèles.

Dans un communiqué transmis à l’AFP, Abdallah Zekri, président de l’observatoire national contre l’islamophobie au CFCM a expliqué avoir décidé cette initiative pour protester contre ces «propos et discours diffamatoires à l'égard de tous les Français de confession musulmane».

L’avocate mandatée par le CFCM, Me Khadija Aoudia, a indiqué  avoir déposé plainte jeudi en fin de journée à Nîmes. Le parquet de Nîmes a expliqué ne pas en avoir été informé à ce stade. «Nous avons ressenti l’histoire du petit pain au chocolat de M. Copé comme une atteinte à la dignité des Français musulmans et donc une atteinte aux valeurs républicaines», selon Abdallah Zekri.

Il juge que «Jean-François Copé se moque des valeurs républicaines qui honorent notre pays» et estime que le secrétaire général de l’UMP«nous conte l’histoire d’un pain au chocolat volé pour conserver son poste». Selon le texte de la plainte transmis à l’AFP, les «propos stigmatisants» de Jean-François Copé «portent nécessairement atteinte à l’honneur et à la dignité de la communauté musulmane».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une petite église de campagne deviendra-t-elle mosquée ?

“Les islamistes attaquent un militant du Front national”