in ,

La France et le fait musulman

La France est en contact avec l’Islam depuis un millénaire avec le début des croisades en terre sainte (1095); en contact effectif et direct depuis six siècles avec la conquête du Sénégal et de l’Afrique occidentale, 1510, et le traité des capitulations avec l’Empire ottoman, en 1536.

Une présence si ancrée que la France a rêvé un jour de se proclamer «Califat d’Occident» par opposition au «Califat d’Orient» de la Turquie, en raison de sa présence sur de vastes étendues des terres musulmanes sous son emprise et le Maréchal Hubert Lyautey s’est rêvé «Maréchal de l’Islam». Mais c’était sans compter sur le rappel à l’ordre du Royaume-Uni, faisant valoir ses créances sur ce titre en raison de sa possession de «l’Empire des Indes», dont la population surpassait la totalité des possessions musulmanes de l’Empire français.

Mais curieusement, la France n’a jamais songé à appliquer la Loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat, dite loi sur la laïcité, à ses départements et territoires d’outre-mer (DOM-TOM). En Algérie, son plus grand département musulman de l’époque coloniale, elle a maintenu le code de l’indigénat et en Afrique Occidentale la gestion de l’Islam s’est faite en collaboration avec les chefferies traditionnelles et les confréries (Mourides, Tidjanes etc..)

La France, une terre des paradoxes : pour la vérité historique, il n’est pas indifférent de noter que la France, pays de la laïcité, a instauré la mention de la religion sur les cartes d’identité des pays sous son mandat en Syrie et au Liban, et institué le «confessionnalisme politique» au Liban, c’est-à-dire la répartition des pouvoirs et des charges publiques en fonction de l’appartenance religieuse de l’impétrant.

Publicité

La France, premier pays européen par l’importance de sa communauté musulmane.

Premier pays européen par l’importance de sa communauté musulmane, la France est aussi, proportionnellement à sa superficie et à sa population, le plus important foyer musulman du monde occidental. Mais, corollairement, la communauté arabo-musulmane constitue le «premier groupement ethnico-identitaire d‘importance sédimenté hors de la sphère européo- centriste et judéo-chrétienne.

En cinquante ans, le panorama s’est considérablement modifié. Avec près de sept millions de musulmans, dont 2,5 de nationalité française, elle compte davantage de musulmans que pas moins de huit pays membres de la Ligue Arabe (Liban, Koweït, Qatar, Bahreïn, Emirats Arabes Unis, Palestine, Iles Comores et Djibouti). Elle pourrait, à ce titre, justifier d’une adhésion à l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), le forum politique panislamique regroupant 53 Etats de divers continents ou à tout le moins disposer d’un siège d’observateur. En comparaison, pour une superficie de 9,8 millions de km² et une population de 328 millions d’habitants, les Etats Unis comptent près de 12 millions de musulmans.

Selon Pew Research Center, un institut américain spécialisé dans l’étude de la démographie religieuse, les musulmans pourraient représenter entre 7,4% et 14% de la population européenne à l’horizon 2050, contre 4, 9% en 2016. Pew estimé à 53 % le taux de musulmans parmi les migrants arrivés entre 2010 et 2016 en Europe, sur un périmètre comprenant en outre le Royaume Uni, la Norvège et la Suisse.

Le complexe du judéocide hitlérien et la tétanie du débat public en France

Le fait juif est sanctuarisé en France qui permet à un intellectuel compulsif de dénigrer la composition chromatique de l’équipe de France de football «black, black, black risée du monde» (Alain Finkielkraut), sans que cela nuise à son élection à l’Académie Française ; et à un quidam d’être ostracisé ad vitam pour avoir pointé le fait que les chefs de file du néo-conservatisme américain sont des juifs américains pro-israéliens. La souillure est telle que la prosternation permanente de la classe politico- médiatique devant les oukazes du judaïsme institutionnel a conduit le CRIF, un organisme communautaire, à s’arroger le droit de décerner des brevets d’honorabilité et de civisme aux élus de la nation, une outrecuidance qui constitue une négation des principes de la République.

Publicité

Loin d’aseptiser le débat public de tout relent antisémite, le zèle manifesté par les pouvoirs publics à l’encontre de toute critique de la politique israélienne, au prétexte de combattre l’antisémitisme, tend à accentuer le sentiment d’impunité des sympathisants de la cause israélienne. Substituer l’antisémitisme récurrent de la société française à une arabo-phobie et une islamophobie revient à troquer un mal par un autre mal, sans pour autant éradiquer le mal originel : la phobie. Ni les racines du mal.

Une politique de courte de vue. Sauf à considérer que l’arabe et le musulman constituent un «bouc émissaire idéal», un groupe pas nécessairement coupable, mais dont la culpabilité peut s’acter sans dommage pour le corps social. Un défouloir en somme pour occulter les turpitudes et les vraies responsabilités.

Les mots ont un sens et ne constituent en aucun cas un enchaînement de paroles verbales et le langage un marqueur d’identité culturelle. Il signe l’adhésion du locuteur à une idéologie. La sagesse commande, sur un sujet aussi passionnel, un discours de vérité: l’antisémitisme, résiduel en France, a existé bien avant l’arrivée des Arabes et des musulmans en France et ses épisodes, douloureux, sont connus de tous. L’histoire en est témoin de l’affaire Dreyfus, au XIX ème siècle, (du nom de cet officier français de confession juive, condamné pour haute trahison, à l’indignité et au bannissement en raison de sa religion), à la collaboration du régime de Vichy avec l’Allemagne nazie.

Et La pédagogie de faire un usage approprié des termes de stigmatisation et de ne pas réserver l’exclusivité de l’usage du terme antisémite aux seuls juifs ou israéliens, en ce que l’antisémitisme englobe les descendants de enfants de Sem, (un des trois enfants de Noé), c’est à dire les Arabes et les Israéliens, les Juifs comme les musulmans, comme les chrétiens arabes.

Publicité

Plus judicieux donc de lui substituer les termes appropriés de judéo-phobie, d’arabo-phobie, de négro-phobie, d’islamophobie … etc…

Il en est de même du qualificatif «Juifs de France», une grave entorse au principe de laïcité d’un pays unique au monde à s’en prévaloir, et qui induit par contrecoup la désignation sur une base religieuse des diverses composantes de la population française (catholiques de France, protestants de France, musulmans de France, laïcs de France, païens de France, et partant une ghettoïsation de la population, alors que la citoyenneté devrait être le ciment commun des Français.

Dans ce même ordre idée, il convient de bannir le terme Shoah, qui signifie catastrophe en ce que le génocide hitlérien n’a jamais résulté d’une catastrophe naturelle mais d’une volonté délibérée des hommes. De la même manière, magnifier Adolphe Thiers, le boucher de la Commune, mais criminaliser Maximilien de Robespierre, l’instaurateur de «La Terreur» relève de la casuistique propice à la confusion mentale.

La dévalorisation de l’enseignement de la langue arabe et la promotion d’un Islam d’inspiration wahhabite au détriment d’un Islam consulaire

Une autre racine du mal réside dans la dévalorisation de l’enseignement de la langue arabe en France, parallèlement à la promotion d’un islam d’inspiration wahhabite au détriment d’un islam consulaire. Depuis la décennie 1990, l’on dénombre plus qu’un seul Lycée dispensant cette langue dans la région parisienne, le Lycée Voltaire, dans le 10 me arrondissement de Paris.

En contrechamps, cent quatre-vingt (180) milliards de dollars de capitalisation boursière des grandes fortunes françaises se sont volatilisés lors du krach boursier américain de 2008 du fait de leurs placements dans des fonds spéculatifs (Maddof and Co) et 100 milliards d’euros prennent annuellement le chemin des paradis fiscaux, soit l’équivalent du budget de l’éducation nationale. Un pactole soustrait ainsi à la formation pédagogique citoyenne, à la création d’emplois, à la réduction du chômage endémique et à la fluidité sociale. Des éléments qui constituent autant de contre-feux à la frustration sociale et au prosélytisme religieux. En un mot à la tentation intégriste

La réduction de l’enseignement officiel de la langue arabe a conduit bon nombre de Français d’origine arabe à se réfugier dans les mosquées, les instituts islamiques et les écoles coraniques pour l’apprentissage de leur langue maternelle et la «réappropriation de la culture d’origine» par l’acquisition du savoir de la religion musulmane. Conséquence de cet ostracisme la Mosquée et les clubs de sports sont devenus le refuge ultime des «ostracisés».

Facteur d’amplification des thèses intégristes, le bloc atlantiste au paroxysme de la guerre froide soviéto-américaine a favorisé la promotion d’un Islam d’inspiration wahhabite, au détriment d’un Islam consulaire en prenant fait et cause pour Saïd Ramadan, chef de la branche égyptienne des Frères Musulmans contre son rival syrien, Issam al Attar, lequel soutenait que l’Europe doit être un «point de passage» et non d’ancrage», qu’il convenait d’observer les lois du pays hôte quitte à en tirer profit de l’expérience occidentale pour en faire bénéficier les pays d’origine. La thèse de Saïd Ramadan a triomphé car elle était conforme à la stratégie atlantiste en ce qu’elle visait à freiner l’adhésion des travailleurs immigrés aux structures revendicatives anti-capitalistes (parti communiste, syndicats ouvriers)

Une stratégie d’évitement pédagogique

Le carnage de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, a fait l’effet d’un électrochoc tragique et induit une réflexion de la France sur elle-même, en ce que ce crime odieux est la résultante d’un télescopage tragique d’une double fuite:

– La fuite de la République

– La fuite des paumés de l’Islam

L’histoire d’un pays est l’ADN de sa nation. Il serait absolument contre-productif d’en occulter les faits, si hideux soient-ils, sous peine de falsification et partant de mystification et de fabulation. Là réside la racine du mal. Dans cette stratégie d’évitement pédagogique qui fait que l’enseignement de l’histoire est biaisé et vise à magnifier les pages glorieuses et à en gommer les pages hideuses.

Enseigner à minima l’épisode de la répression sanglante de la commune de Pairs 1870, œuvre de la République, mais magnifier la Révolution française (contre la Monarchie), malgré l’épouvantable séquence de «La Terreur» est immanquablement générateur d’un état d’autosatisfaction permanente, d’un état de lévitation intellectuelle contre-productif. Un enseignement générateur de chauvinisme en ce que «la Commune de Paris» (17.000 tués, 43.522 arrestations et déportation, dont la légendaire Louise Michel), exaltait l’esprit de la résistance et le refus de la capitulation.

Levons l’ambiguïté : L’Islam n’a pas conquis la France, c’est la France qui s’est lancée à la conquête des pays arabes et africains majoritairement musulmans. L’Islam n’est donc pas un produit du terroir français, à l‘instar du christianisme, mais la conséquence résiduelle du reflux d’empire. Le produit dérivé de la turgescence coloniale française et de son excroissance ultra marine.

Sans colonisation, point de «burnous à faire suer», ni de «bougnoule», ni «y a bon banania», ni de «chairs à canon». Pas de «bicot», ni de «ratonnades», ni de «délits de faciès», pas de «Code de l’indigénat» ni de «Code noir», pas plus que de «Venus callipyge», ni «Sétif», ni «Thiaroye», ni «Sanaga», encore moins de «territoires perdus de la République».

Et point d’Islam, à tout le moins dans cette densité. «Le beurre l’argent du beurre en plus du sourire de la crémière», cela relève de la fable. Ou d’un merveilleux contes de fée. De même que le «fardeau de l’homme banc et sa charge d’aînesse», un alibi destiné à masquer la mégalomanie prédatrice.

La montée en puissance des «rented negroes» à la faveur de l’élection paradoxale de Nicolas Sarkozy.

Fait symptomatique, Nicolas Sarkozy a fondé sa campagne présidentielle sur une thématique xénophobe, -du Karcher pour nettoyer les banlieues aux «moutons que l’on égorge dans les baignoires»- triomphant de sa rivale socialiste Ségolène Royal, infiniment plus civique, paradoxalement, grâce à l’important apport de voix de la communauté arabo- musulmane, en dépit de sa stigmatisation du basané. Un fait symptomatique du phénomène de désorientation qui frappe la communauté arabo-musulmane de France.

En superposition à une représentativité atone, aphone et gérontocratiques de l’Islam de France, -aux antipodes du bouillonnement intellectuel de la communauté arabo-musulmane-, le triomphe électoral du «sang mêlé», fossoyeur de la politique arabe de la France, marque la primauté de la stratégie de survie individualiste et erratique, des membres de cette communauté sur une approche collective de ses intérêts généraux. Une tendance qui explique la floraison de ce que la sociologie américaine qualifie de «Rented Negroes» et de «Native Informant».

«Rented Negroes» désigne les afro-américains qui monopolisent le paysage médiatique pour donner un visage noir à une opinion de blanc et le «Native Informant» assure une fonction «d’informateur indigène» nullement représentatif, sa légitimité étant uniquement médiatique.

Le «Native Informant» est une figure qui accapare la parole d’une communauté spécifique sans en être représentatif. Le discours plait à son auditoire dominant. C’est le cas de l’Imam de la mosquée de Drancy Hassan Chalghoumi ou de Mohamad Sifaoui pour le contre-terrorisme ou encore les bi nationaux franc- syriens qui ont cautionné la guerre de prédation économique du monde arabe par l’Otan (Libye, Syrie), notamment Bourhane Ghalioune et Basma Kodmani.

Le cas Libyen: un parfait cas de psychiatrie exacerbée.

Contrairement aux usages, Nicolas Sarkozy a fait acte de candidature à la magistrature suprême non depuis sa ville cossu et huppée Neuilly, mais depuis Herzliyya, en Israël, revendiquant haut et fort et son philo-sionisme assumé et son arabo-phobie avérée.

Sans craindre la contradiction, il instrumentalisera comme repoussoir ces «musulmans qui égorgent les moutons dans les baignoires» et prendra pour ami un prince arabe et musulman dont il appréciera fort bien les baignoires réceptacles de moutons égorgées: L’Emir du Qatar, Hamad Ben Khalifa Al Thani, qui sera, paradoxalement, la caution arabe du plus pro israélien des dirigeants français et son partenaire dans la destruction des pays arabes, Libye en tête, dont le dirigeant Mouammar Kadhafi avait abondé la trésorerie de campagne de son futur bourreau.

Epilogue de cette tragique démence: Kadhafi sera mis à mort par une horde sanguinaire sous le contrôle des forces spéciales françaises, Hamad destitué un an après, Nicolas Sarkozy, désavoué par le peuple et mis sous contrôle judiciaire pour «corruption passive» en rapport avec le financement libyen de sa campagne électorale présidentielle.

Sous Sarkozy, la diversité a été un leurre, en ce qu’elle a occulté le débat sur la promotion de l’égalité, qui se doit d’être le combat majeur de la société française, un pays qui a érigé le racisme institutionnel en mode de gouvernement.

Rachida Dati, Rama Yade, Fadela Amara n’ont pas été des symboles de la diversité. Elles ont représenté la diversité selon le schéma sarkozyste dans ce qu’il a de plus clinquant et superficiel. Elles ont cautionné les lois les plus répressives de la République, alors que de par leur origine, elles auraient dû se souvenir que la répression n’est pas la panacée et que la prévention et non la répression aurait dû guider leur démarche.

Ces nouvelles promues se sont révélées être un gadget exotique visant à masquer une xénophobie d’État, comme en témoignent les rodomontades de Nicolas Sarkozy et la création d’un Ministère de l’Identité nationale et de l’Intégration. Fadela Amara, qui rejetait haut et fort toute sujétion à la tête de son mouvement «Ni putes, ni soumises», s’est révélée être très soumise aux sirènes du pouvoir de droite, quand bien même elle a trouvé «dégueulasse» le test ADN sur les postulants à la migration en France. Il est des faiblesses coupables voire mortelles. Il en a été de même pour Faudel, le chantre du Raï, carbonisé pour sarkozysme aigu, ainsi que de Yamnina Benguigi sous François Hollande et Myriam El Khoumri, carbonisée, elle, par une loi scélérate qui porte à jamais son nom.

Pour la crédibilité de nos engagements, gardons présent à l’esprit l’impérieuse nécessité de donner toujours l’exemple d’une «éthique de conviction». L’exact contraire, en somme, de l’opportunisme d’occasion.

A ce titre, elles méritent pleinement le titre de «blancs honorifiques», selon l’expression de l’universitaire américain Cornell West, spécialiste de la question noire aux Etats-Unis, professeur à l’Université de Princeton et auteur d’un retentissant ouvrage «Race Matters».

Face à la nouvelle icône médiatique internationale, Barack Obama, Nicolas Sarkozy a voulu se poser en président de contrechamps. Il s’est révélé être à contretemps. Il ne survivra pas à un mandat, tout comme son successeur aussi pathétique François Hollande, le fossoyeur du socialisme au même titre que Dominique Strauss Khan, Jérôme Cahuzac, Manuel Valls, le déserteur du combat socialiste en France, et, Laurent Fabius, le petit télégraphiste des Israéliens dans les négociations sur le nucléaire iranien.

Publicité

29 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Bonjour,
    Je vais vous en dire une bien bonne: le drapeau français est un drapeau islamique…
    français > celui qui est franc > celui qui s’exprime clairement > arabe.

    Comme vous dites il y a un lien entre la France et l’islam depuis les croisades, seulement qui le sait aujourd’hui ? qui s’intéresse à l’hermétisme de nos jours ?

  2. Stupides créatures de mauvaise foi:le code noir a été rédigé et mis en place par qui ,le code d’indigénat tout aussi ignoble et barbare c’est qui???!!!. Aujourd’hui 4 victimes c’est 4 victimes de trop et c’est scandaleux mais des milliers de victimes yéménites,libyennes,syriennes et autres des guerres odieuses menées par une coalition d’impérialistes sans foi ni loi dont fait partie notre pays c’est tout aussi scandaleux et dramatique,

  3. Mais moi Omar, ce qui m’intéresse c’est la France. Vous, vous focalisez sur la Palestine mais n’avez rien à dire des ouïgours, ou encore des tibétains ou des sarahouis. Mais restons sur le cas des palestiniens. Savez vous comment sont traités les réfugiés dans les pays arabes ? Non ? Eh bien ça c’est une véritable honte que vous vous gardez bien de dénoncer. Ce qui vous intéresse c’est de critiquer Israël, la France ou l’Occident. Le reste n’est pas votre affaire. Alors votre culpabilisation à bon compte m’indiffère car le monde ne se réduit ni à la Palestine, ni au monde arabe, ni aux musulmans.

    • – Mes modestes contributions ne sont pas exprimées uniquement sur le site OUMMA. Pour ce qui est du problème des Ouïgours, j’ai personnellement adressé une lettre demandant leur intervention à des responsables ….. de l’ONU !
      – En fait, un Musulman a le devoir de se dresser contre l’oppression d’un Peuple de quelque confession soit elle. Aussi, vous pourriez relever, dans mes précédents commentaires, comment des énergumènes comme vous, arnaquent des jeunes (de TOUTES RACES) dans leurs façon de s’habiller, en leur ‘offrant’ des prêts bancaires qui durent à être remboursés (intérêts oblige !) et la liste de telles arnaques est assez longue pour la mentionner dans cet espace (la tristement célèbre MONSANTO, laboratoires pharmaceutiques, banques, compagnies pétrolières, etc. sont autant de moyens exploités par une minorité empoisonnant la vie à une majorité)
      – J’ai aussi dénoncé le comportement des puissances occidentales dans leur façon de gérer les richesses mondiales, leurs façons de porter leurs mauvais coups aux Musulmans en général et à l’Islam en particulier (qui est actuellement dans leur ligne de visée, avec la Chine – et toujours un œil sur la Russie- qui est en passe de leur faire de l’ombre).
      – j’ai aussi dénoncé le jeu de la Russie et des USAs qui se sont entendus à … ne pas s’entendre (MOTIF: faire durer le conflit pour assassiner le plus de Musulmans, détruire le maximum d’infrastructures, vendre le maximum d’armes, prendre le maximum de projets par la suite)
      – Pour une personne raisonnable, il ne devrait jamais venir à son esprit, aussi sioniste soit elle, qu’un Musulman dépose une bombe dans un métro pour tuer une mère de famille occidentale qui, la veille, manifestait avec son bébé pour la cause Palestinienne (ce sont là vos manigances pour, à la fois sanctionner de telles personnes respectables, et pour dénigrer l’ISLAM et les Musulmans).
      – J’ai aussi proposé à ce qu’il y’ait des actions concrètes (nations, manifestations populaires pacifiques) pour que le droit de VETO soit supprimé à l’ONU, lequel ‘droit’ est la source des malheurs de bon nombre de Peuples de toutes confessions confondues ! Sinon, que les nations non concernées par ce droit se retirent de cette …. OPM (Organisation des Puissances Mondiales).
      – Si mes messages sont focalisés sur la France et sur le sionisme, c’est que ces 2 entités sont, en partie, des sources de problèmes dans plusieurs parties du monde, en particulier pour l’indépendance du Sahara Occidental puisque vous l’évoquez. Là, il faudrait que ce problème dure et perdure pour que les tensions augmentent de plus en plus entre l’Algérie et le Maroc (la vieille chanson ‘Diviser pour régner’).
      – Laissant de côté le Peuple Français, je n’adhère pas avec cette France qui refuse de coopérer avec l’Algérie dans des projets intéressants (pour un réacteur nucléaire civil, la France afficha un NIET catégorique et il a fallu recourir à la contribution de l’Argentine et la Chine pour concevoir un réacteur délivrant 2 misérables MW ! En revanche, la France est prête à ‘aider’ l’Algérie pour lui vendre du blé -le blé de l’Algérie, celui du 19ème siècle, elle ne l’a pas encore remboursé-, des fromages, les pruneaux d’Agens et la moutarde de Dijon !). Je n’adhère pas avec cette France qui, pour ses intérêts culturels (la Grande Bretagne à côté lui fait de l’ombre sur bien points de vue – langue, etc.-) et économiques fait des ravages un peu partout dans ce monde auquel j’appartiens.
      En guise de synthèse, vous me demandez de me lamenter sur le sort d’autres nations, mais vous, vous ne citez que les meurtres des Non-Musulmans (même si ceux-ci entrent dans la catégorie des faits divers dont bizarrement pour vous, l’ISLAM en fait partie). Vous devenez par contre aveugle, sourd et muet quand des Musulmans se font assassiner, et même quand des Musulmans sauvent des vies humaines. Allez chercher l’équation !
      Enfin, et comme le disait, à juste titre, René Naba, ‘la souillure est telle que la prosternation permanente de la classe politico- médiatique devant les oukazes du judaïsme institutionnel a conduit le CRIF, un organisme communautaire, à s’arroger le droit de décerner des brevets d’honorabilité et de civisme aux élus de la nation, une outrecuidance qui constitue une négation des principes de la République.’
      Vous qui prônez, à tue-tête, la LAÏCITÉ, êtes-vous prêt à dénoncer, OUVERTEMENT, ce lobby sioniste ? A vous suivre ….

  4. @omar. Cas de démence ? Ça c’était avant. La on poursuit la piste terroriste vu que votre coreligionnaire s’était radicalisé. A moins que vous n’ayez des éléments plus récents sur l’enquête en cours …

    • Vous êtes comme Cheyenne12. A chaque fois qu’il y’a un meurtre, vous le collez directement à l’ISLAM. Il s‘agit d’un acte isolé dont les tenants et les aboutissants ne sont pas encore connus -on parle déjà d’un cas de démence-. Quand des Musulmans, au péril de leurs vies, sauvent des personnes de toute race, vous n’en parlez même pas. Pire, vous assistez, indifféremment et lâchement à ces actes de bravoure du haut d’une terrasse d’un restaurant. Bonne bouffe … Vous mourrez l’estomac plein !

  5. @ Zarathoustra et Cie

    – un musulman laïque qui respecte la France et cherche à y contribuer: Je ne vois pas d’institution Française qui paie un Musulman Français sans que celui-ci s’acquitte convenablement de ses taches. Un musulman Français contribue aussi à l’économie de la France en payant ses impôts et cherche aussi à contribuer avec sa richesse culturelle, mais cette richesse, vous la rejetez. En revanche, la France bat le tambour de la francophonie et tout ce qui va avec (même le fromage qui sent des chaussettes) et tout le monde trouve çà normal. Ne crachez-vous pas sur la culture d’un quelconque pays Africain au nom d’une culture Française sentant une nostalgie de colonisation ? La France n’est-elle pas entrain de profiter des richesses Africaines au prix de commettre des massacres (Mali, Sierra Leone, etc. – voir des documentaires diffusés sur une chaîne publique Française !). Si ce n’est pas du profit, de quoi s’agirait-il alors ?
    – si on veut exclure les pratiques religieuses, il faut aussi exclure l’athéisme car c’est une forme de religion. En effet, plutôt que d’appliquer des lois divines, on applique des lois qui arrangent une certaine catégorie de gens – on revient, en quelque sorte, au mauvais rôle joué par l’Eglise qui non seulement se dressait contre la science (n’est-ce pas Galilée ?) mais aussi extorquait les richesses du Peuple, en connivence avec le Roi. A quelques nuances près (à l’exception de la science mais tout de même interdite à une porteuse de foulard), ce schéma est encore présent et ce ne sont pas les gilets jaunes qui me démentiraient ! Bizarrement, il y’a bien l’Impôt Sur la Fortune, mais il ne rend pas la vie rose à ces gilets jaunes !
    Pour terminer sur ce point et non pas sur le sujet, je ne suis pas, évidemment, entrain de dire que toute loi établie par l’Homme doit être rejetée (pauvre code de la route), mais que celle-ci devrait être en adéquation avec la volonté divine: en quoi çà dévaloriserait la France de permettre à une jeune fille portant un joli foulard (que les Zemmouriens ne voient pas joli) d’accéder au savoir, et en quoi çà valoriserait la France de voir cette jeune fille troquer son foulard contre des jeans déchirés ! Au passage, contrairement à ce que vous dites, les jeans déchirés sont aussi chers, si ce n’est plus, que les jeans … non déchirés. Eh oui, pour être IN, il faut mettre le paquet. Le jour où ces jeunes se rendront compte d’avoir été bernés, arnaqués par des gens de votre trempe, ils vous maudiront jusqu’à la fin de vos jours. Tout comme ils maudiront ces banquiers qui leur ‘offrent’ des crédits bancaires pour les endetter, eux, ou leurs parents, durant de longues années !
    – vous dites que les Musulmans sont de plus en plus nombreux en France. je vous dirai que la solution est très simple: il suffit que la France ne dilapide pas les richesses des pays dont ils sont issus, ne soient pas en connivence avec leurs dirigeants corrompus, et ces Musulmans resteraient chez eux. Ceci étant, je vous parlerai plus loin, des départs massifs de Juifs vers la Palestine occupée. Ceci, à la suite de sirènes lancées par le sionisme pour inverser les tailles des populations.
    – être un Musulman laïque … On peut dire que vous êtes bien culotté. Après les qualificatifs Islamiste, Musulman modéré, Musulman pratiquant, Musulman non pratiquant, voilà que le Petit Larousse et autre Robert s’enrichissent grâce à une philosophie Zemmourienne prônant un Musulman …. athée (du moins à l’intérieur de l’institution) ! Ce serait un joli sujet de thèse en Philosophie proposé par la Sorbonne Zemmourienne.
    Ceci étant, revenons à l’intégration (la vraie) et au vivre-ensemble. Pour ce faire, faisons un peu d’histoire:
    – alors que les Musulmans étaient au summum de leur pouvoir, les Juifs avaient libre cours de pratiquer le Judaïsme (faire une analogie avec le port de ce foulard qui fait de l’ombre à ces jeans déchirés), à Médine, du temps du Prophète (que le salut de DIEU soit sur lui). Ils n’étaient combattus que lorsqu’ils trahissaient le pacte établi -tiens, tiens, voilà que çà se répète après Oslo (exemple, leur allégeance aux infidèles venus attaquer le Prophète et ses compagnons à Médine – bataille dite des partis où les Musulmans étaient assiégés sur 2 fronts (par les athées et par les Juifs)
    – alors qu’un Juif avait pour habitude de mettre des ordures devant la porte du Prophète (que le salut de DIEU soit sur lui), celui-ci allait tout simplement les jeter ailleurs. Un jour que ces ordures n’y étaient plus, le Prophète (que le salut de DIEU soit sur lui) s’étonna, puis apprit que ce Juif était tombé malade. Ce à quoi le Prophète (que le salut de DIEU soit sur lui) … lui rendit visite ! Pour être franc, moi à la place du Prophète, au sommet de mon pouvoir, mon comportement aurait été autre vis à vis de quelqu’un qui ne mesure pas la grandeur d’un Homme !
    – un jour, un musulman vola un objet et voulût endosser ce vol à un Juif. Après investigation, le Calife Omar Ibn El Khattab (que DIEU l’agrée) sanctionna … le musulman. De nos jours, un ENFANT Palestinien est de facto coupable après un jugement de formalité où la sentence était déjà établie à l’avance
    – lors de la conquête de la Palestine, alors que les Musulmans assiégèrent longtemps le lieu, ils mangèrent d’un vignoble pour atténuer leur faim. Après la victoire , le Calife Omar Ibn El Khattab (que DIEU l’agrée) remboursa le propriétaire Chrétien de ce vignoble
    – toujours lors de cette victoire, le Calife Omar Ibn El Khattab (que DIEU l’agrée) refusa de prier dans une église, par crainte que les Musulmans comprennent qu’il faut transformer les églises (alors qu’elles peuvent encore servir) en mosquées. En France, les Musulmans financent eux-mêmes la construction de la mosquée … quand Monsieur le Maire veuille bien accorder son permis de construire (souvent accordé après une dizaine d’années – on comprend bien Monsieur l’ancien Maire: il y’a des enjeux politiques, culturels, Zemmouriens, etc.)
    – quand le Roi Ferdinand et Isabelle la Chrétienne prirent le dessus sur les Musulmans, ceux-ci s’établirent au Maghreb. Étaient-ils tout seuls dans les barques ? Que non … il y’avait aussi des Juifs ! En toute âme et conscience, si ces Juifs étaient persécutés par ces Musulmans (alors au sommet de leur puissance), pensez-vous qu’ils auraient choisi de continuer leur chemin ensemble, avec les Musulmans ? Ces Juifs s’établirent donc au Maghreb durant plusieurs siècles et certains y sont encore
    – ces Juifs s’établirent donc au Maghreb jusqu’au jour où des sirènes d’appel retentirent de la Palestine occupée. Les sionistes veulent chérir leurs enfants et leur offrir la Terre promise. En fait, ils les ont utilisés comme de simples nombres, juste pour inverser les tailles des 2 populations. Pour le prouver, il suffit de visionner un documentaire diffusé sur une chaîne publique Française montrant des ex-Marocains regrettant d’avoir été embarqués dans la barque des leaders sionistes (pas celle venant d’Andalousie) du fait qu’ils étaient considérés, comme ceux partis d’Ethiopie, des Israéliens de TROISIÈME CLASSE. Auparavant, au Maroc, ils étaient associés avec des Musulmans Marocains dans plein d’affaires de commerce.
    Ceci étant, vous avez plus de chance que ces ex-Marocains. Au moins vous, vous feriez partie de la DEUXIÈME CLASSE. Je suis désolé pour vous, mais la PREMIÈRE CLASSE est réservée pour ceux partant de New York et Compagnie ! Bonne intégration et bon vivre-ensemble !

    MAUDITS SOIENT CES SIONISTES POUR CETTE INGRATITUDE HISTORIQUE

    • Omar : Je ne dirai qu’ une chose, ” Omar m’a tué ” , de rire !
      C’est quoi, toutes ces conneries Je ne retiendrai, de cette bouillie fanatique, qu’ une seule chose , qui prouve que c’est de la bouillie de fanatique, c’ est que employez : ” alors que les Musulmans étaient au summum de leur pouvoir “; il aurait été bien plus opportun, de parler de savoir, plutôt que de pouvoir. Mais je pense, que cela ne vous a même titiller l’ esprit, tellement la radicalité frappe aux portes de votre cerveau !

      • Merci cheyenne12 de rappeler que les Musulmans ont aussi contribué à la science universelle avant de passer le flambeau de la Science à la société occidentale qui se débattait encore dans des coups bas à la sauce ‘Omar m’a tuER’. Ceci étant, votre commentaire est juste une escapade à une Vérité Historique qui cadre une image bien claire: un fort (à tout point de vue) usant de civilisation et de vivre-ensemble avec un faible (à tout point de vue). Si vous, vous en riez, moi je pleure quand je vois 4 soldats Israéliens tabassant un enfant de 12 ans ! une lâcheté qui ne dit pas son manitou de Cheyenne.

        • Omar : Mais, mon cher Omar, rien ne vous interdit d’ aller e Palestine, pour corriger le tir, c’est votre droit le plus juste, mais pleurer sur la misère du monde, assis devant son assiette pleine, c’est juste un peu limite !

        • Omar : La vérité, est la vérité, je ne refais pas l’ histoire !
          Tu as ta vision des choses, et moi, j’ai la mienne, moi, je 4 policiers, père de famille, qui ont été tués, au nom de ce fameux islam, alors, la lâcheté est dans tous les camps !

          • Tu es comme Zar…. A chaque fois qu’il y’a un meurtre, vous le collez directement à l’ISLAM. Il ‘agit d’un acte isolé dont les tenants et les aboutissants ne sont pas encore connus -on parle déjà d’un cas de démence-. Quand des Musulmans, au péril de leurs vies, sauvent des personnes de toute race, vous n’en parlez même pas. Pire, vous assistez, indifféremment et lâchement à ces actes de bravoure du haut d’une terrasse d’un restaurant. Bonne bouffe … Vous mourrez l’estomac plein !

          • Omar : L’Islam n’est pas une religion ni un culte. C’est un système complet, absolu.L’Islam a des composantes religieuses, légales, politiques, économiques et militaires.La composante religieuse est une accroche pour les autres composantes.L’Islamisation se produit quand les musulmans dans un pays sont assez nombreux pour s’agiter et réclamer leurs prétendus “droits religieux.”Quand des sociétés politiquement correctes et culturellement variées sont d’accord sur les demandes musulmanes “raisonnables” concernant leurs “droits religieux”, elles récoltent aussi les autres composantes, en bonus.- Aussi longtemps que la population des musulmans reste autour de 1% dans n’importe quel pays, ils seront considérés en tant que minorité aimant la paix et non comme une menace pour quiconque. – A 2% et 3% ils commencent à convertir d’autres minorités ethniques et groupes de mécontents, avec un recrutement essentiel dans les prisons et parmi les gangs de quartier- A partir de 5%, ils exercent une influence démesurée, comparée à leur pourcentage dans la population. Ils pousseront à l’introduction de la nourriture halal (préparée selon les normes de l’islam), s’assurant ainsi que les taches de préparation de la nourriture halal soient attribuées à des musulmans. Ils augmenteront la pression sur les chaînes de supermarchés pour la trouver sur leurs étagères — avec menaces à la clé, si elles ne s’y conforment pas.A ce seuil, ils s’acharneront à obtenir du gouvernement en place, qu’ils leur permettent de se gérer eux-mêmes sous la Sharia, sous la loi islamique. Le but final de l’Islam n’est pas de convertir le monde mais d’établir la loi de la Sharia sur le monde entier.- Quand les musulmans atteignent 10% de la population, ils augmenteront l’anarchie comme moyen de se plaindre de leurs conditions (Paris — voitures qui brûlent). Toute action d’un non-musulman qui offense l’Islam, aura pour conséquences des soulèvements et des menaces (l’affaire des caricatures aux Pays-Bas).- Après 20%, attendez-vous à des émeutes déclenchées pour un rien, la formation de milice du jihad, des massacres épisodiques et des incendies d’églises et de synagogues- A 40% vous trouverez des massacres fréquents, des attaques continuelles de terroristes et la guerre continue des milices – A partir de 60% vous pouvez vous attendre à la persécution délibérée des non-croyants et des autres religions, au nettoyage ethnique sporadique (génocide), à l’utilisation de la loi de la Sharia comme arme et le Jizya, l’impôt placé sur les infidèles- Au-dessus de 80% l’état se charge des nettoyage ethnique et génocide des non-musulmans 100% déclenchera la “paix de Dar-es-Salaam” — la Maison islamique de la

    • @omar. Vous jetez vos arguments pêle-mêle dans la bataille. Ce qui est clair c’est votre obsession des juifs et des sionistes. Essayons de remettre un peu d’ordre en vous répondant point par point.

      Les musulmans de plus en plus nombreux oui. Si l’on en croit R Naba qui cite le Pew Research Center. Mais surtout de moins en moins laïques dans leur position voire dans leur comportement si l’on se réfère à la dernière étude de la fondation Jaurès sur les musulmans. Ces résultats sont a pi sur 2 de ceux sur la dernière étude sur la laïcité publiée par la même fondation. Il risque donc d’y avoir de l’eau dans le gaz du vivre ensemble. En fait c’est déjà le cas avec toutes ces histoires provoquées par certains musulmans sur le hidjab, le niqab et le burkini. C’est ce que je dénonce.

      Je ne vois pas le rapport entre la promotion de la francophonie ou de la culture française à l’étranger et les massacres en Afrique. On ne peut que se féliciter que la langue et la culture françaises rayonnent à moins d’être un français ignare ou honteux. Les massacres en Afrique ce sont les africains qui les provoquent pour toutes sortes de raisons. Au passage autant le Mali est une ancienne colonie française, autant la Sierra Leone est une ancienne colonie britannique.

      Non l’athéisme n’est pas UNE religion puisque sous ce terme on trouve en toute rigueur des religions sans dieu comme le bouddhisme ou des postures philosophiques areligieuses très diverses.

      Non on ne va pas subordonner les lois humaines à une loi divine, fut-elle la charria. Puisqu’en France les athées sont moins nombreux que les chrétiens mais plus nombreux que les musulmans. Par ailleurs, que les musulmans s’appliquent déjà à eux mêmes ce que la charria comme nos lois interdisent et tout le monde s’en portera mieux : le vol, le viol ou le meurtre. On désencombrera aussi les prisons.

      Quelques remarques sur votre longue diatribe sur les juifs et les sionistes que j’ai survolée :
      1) Vous faites de l’anachronisme. Mahomet n’était pas considéré comme « le prophète » par les tribus juives de Medine, même pas d’ailleurs par les autres tribus arabes notamment à la Mecque. Tout comme Jésus n’était pas considéré comme le messie par les juifs et les romains à son époque. Pourquoi aurait on manifesté une quelconque déférence à un étranger qui cherchait au départ refuge à Yathrib ? Il a surtout fini par s’imposer politiquement et à imposer un pacte de non agression aux tribus juives et arabes, la fameuse convention de Medine. Tout ce que vous relatez n’a rien de saint ni même de spirituel. Ça relève de la politique et de la guerre entre tribus. Vous jugez les choses d’aujourd’hui comme si tout le monde devait croire que Mahomet était un prophète et le respecter en tout temps et en tout lieu.

      2) Vous imaginez les juifs comme un bloc qui aurait une mémoire collective incluant les batailles menées par Mahomet contre les juifs d’Arabie ou le pacte de ‘Ummar imposé aux juifs et aux chrétiens vivant sous les premiers califats. La diaspora juive a surtout entretenu l’idée d’un peuple et d’une terre liés par leur religion. Les ashkénazes issus d’Europe qui ont fondé Israël n’ont aucune mémoire de la convention de Medine ou du pacte de ‘Ummar. A l’exception notable des andalous, ils n’ont pas émigré massivement au Maghreb. Ils ne doivent rien aux arabes, pas plus que leurs ancêtres. En revanche ils portent la Shoah. C’est très diffèrent pour les Sepharades à mon avis qui ont vécu autre chose pour la plupart. Je ne parle même pas des falachas.

      Bref reprenez vous au lieu de relayer toujours les mêmes clichés. Vous ne voyez pas à quel point vous êtes conditionné ?

      • Je vous ai bien répondu, mais les modérateurs du site ont préféré ne pas publier mon commentaire. Ceci étant, je me permets de répondre certaines parties de ce commentaire:
        – Mon obsession des Sionistes n’a d’égal que votre obsession des Musulmans
        – Comme toujours, vous surfez bien sur les vagues et je ne me lasserai pas de vous le répéter. Vous dites que la France a le droit d’imposer SA culture en Afrique, mais un Africain DOIT s’intégrer à la culture Française ! Soyez un peu digne, ne serait-ce que d’être moins ridicule en évitant de telles contradictions.
        – Encore votre art de surfer sur les vagues pour me dire que la Sierra Leone est une ancienne colonie Britannique … alors qu’on parle de massacres commis en Sierra Leone (et la France en a commis à travers la compagnie FRANÇAISE ELF. Il suffit de voir un documentaire sur une chaîne publique Française).
        – Quant à la Shoah (dont vous faites d’ailleurs votre cheval de bataille), vous devriez en rougir à chaque fois que vous évoquez ce mot puisque les Palestiniens la subissent depuis 50 ans !
        – Dans mon précédent commentaire, j’ai oublié de préciser que les Juifs s’établirent à Médine car ils ont été chassés par les Romains et autres Babyloniens. Comme le refuge qu’ils trouvèrent au Maghreb avec les Musulmans, ils trouvèrent refuge chez les Arabes à Médine et ses environs (que d’ingratitude Historique !)
        – Enfin, dommage que nous ne sommes pas le 10 du mois lunaire MOHARRAM. Autrement, je vous dirais qu’aujourd’hui, des MILLIONS de Musulmans jeûnent pour commémorer la délivrance de MOISE (que le salut de DIEU soit sur lui) et les Juifs qui étaient avec lui, du joug des Pharaons. Pendant ce jour, que Nous, les Musulmans jeûnons, des colons Israéliens nous provoquent en entrant dans la mosquée EL AQSA sous la protection de l’armée Israélienne. Mais sincèrement, de quelle pâte êtes-vous modelés ? HONTE A VOUS ! Que l’Histoire vous maudisse jusqu’à la fin de vos jours !

  6. Mon problème n’est pas la France d’avant , mais plutôt la France républicaine.
    Depuis 1830, la seule copie de l’islam que reconnait l’administration Française est la zaouia.

    Le chef de la Tarika Tijania Mohamed Belkebir el tijani avait fait son Sermon de Sincérité à la France il y a un siècle, peut être, l’an 1350 hegire.

    Son grand père avait combattu l’émir Kader et pris position avec l’armée Française dés le debut de la conquête.

    Par contre le chef des eulimas musulmans, Larbi Tebissi mort en 1957 ; on l’a jeté dans de l’huile bouillante, comme ça pas d”enterrement.

    C’est grâce la l’ésprit zaouia que la France républicaine reste présente de 1830 jusqu’à 2019. Bouteflika est zaouia jusqu’à la moile; il n’est pas le seul d’ailleurs.

    Anti zaouia est l’équivalent de anti sioniste en Europe.

  7. La France n’est pas le pays européen ayant proportionnellement le plus musulmans. Si l’on excepte la partie européenne de la Turquie, la Russie, la Bulgarie, la Macédoine, l’Albanie, la Serbie et la Bosnie comptent plus de musulmans que la France. Mais il est vrai que, en Europe occidentale, c’est la France qui compte le plus de musulmans …Ils sont même majoritaires dans un département (colonie ?), Mayotte. La plus grande ville d’Europe, elle, est musulmane, c’est Konstantiniye-Istanbul.

  8. Pour couper court à votre long article qui évoque l’islamophobie dans une France qui représente le foyer musulman le plus important en Occident, sachez qu’un de vos coreligionnaires a encore tué : 4 personnes poignardées (voir l’article sur Castaner). Désolé de vous couper l’herbe sous le pied mais la haine meurtrière n’est pas du côté des islamophobes. Vous pourrez toujours le répéter en boucle et vous enfoncez dans le déni. Mais bon l’islamophobie se justifie au fil des mois et des années. Elle ne s’alimente pas de préjugés mais de réalités peu reluisantes que vous choisissez d’ignorer par lâcheté et complicité. Et islamophobe ou pas, les français finiront par en avoir marre de vos revendications et de vos jérémiades quand vos coreligionnaires tuent en France. Zemmour a de beaux jours devant lui malheureusement. Il dit merci aux musulmans.

    • Je vous ai déjà dit que vous surfez bien sur les vagues……comme je vous ai fait remarquer (et vous le savez d’ailleurs, mais vous vous en dérobez) qu’avoir une Nationalité Maghrébine n’implique pas forcément être Musulman. Bien plus, dans l’un de mes commentaires posté sur le site OUMMA et ayant trait aux massacres de Sabra et Chatila, j’ai soulevé le problème du terrorisme et SES VRAIS commanditaires. Ci-dessous un extrait de ce commentaire:
      ” ……..
      Cerise sur le gâteau, on fabrique des groupes terroristes (DAECH, BOKO HARAM, EL KAEIDA) pour justifier une intervention ‘humanitaire’ pour sauver (tiens tiens) le Peuple Syrien, le Peuple Libyen, etc. ou pour dénigrer l’Islam. Des jeunes échauffés se font recruter par un groupe donné, tout en ignorant qui est le VRAI Chef de ce groupe. Lorsque ces puissances trouvent qu’un groupe n’a plus d’intérêts (et aussi pour se démarquer de ces groupes), on liquide certains de ses éléments et son ‘chef’ (qui n’était en fait qu’une marionnette dont les fils sont tirés d’ailleurs) …. et le même scénario reprendra pour une autre occasion.
      La preuve que ces groupes sont l’invention de services secrets de puissances occidentales est que souvent, les victimes sont musulmanes. En plus, ces groupes n’apportent rien de bon aux pays Musulmans. Evidemment, des fois, on sacrifie sur l’autel de la cause, certaines personnes occidentales pour cacher le jeu. ….. ”

      Sans connaitre les tenants et les aboutissants d’une affaire, vous sautez sur l’occasion “sachez qu’un de vos coreligionnaires a encore tué : 4 personnes poignardées”. Moi je vous dis que l’un des vôtres a assassiné, lâchement, une SOIXANTAINE de personnes durant leur prière, ‘près de chez vous’, dans une banlieue Australienne.
      Enfin, quand l’un de vos compatriotes est en danger de mort, NE SOYEZ PAS LÂCHE pour aller le secourir. Dans de telles situations, ce sont souvent les MUSULMANS qui, au péril de leurs vies, s’acquittent de telles taches … Alors à d’autres: Les BLABLABLAs, tout le monde est capable. d’en faire

      NOTE: Puisque le décès du Président CHIRAC fait encore partie de l’actualité, je vous rappelle que c’était un ALGÉRIEN MUSULMAN qui sauva CHIRAC un certain 14 Juillet alors qu’il était en joue par un ….. Français (de souche, dit-on) !

      Allez informer vos chefs sionistes que leurs méthodes d’intégration (renoncer à sa religion, pour être court et direct) ne sont pas acceptées par tout le monde.

      • @Omar. Brenton Tarrant ? Un des miens ? Mais je ne suis pas australien ! On vous parle de la France. Pourquoi faut il aller chercher vos arguments à l’autre bout du monde, ou même aux États Unis ou encore en Norvège ? Niez vous que l’on tue en France au nom de l’islam ? Personne ne tue en France au nom d’une autre religion. Il y a donc bien un problème. Qu’il y ait des musulmans qui se comportent correctement, personne ne le nie. Vous avez bien davantage de non musulmans dans ce cas. C’est effectivement la norme. Heureusement sinon c’est toute la France qui serait une zone de non droit. On vous parle de ces musulmans qui commettent des crimes au nom de leur religion en France et dans le monde mais aussi de ces musulmans qui crachent sur la France ou veulent la faire à leur image.

  9. La France est en contact avec l’Islam depuis 1301 ans (13 siècles).
    Les musulmans sont arrivés au Sud de la France en 718, et ils y sont restés 255 ans.
    On apprend à l’école aux petits français que “Charles Martel a battu les Arabes” à Poitiers en 732; mais on ne leur apprend pas que ces mêmes Arabes sont restés 241 ans de plus après cette bataille au Sud de la France, où ils avaient pris pour capitale Narbonne durant cette période.
    Et comme les musulmans se mélangeaient par le mariage avec les autochtones des pays où ils s’installaient, on peut imaginer que leur sang circules dans les corps de millions de Français “de souche”, et peut-être même dans les veines des Le Pen.

    • Bataille de Poitiers qui semble t-il n’a jamais eu lieu !
      Aucune trace historique de cette bataille.
      De plus, bizarre, pourquoi arrêter les Arabes à Poitiers et les laisser s’installer dans le sud de la France, pourquoi ne pas les bouter hors de France ?
      C’est comme la mort de Roland de Roncevaux, petits à l’école on nous apprenait qu’il avait été tué en héros par les Sarrasins, alors qu’il a été tué par les Vascons. L’Histoire est bien souvent écrite en fonction des messages que l’on veut faire passer. En l’occurrence, il était utile à une époque (colonisation), de donner une mauvaise image des ancêtres des colonisés pour leur inculquer un sentiment de honte de ce qu’ils étaient.

      • Mais il y a de quoi avoir honte Mohammed quand on lit l’histoire de l’invasion de l’Inde écrite par des musulmans mêmes ou quand on voit les attentats islamiques en France et dans le monde si on ne veut pas ressasser le passé. La fierté comme la honte s’ancrent bien plus dans les actes que dans les propos. Enfin visiblement ce point de vue qui relève du simple bon sens ne semble pas vraiment partagé ici. Ce qui est clair c’est qu’une fierté fondée sur le déni est aussi fragile qu’un château de cartes. La repentance s’avérera une étape nécessaire je dirais même qu’elle est urgente. L’occident en est passé par la et a ouvert ainsi la voie. A qui le tour ?

    • fabuleux! j’ignorais qu’il y avait un “sang musulman”??

      Vous évoquez une colonisation suivie de viols en masse pour justifier un apport que vous réfuter dès l’instant ou il s’agit des blancs en terre d’Afrique.

      Et vous ne voyez même pas la contradiction dans votre discours? éternelle victime que vous êtes, apôtre de dieu (pour ne pas dire dieu lui même) et persuadé d’avoir tout inventé alors que l’essentiel de votre monde est un “shithole” depuis… bien avant la colonisation, tout simplement parce que votre monde déteste l’altérité et la liberté, conditions essentielles pour développer un potentiel créatif.

      Chez vous, la priorité est autre: exiger et se victimiser quand on vous dit non, vous êtes des immatures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Ibtihaj Muhammad, la célèbre escrimeuse américaine, auteure d’un joli conte pour enfants valorisant le hijab

Attaque au couteau à la préfecture de police de Paris : Christophe Castaner évoque l’agresseur