in

La mosquée de Mantes la Ville donne une leçon de laïcité au maire FN

 En 2015, l'Association des Musulmans de Mantes Sud avait signé une promesse de vente sur un bâtiment avec la communauté d'agglomération de Mantes en Yvelines en vue d'y construire une mosquée. Le maire Front national Cyril Nauth s'est opposé à cette vente en faisant jouer son droit de préemption, affirmant qu'il voulait acheter ce bâtiment pour y installer la police municipale, empêchant ainsi la construction de la mosquée.

L'Association des Musulmans de Mantes Sud a donc porté plainte auprès du tribunal qui lui a  donné raison, condamnant le maire Cyril Nauth a effectué un virement de 6000€ sur le compte de la Mosquée. Une somme qui correspond à  l'exécution des trois condamnations par le tribunal administratif et la Cour d'appel Administrative d'appel de Versailles et du Conseil d'Etat. L' Association des Musulmans de Mantes Sud a proposé au maire de restituer cette somme à la Ville, à condition qu'elle soit investie dans un projet d'intérêt général. "Comme nous l'avons toujours rappelé, nous tenons à ce que le financement de la mosquée de Mantes la Ville soit exclusivement supporté par les fidèles. Depuis le début du projet, nous avons pris toutes les dispositions afin qu'aucun denier public ne soit investi dans le projet ni de manière directe ni de manière indirecte", est-il ecrit dans le  courrier adressé au maire  par la mosquée  (voir ci-dessous). Une belle leçon de laïcité !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Figées dans leur douleur : le deuil des familles palestiniennes

Hollande remet discrètement la légion d’honneur à un prince saoudien (vidéo)