in ,

UK : la marche anti-raciste des supporters du club de football de Middlesborough

Ils s’étaient immédiatement et comme un seul homme désolidarisés des sombres énergumènes qui, le 16 décembre, avaient déchiré des pages du Coran en plein match de football depuis les tribunes du Club de Middlesborough, les supporters dignes de ce nom du club du Yorkshire ont mouillé le maillot de la protestation anti-raciste pour laver leur honneur sali.

Fans inconditionnels de leur club et fervents partisans de sa politique intraitable à l’encontre du racisme sous toutes ses formes, ils furent récemment plus d’une centaine à jouer collectif pour tacler magistralement des semeurs de troubles de la pire espèce, et c’est sous la large banderole de la « haine du racisme » brandie à l’extérieur du Riverside Stadium qu’ils ont lancé leur contre-attaque imparable contre l’islamophobie.

Interrogé par la presse locale, Darren Wardell, 41 ans, directeur de laboratoire pharmaceutique, n’a pas caché son profond sentiment de honte : “Je n’assistais pas au match quand les faits déplorables se sont produits. C’est sur twitter que j’ai lu que des soi-disant fans de foot avaient déchiré le Coran, j’ai été sidéré et ensuite envahi par la honte. Je ne pensais pas que cela pouvait arriver ici”, a-t-il confié consterné. Pour Liam Fancourt, 20 ans, qui est serveur dans une brasserie, l’indignation est à son comble : “C’est mal, c’est très mal, ce qui s’est passé ici, dans notre club, dont nous soutenons les couleurs et les valeurs“, s’est-il exclamé, avant de renchérir : “Ce rassemblement, c’est pour montrer à ces individus peu recommandables et faux fans ce que nous pensons vraiment au fond de nous et ce que nous pensons d’eux”.

Une clameur anti-raciste est montée de la manifestation, trouvant là une formidable caisse de résonance pour réduire au silence des chants nationalistes qui font vibrer la fibre cocardière. Pendant ce temps-là, les auteurs d’un « crime de haine », tel que la police du comté l’a qualifié, ont rejoint la liste noire du Club de Middlesborough qui est plus que jamais déterminé à bouter hors de son enceinte ceux dont le racisme primaire la viole de la pire manière qui soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Egypte: les forces de l’ordre arrêtent les blessés sur leur lit d’hôpital et dans les salles d’opération !

Mélissa Theuriau se dit victime de racisme pour avoir « épousé un handicapé arabe »