in

Jean-Marie Le Pen persiste et signe : les chambres à gaz sont “un point de détail”

Plus encombrant qu’inénarrable pour sa chère fille qui a troqué l’antisémistime viscéral d’hier, peu rentable, pour l’exacerbation de l’islamophobie d'aujourd'hui et de ses islamalgames ravageurs, infiniment plus porteuse, le patriarche du frontisme, Jean-Marie Le Pen, a encore fait des siennes ce matin au micro de RMC-BFMTV, s'enferrant dans un négationnisme qui anéantit tous les efforts de son héritière pour donner l’illusion d’être à la tête d’un parti très fréquentable…

A la question de savoir s’il regrette son fameux « point de détail » d’il y a 30 ans, l’ex-bourreau de l’Algérie française a rétorqué sans détour : « Ce que j'ai dit correspondait à ma pensée, que les chambres à gaz étaient un détail de l'histoire de la guerre, à moins d'admettre que ce ne soit la guerre qui soit un détail des chambres à gaz », avant d’enfoncer le clou, droit dans ses bottes, tout en se targuant de compter parmi les militants du FN "de fervents pétainistes et des nostalgiques de l’Algérie française" : "C'est la vérité et ça ne devrait choquer personne". A bon entendeur…

Reste à savoir si Marine Le Pen va à nouveau faire mine de se désolidariser de son vieux père, qui n’entend décidément pas jouer les octogénaires potiches, car le grand écart entre les saillies verbales de ce dernier et sa stratégie de la respectabilité qui fait des œillades au Crif et à la communauté juive, comme le prouve sa récente déclaration " il y a incontestablement un danger pour les Français juifs", les appelant  à combattre avec ceux qui «ont été lucides sur le danger du fondamentalisme islamiste», en d’autres termes les incitant à voter FN, est de plus en plus périlleux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Palestine officiellement membre de la Cour pénale internationale

Algérie: des femmes militent pour le retour du voile blanc (vidéo)