in

“Je me fous éperdument de cette menace de Boycott”, dixit Enrico Macias à l’approche de sa venue au Maroc

Les appels à boycotter son concert à Casablanca, en raison de son militantisme pro-israélien guerrier ? Enrico Macias, le « messager de la paix » qui n’en a que le nom, n’en a cure, et disons-le sans détour : il s’en moque royalement !

Il se dresse même sur ses ergots pour hausser le ton, comme il l’a fait vendredi dernier sur RMC, en lançant de manière triviale et si peu pacifique : « Je me fous éperdument de cette menace de boycott parce que je vais y aller », a-t-il contre-attaqué au micro des Grandes Gueules, en faisant tomber le masque du gentil saltimbanque qui ne sait que fredonner des hymnes fraternels.

En fait de douces ritournelles, c’est un cri de guerre strident qu’a poussé le chanteur de « là-bas » à l’approche de la date fatidique du 14 février, en se gardant bien de révéler au public français les vraies raisons de sa disgrâce au Maghreb, et en l’occurrence au royaume de l’Atlas. Un public français qu’il berce d’illusions depuis plus de cinquante ans, sur l’air entêtant de sa duplicité.

Publicité

« Je ne leur donne pas raison. Ma victoire, ce sera d’aller chanter à Casablanca », a tonné un Enrico Macias triomphaliste, tout en défiant ses détracteurs marocains à qui il a donné rendez-vous la semaine prochaine, à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, manifestement prêt à les affronter.

Autant dire que sa légendaire gentillesse s’est fissurée de toutes parts à mesure qu’il criait à « l’injustice » sur un ton belliqueux, relayé en cela par son ami et avocat franco-israélien, Gilles-William Goldanel, chroniqueur attitré des Grandes Gueules. Un fervent partisan de la politique colonialiste israélienne qui ne s’en cache pas…

Tout récemment encore, alors que la vague d’indignation contre le concert d’Enrico Macias était loin de retomber, Sion Assidon, un militant marocain qui lutte pour l’instauration de la démocratie dans son pays, au risque d’être embastillé, a égratigné le vernis d’honorabilité du chanteur et démontré le cynisme du personnage : « C’est un défenseur inconditionnel de l’occupation de la Palestine et tout particulièrement de son armée. Il s’investit sans compter dans une association (Migdal) qui soutient les soldats de l’unité chargée de la surveillance des frontières (Magav) connue pour ses crimes de guerre contre la population civile », s’est-il insurgé sur Facebook.

En guise de petite piqûre de rappel, nous diffusons encore une fois cette vidéo édifiante, qui ternit irrémédiablement l’image idéalisée du « messager de la paix ».

Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

10 commentaires

  1. C est un complice du genocide paslestinien.
    Je ne comprend pas pourquoi la monarchie marocaine autorise c est énergumène à rentrer sur leur sol .
    Le peuple Marocain devrait manifester pour l interdire de se produire à Casablanca.
    La Palestine vivra et vaincra

  2. Il passe pour être réellement gentil, quand on écoute les gens qui le connaissent.
    Au plan artistique, il n’est pas si nul.
    Sinon, les juifs pieds noirs qui prennent les patins d’Israël, pas de quoi s’étonner. Et n’oubliez pas qu’il a été viré de chez lui, comme les palestiniens. Il a passé sa vie entière à essayer de solutionner le stress qui en a résulté. Ca peut se comprendre.
    Et puis, tout cela se passait après la Shoah, à une époque ou Israël était devenu le pays refuge des juifs. Il faut essayer de comprendre tout ça, et essayer de piger l’envie de ce chanteur de retourner au pays, ou son attachement à une culture plus arabe qu’occidentale. Il suffit d’écouter pour comprendre.
    Mais, sûr que s’agissant du conflit entre arabes et juifs, il est du côté des juifs. C’est con, mais compréhensible. Notez, je m’en fous. D’autant que les juifs pieds noirs, j’ai donné. (Une ex carrément chiante. Au paléolithique).
    Bref.
    Cool.
    C’est juste un musicien, pas un intellectuel. Bien plus gentil que Léo Ferré. Mais avec moins de talent, mais plus que moi (en matière de musique). (Pourtant, “J’ai pété les boulons” a fait 86 vus!!!) (mon tube).

  3. Immonde personnage , tous pour moi rien pour les autres. Une façon de voir peut glorieuse et égoïste , tant qu’il n’as rient lui et les autres qui lui ressemble , il n’as que faire des petits palestiniens qui soufre le martyr … Il n’as rien a faire aux Maghreb …

  4. Je trouve qu’on accorde trop d’intérêt à ce chanteur insignifiant que personne ne connait en dehors de nos frontières et de quelques pays francophones. Je ne savais même pas qu’il allait chanter à Casa avant cette polémique et à part quelques vieux fans rabougris, il n’y aurait eu personne à son concert.
    Je pense qu’il aurait même sans boycotte perdu de l’argent sur ce concert…
    Je préfererai qu’on boycotte les Etats Unis d’Amérique pour leur soutien indéfecetible à Israel et toutes les entreprises qui commercent avec Israel, L’Etat Amércain impose bien un boycotte à CUBA, au Venezuela, à l’Iran…

  5. machiasse l’hypocrite , dans une de ses chansons il dit ” malheur à celui qui blesse un enfant ” pour ce pourri sioniste la formule ne s’applique pas pour les pauvres mômes Palestiniens qui tombent chaque jour sous les balles assassines de l’armée la plus lâche au monde , tsahalope en l’occurrence et que ce bâtard sion est un inconditionnel .

  6. Bravo à l’Algérie d’être restée vigilante face à ce sioniste chevronné qui derrière ces airs d’enfant battu, n’en a pas moins œuvré pour propager la bonne parole israélienne pour que vive une entité devenue un apartheid.

    Et toujours les mêmes mensonges à propos de l’Algérie: hier c’était tonton Raymond aujourd’hui c’est sur la tombe de Matoub Lounes qu’il souhaite se recueillir; je suis à peu près certain qu’il ne sait même pas qui sait.

    Boycott un jour, boycott toujours!

    https://www.youtube.com/watch?v=Jp_gdvGWQnA

  7. La cité où j’habite était avant 1962 [l’indépendance de l’Algérie], essentiellement occupée par des israélites constantinois, bref des coreligionnaires du … Monsieur dont il est question plus haut et dont la famille habitait plus près du rocher, rue Thiers si ma mémoire est bonne.
    25 ans après l’indépendance, j’étais chez moi à Constantine avec ma mère rahmatou allahi alaiha, quelqu’un a frappé à la porte j’ai ouvert et il y avait une dame française d’un certain âge, très digne, visiblement émue. Elle a été directe, polie certes, extrêmement mesurée, quelques trémolos dans la voix mais directe :
    « Avant l’indépendance j’habitais dans l’appartement équivalent au vôtre du bâtiment 1» [abattu depuis et reconstruit différemment], est-ce que vous me permettez de visiter votre appartement s’il vous plait ?
    Evidemment qu’elle était la bienvenue quelle question, elle a visité l’appartement dans ses moindres recoins avec beaucoup d’émotion, en faisant très attention à ne gêner en rien, en commentant tous les détails qu’elle se rappelait et à la fin elle semblait comme soulagée d’un poids, visiblement ravie.
    Ensuite ma mère m’a demandé de lui traduire son invitation à déjeuner qu’elle a acceptée avec plaisir et elle a ainsi fait partie de la famille pendant quelques heures avant de repartir vers son hôtel.
    A aucun moment, il n’a été question de lui demander si elle était juive ou pas, ça n’avait simplement aucune importance.
    Elle nous écrira plus tard de France, une lettre … très particulière, que je garde encore à ce jour.
    Tout ça pour dire qu’elle était la bienvenue et qu’elle reste la bienvenue quand elle le voudra ; elle et tous ceux qu’elle voudra, elle connait l’adresse… Mais pas lui non, tout fier de financer Tsahal et d’apporter son soutien public à des offensives armées contre des civils à Gaza. Je ne sais rien du ghaib mais j’ai comme qui dirait l’impression qu’il reverra sa ville natale Constantine, le jour où les poules auront des dents.

    • A propos de grandes dames, Madame Josette veuve Audin nous a quittés.
      https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/algerie/josette-audin-la-veuve-de-maurice-audin-torture-en-algerie-est-morte_3173639.html
      Paix à son âme.
      60 ans de souffrance de l’injustice et de l’oppression des hommes puis des questions de principe restées sans réponse jusqu’à septembre dernier quand Macron est allé chez elle lui présenter des excuses officielles, elle s’en est allée plus digne que jamais rejoindre LE Roi, celui chez qui personne n’est opprimé – non personne – et un peu comme cet enfant syrien juste avant de mourir, je parie qu’elle aura envie de « tout raconter à Dieu »… Le jour du jugement, je n’aimerais pas être à la place de ceux qui lui ont fait du mal à elle et aux siens, ni non plus à la place de ceux qui auront touché un seul cheveu d’un enfant gazaoui.
      Sincères condoléances à sa fille Madame Michèle Audin
      J’avais posté ça en septembre pour ceux qui ignorent de qui il est question:
      je ne connais pas dans les contemporains, famille plus honorable ni plus digne de respect
      .ذرية بعضها من بعض…
      Pour comprendre ce que cette décision de Macron répare, il faut se souvenir qu’en 2007, Madame Josette Audin avait écrit une lettre ouverte poignante au président Sarkozy et qu’il n’avait même pas daigné lui répondre.
      Et comme les aigles ne mettent pas au monde des dindes…, deux ans plus tard le 11 Janvier 2009, sa fille Michèle avait refusé avec panache et dignité … sa légion d’honneur. Rappelant ce faisant en fille de bonne famille et en beaucoup moins grivois, le geste de Marcel Aymé « Et je les ai priés qu’ils voulussent bien leur légion d’honneur se la carrer dans le train »
      Début de citation
      « La fille du mathématicien Maurice Audin, disparu à Alger en 1957, a annoncé avoir refusé la Légion d’honneur dans un courrier au président de la République Nicolas Sarkozy. Michèle Audin, elle-même professeur de mathématiques à l’université de Strasbourg et récompensée au titre de ses recherches, estime cette distinction “incompatible” avec un courrier de sa mère resté sans réponse, qui demandait au chef de l’Etat de “contribuer à faire la vérité sur la disparition” de Maurice Audin. Le mathématicien, membre du parti communiste algérien, avait disparu à Alger après avoir été arrêté par des militaires français en 1957.
      “A ce jour, vous n’avez pas donné suite à cette demande. Vous n’avez d’ailleurs même pas répondu à cette lettre. Vous me voyez donc au regret de vous informer que je ne souhaite pas recevoir cette décoration”, écrit la mathématicienne dans une lettre, datée du 1er janvier, et rendue publique le lendemain par le site d’informations en ligne Mediapart.
      Contactée par l’AFP, Mme Audin a estimé “à la limite méprisante” l’attitude du chef de l’Etat et rappelé l’importance de la lettre ouverte envoyée par sa mère au président en 2007, cinquante ans après la disparition de son mari, qui demandait à Nicolas Sarkozy de mettre fin à “la dissimulation honteuse”. “Le 11 juin 1957, des parachutistes de l’armée française ont fait irruption et ont emmené mon mari. Depuis cette date, je ne l’ai jamais revu”, avait écrit Josette Audin, en ajoutant que pour elle, “il reste entre la vie et la mort qui ne lui a jamais été signifiée”. Dans sa lettre ouverte au chef de l’Etat, elle lui avait demandé, non pas “un procès des tortionnaires de son mari”, mais “simplement de reconnaître les faits”. »
      https://oumma.com/guerre-dalgerie-macron-reconnait-la-responsabilite-de-la-france-dans-la-mort-en-detention-de-maurice-audin/

  8. Ce Monsieur qui dit chanter la Paix , appuie la politique de colonisation et la répression d’Israël en Palestine…..de plus il finance une des unités de l’armée la plus répressive qui a tué de nombreux Palestiniens Boicotons partout ce triste personnage , en espérant que nos frères Marocains le feront en masse.

Publicité

L’Irlande vote une loi interdisant les produits des colonies israéliennes

Chicago : un responsable de la Zakat Foundation brave le froid pour aider les sans-abri