in

La séparation normative harâm/hallal

Dans sa chronique sur OummaTV, Jean-Paul Charnay explique pourquoi il y a en Islam une séparation normative harâm/hallal. L’islamologue constate par ailleurs qu’au cours de l’âge d’or de l’islam, les théologiens-juristes musulmans ont fait preuve d’une grande souplesse intellectuelle en établissant des catégories intermédiaires. Une souplesse qui semble avoir laisser place aujourd’hui à une surenchère normative du harâm (acte illicite du point de vue religieux) et hallal (licite).

Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Islam, religion du juste milieu

Le « retour de l’antisémitisme » : discours rituel au dîner annuel du CRIF