in ,

Le bras d’honneur du footballeur de l’AS Roma, Kevin Strootman, aux fans islamophobes de la Juventus

La frontière entre chauvinisme et racisme est étroite, notamment dans les stades de football où la ferveur ardente, malsaine et violente emporte trop souvent encore les aficionados, et ce en dépit des mesures prises par la FIFA, jusqu’à libérer leurs pires pulsions dans des gradins où l’expression de l’islamophobie est désinhibée et rageuse.

Il suffit d’un âpre duel au sommet entre deux équipes aussi rivales que le sont la Juventus et l’AS Roma, pour que cette frontière poreuse soit franchie avec pertes et fracas, comme ce fut le cas le week-end dernier au cours d’un match volcanique. Electrisés par cette rencontre sous haute tension, les fans en délire de la Juventus se sont déchaînés contre l’un des grands espoirs du football européen, le Serbe Adem Ljajić, milieu offensif de l’AS Roma, en proférant des insultes abjectes contre son islamité.

La tête de turc de ces supporters hors de contrôle ne pouvait qu’être un musulman, ce qui a eu pour effet de mettre les nerfs à vif du Néerlandais Kevin Strootman, le coéquipier blessé de Adem Ljajić. Devant un tel racisme sauvage, celui-ci a réagi depuis les tribunes où il soutenait son équipe l’AS Roma, en leur faisant un bras d’honneur, agrémenté de quelques noms d’oiseau…

Sur les réseaux sociaux en effervescence, chacun y est allé depuis de son post plus ou moins bien inspiré, davantage pour commenter ce geste extra-sportif contre la bêtise humaine aux confins illimités, que pour pointer du doigt les dangereux semeurs de trouble du ballon rond qui n’en finissent pas de souiller les valeurs du sport. Etonnant, non ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yom Kippour : « Pourquoi, nous, Juifs, nous jeûnons pour Gaza »

Une ministre marocaine se dit écoeurée par les photos de “têtes de moutons coupées”