in

L’ancien despote Ben Ali veut lever le gel de son compte bancaire en Tunisie

Depuis son exil doré sous les cieux extraordinairement cléments du royaume saoudien, Zine El-Abidine Ben Ali, l’ex-despote tunisien déchu qui a fui la justice des hommes, il y a six ans de cela, pour mieux éviter de rendre des comptes sur, entre autres, le pillage de la Tunisie par son gang familial, se rappelle à nos mémoires dans un but qui est tout sauf désintéressé…

Quand Ben Ali sort soudainement de l’ombre, protectrice et dissimulatrice, pour ressurgir en pleine lumière, ce ne peut être que pour préserver ses petits intérêts particuliers menacés par le gel de son compte bancaire en Tunisie.

Faisant fi de sa condamnation à perpétuité par contumace, l’ancien autocrate de Carthage, toute honte bue, tempête à distance, via son avocat Me Mounir Ben Salha, afin de faire à nouveau appel de cette décision judiciaire, prise en 2011, auprès du Tribunal administratif.

C’est en effet sur ce compte bancaire que Ben Ali déposait ses salaires tout au long de son règne sans partage, dont le montant mensuel s’élevait à 30 000 dinars tunisiens (DT), soit près de 10 378 euros, à partir de 2004.

Il ne fallait guère s’attendre à ce que les scrupules ou les remords étouffent le mari de la « reine noire de Tunis », Leïla Trabelsi, lequel refait parler de lui non pas pour faire acte de contrition, mais uniquement pour tenter de récupérer son magot, à la consternation générale du pays du jasmin.

3 commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Satanisme

Absence de Benzema en équipe de France : Samir Nasri parle d’injustice et de racisme