in

Joan Rivers, l’actrice qui déclarait que les « Palestiniens méritent de mourir », est décédée

Outre son visage défiguré par sa quête effrénée de la Fontaine de Jouvence à coups de liftings ravageurs, on se souviendra de la défunte actrice américaine Joan Rivers, aussi et surtout, pour ses dernières paroles infâmes prononcées, le 9 août dernier, à l’encontre des Gazaouis, signe d’une déshumanisation plus profonde encore, sous son enveloppe charnelle, celle de l’âme.

Hospitalisée à l’hôpital Mount Sinaï, à New York, la comédienne et animatrice de télévision, de son vrai nom Joan Alexandra Molinsky, a quitté les feux de la rampe à jamais, jeudi 4 septembre, à l’âge de 81 ans, suite à un arrêt cardiaque.

Ironie du sort, le cœur asséché de celle qui était tristement connue pour son humour mordant, ses critiques de célébrités au vitriol, et son goût prononcé pour la polémique ignominieuse s’est arrêté de battre, un mois après avoir asséné au micro que lui tendaient les journalistes du site people TMZ  que « les Palestiniens méritent de mourir ».

Après avoir cherché, vainement, toute sa vie l’éternelle jeunesse, sans avoir été touchée par la grâce divine de la compassion, Joan Rivers a trouvé le repos éternel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Frédéric Haziza menace “de balafrer” le visage d’un journaliste de Politis

Le Ministère saoudien du Hajj élargit « le programme du Hajj à bas coût »