in

“Les juifs et les musulmans ont toujours su vivre en bonne intelligence “

En partenariat avec la Fondation Conscience Soufie, la chronique de Slimane Rezki revient sur  le rapports   du Prophète Muhammad  au   judaïsme. Slimane Reski est l’auteur du livre, « Le soufisme: Réalité et caricatures » (éditions Albouraq).

Le Prophète Muhammad au judaïsme

"Les juifs et les musulmans ont toujours su vivre en bon intelligence "En partenariat avec la Fondation Conscience Soufie, la chronique de Slimane Rezki revient le rapport du Prophète Muhammad au judaïsme. Slimane Reski est l’auteur du livre, « Le soufisme: Réalité et caricatures » (éditions Albouraq).

Oumma.com 发布于 2017年6月21日

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Je suis allergique au soufisme, il n y pas de clergés dans l’Islam.
    Mussulman et Juif ont pratiquement les memes traditions et la meme nourriture., et posent en gros le meme regard sur le monde.

    Les pensées humaines, soufisme et sionisme font bon ménage.
    Les religions Islam et Judaisme font bon ménage.

    Problème : le monde moderne choisit la pensée.

    • En effet, le monde moderne choisit la pensée, ce qui a probablement conduit au nazisme, à la colonisation et à l’apartheid (manifestations de la pensée dite moderne).

      Non, je préfère de loin cette doctrine là qui a révélé:
      – la croyance en un Dieu unique et miséricordieux;
      – Ibn Sina (“Avicennes” qui a fait progresser la médecine de plusieurs siècles),
      – Al-gebra (l’Algèbre),
      révolutionné les mathématiques (que serait notre quotidien sans les chiffres arabes?), l’astronomie, …
      Comme quoi, la pensée dans un monde moderne n’est pas forcément synonyme de progrès.

  2. Depuis l’époque du Prophète (saw) jusqu’à la création de l’État d’Israël (1948), les musulmans ont toujours vécu “en bonne intelligence” avec les juifs, allant jusqu’à les protéger dans les périodes les plus sombres de l’histoire. Rappelons que l’Inquisition, les pogroms, les massacres de toutes sortes, et l’Holocauste, ont toujours été l’oeuvre du monde chrétien.

    Dans le cas précis de l’Algérie coloniale lorsque le gouvernment de Vichy a retiré la nationalité française aux juifs algériens, ce sont les musulmans (et les gaulistes français) qui, une fois encore, sont montés au créneau pour protéger leurs cousins sémites, comme l’a rappelé le philosophe algérien de naissance, Jacques Derrida.

    C’est assez lamentable qu’aujourd’hui en Israël, les pires ennemis des Palestiniens, et des musulmans en général, soient les juifs qui ont leurs racines dans le monde arabe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paris 1965, à la découverte du ramadan

Le jeûne a-t-il un impact sur l’allaitement?