in

La prison “cinq étoiles” de DSK

Chasser le naturel et il revient au galop. C’est un Dominique Strauss-Kahn ayant le pas assuré, le sourire aux lèvres, et le regard tourné vers les objectifs prêts à le mitrailler, qui est sorti de sa prison dorée provisoire, pour rejoindre, en conquérant qui nargue le monde, une prison « cinq étoiles » louée par sa chère et tendre pour la modique somme de… 35 000 euros/mois.

Une indécence de plus dans une agression obscène en tout point, jusqu’à l’arrogance affichée par l’ancien directeur du FMI lors de sa furtive réapparition, comme un pied de nez à la justice américaine et à ses sept chefs d’incupaltion gravissimes. La guerre des images semble bel et bien amorcée dans cette sale affaire de “sexe, pouvoir, et arrogance” comme le titrait la presse américaine…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Frapper sa femme avec le Coran 1/2

Ratko Mladic, le « boucher des Balkans », arrêté en Serbie