in

La réaction indignée de l’UDMF aux propos diffamatoires de Christine Tasin

Le 14 mai dernier, alors que la campagne électorale pour les Européennes battait son plein, Christine Tasin, égale à elle-même, a eu un boulevard pour déverser son fiel islamophobe sur les ondes de Sud Radio, sans la moindre retenue et en l’absence totale de contradiction.
Sa violente diatribe, outrancière et diffamatoire, et la tribune que lui a offerte Sud Radio pour la proférer, en n’ayant cure de contrevenir à la plus élémentaire déontologie journalistique, ne pouvaient que susciter l’indignation de l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF).
Nous portons à votre connaissance le droit de réponse adressé à Sud Radio et resté pour l’heure lettre morte, signé de son président Nagib Azergui.

« Je soussigné, Monsieur AZERGUI Nagib, président fondateur du parti de UDMF (Union des Démocrates Musulmans Français), entend par la présente faire usage du droit de réponse après le passage du 14 mai dernier de Mme Christine Tasin, présidente du mouvement d’extrême droite « Résistance Républicaine », sur vos ondes.
En effet, dans l’émission « Les vraies voix », SUD RADIO a offert à Mme Tasin une véritable tribune à notre encontre, avec des propos diffamant notre mouvement et lui prêtant des intentions mensongères.
Alors que nous sommes actuellement en pleine campagne électorale, l’équipe de chroniqueurs s’en est pris violemment à notre liste « Une Europe au service des peuples ».  La présentation de celle-ci par M. Christophe Bordet commence d’ailleurs ainsi : « l’UDMF, une liste favorable au communautarisme musulman en France », suivie de cette question posée aux internautes : « Cette liste est-elle dangereuse ? ».
Pour orienter la réponse de cette question fermée, la rédaction n’a même pas pris la peine de nous donner la parole. Au lieu de cela, c’est Mme Christine Tasin, déjà condamnée par le parquet de Belfort en 2014 et par le tribunal correctionnel de Paris en 2017 pour « incitation à la haine raciale envers les musulmans », qui y fut invitée pour nous représenter.
Elle se targue notamment d’avoir lu le programme, mais laisse plutôt libre cours à ses fantasmes en expliquant avoir lu dans nos propositions : « l’islamisation de la société », « un impôt à payer par les non-musulmans afin d’avoir le droit d’exister sur le sol français » « l’instauration du délit de blasphème », tout en affirmant que nous sommes financés par le Qatar avec une connivence entre l’UDMF et les Frères Musulmans.
Ces déclarations sont clairement diffamatoires.
SUD RADIO a ainsi offert à Mme Tasin une tribune de 40 minutes pour déverser de nouveau sa haine envers les musulmans (son unique cheval de bataille) et pour lapider notre liste à coups d’intox. Le nombre de mensonges proférés lors de cette émission est d’ailleurs trop important pour les citer dans leur exhaustivité.
Pas un instant, Mme Tasin ne sera contredite par le reste des chroniqueurs, lesquels acquiesceront durant cette séquence à tous ses dires, sans jamais lui opposer la moindre contradiction.
A la fin de cet enregistrement, il apparaît clairement qu’aucun membre de l’équipe des « vraies voix » (dont la seule chose de « vrai » n’est apparemment que le titre de l’émission)  n’a réellement pris connaissance de nos propositions.
L’émission portant exclusivement sur l’Union des Démocrates Musulmans Français, il aurait été bien plus professionnel et objectif d’inviter soit ma personne, en ma qualité de tête de liste, soit l’un de nos représentants internes.
Résultat des courses, le sondage « Cette liste est-elle dangereuse ? » a fini sans grande surprise avec la victoire du « oui » à 89%. Il s’agit là d’un bel exemple de procédé anti-démocratique qui entache l’image du métier de journaliste.
Ainsi, mes colistiers et moi-même contestons vivement toutes les allégations et les propos outranciers, insultants et mensongers, prononcés lors de cette émission.
Dès lors, nous exigeons que votre antenne diffuse l’intégralité de ma réponse, et ce, en vertu de l’article 6 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle.
En vous remerciant de l’attention que vous porterez à ma demande, je vous prie de croire en l’expression de mes salutations distinguées. »
Nagib Azergui
Nous vous proposons de découvrir le clip officiel de l’UDMF

La pitoyable prestation de Christine Tasin sur Sud Radio : à partir de 14′

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le don substantiel de Ronaldo à la Palestine ne serait-il qu’une fake news ?

La belle surprise du Ramadan : le roi des Pays-Bas a participé à son premier iftar